Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du leader parlementaire du gouvernement

Communiqué archivé

Déclaration du leader parlementaire du gouvernement

Ce matin, le gouvernement a avisé le président de l'Assemblée législative de rappeler les membres de l'Assemblée législative pour le lundi 27 août dans le but de présenter un projet de loi visant à donner la priorité aux élèves.

Au cours des neuf dernières années, nous avons accompli tant de choses au sein du réseau des écoles de l'Ontario. Le nombre d'élèves par classe a diminué, les résultats aux examens se sont améliorés, plus d'étudiantes et d'étudiants reçoivent un diplôme et nos jeunes élèves prennent un meilleur départ dans le monde avec la mise en œuvre de la maternelle et du jardin d'enfants à temps plein.

En ce moment, alors que les parents se préparent à la prochaine année scolaire, ils ont besoin d'avoir la certitude que leurs enfants auront une année scolaire complète, sans conflits de travail. Et ils ont besoin de savoir que le gouvernement prendra les mesures nécessaires pour protéger les gains que nous avons faits en éducation.

Depuis près de six mois, nous travaillons de concert avec nos partenaires en éducation pour conclure des ententes. Dans moins de deux semaines, les contrats des enseignantes et enseignants seront échus et reconduits, ce qui mènera à des augmentations salariales automatiques pouvant aller jusqu'à 5,5 pour cent et à deux millions de journées de maladie accumulables de plus qui pourront être encaissées à la retraite. Les contribuables ne peuvent se le permettre.

Nous avons un choix. Devons-nous protéger la maternelle et le jardin d'enfants à temps plein ou augmenter le salaire des enseignantes et enseignants? Devons-nous protéger les classes avec moins d'élèves ou devons-nous permettre une reconduction automatique des ententes collectives? Pour le gouvernement, le choix est clair. Nous allons protéger l'éducation des élèves de l'Ontario.

C'est pourquoi nous rappelons les membres de l'Assemblée législative lundi prochain pour y présenter un projet de loi qui demandera à nos députés de protéger nos élèves et notre réseau d'éducation et de leur donner une meilleure situation financière pour le futur.

Comme vous l'avez vu au cours de la session du printemps, les projets de loi progressent aussi lentement au sein d'un parlement minoritaire que de la mélasse. Au cours des quatre mois de session législative, les partis d'opposition n'ont permis l'adoption que de trois projets de loi.

Il y a deux semaines, nous avons écrit aux chefs de l'opposition pour connaître leurs opinions sur comment nous pourrions adopter un projet de loi qui protégerait l'éducation en Ontario. Nous demandions des commentaires constructifs. Ce que nous avons entendu est le même vieux message et la même position. Nous demandons aux partis de l'opposition de mettre la politique de côté de même que les tactiques de retardement et jeux de coulisse qui ont duré tout au long du printemps .

Jusqu'à maintenant, le NPD a prouvé qu'il ne peut dire non aux syndicats, y compris un syndicat qui a passé en tout une heure à la table de négociation. Le Parti conservateur veut congédier des enseignantes et enseignants et leur déclarer la guerre. Nous demandons au Parti conservateur et au NPD de soutenir une approche juste et équilibrée pour assurer la stabilité dans les écoles.

Ce projet de loi veillera sur la paix et la stabilité dans nos écoles. Il tiendra compte de la situation fiscale du gouvernement et donnera le temps aux conseils scolaires locaux et aux syndicats de conclure par eux-mêmes une entente.

C'est pourquoi nous rappelons plus tôt l'Assemblée législative de telle sorte que les élèves et les parents auront la certitude de savoir que leur année scolaire ne sera pas interrompue et que nous connaîtrons la même paix et la même stabilité qu'au cours des neuf dernières années.

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté Enfants et adolescents