Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario appuie la recherche sur la santé dans le Nord

Communiqué archivé

L'Ontario appuie la recherche sur la santé dans le Nord

Le gouvernement McGuinty investit dans une nouvelle chaire de recherche à l'École de médecine du Nord

L'École de médecine du Nord de l'Ontario s'associe à la province et à la Fondation des maladies du cœur pour améliorer la santé des peuples autochtones et des résidents des régions rurales.

Le gouvernement et la Fondation investiront chacun 1,5 million de dollars pour créer une chaire fondée sur la santé autochtone et rurale à l'école de médecine.

La chaire de recherche sera la première du genre au Canada. Elle permettra de cerner les besoins en santé des Autochtones et des collectivités rurales et sensibilisera la population des collectivités isolées aux problèmes de santé.

Les études ont montré que la population des communautés des Premières nations, inuites et métisses est plus susceptible à l'hypertension artérielle et au diabète et plus vulnérable aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux que l'ensemble de la population.

Faits en bref

  • Les maladies circulatoires sont la principale cause de décès parmi les peuples des Premières nations.
  • Un adulte sur cinq faisant partie des Premières nations a été diagnostiqué comme étant diabétique, comparé à un adulte sur 19 dans la population canadienne générale.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Cet investissement fait partie de l'engagement pris par notre gouvernement d'aider les familles de Sudbury et du Nord à mener des vies plus saines et actives. »

Rick Bartolucci

député de Sudbury

« L'École de médecine du Nord de l'Ontario aide à former les dirigeants du secteur de la santé de demain. Cet investissement lui permettra d'être à l'avant-garde des activités liées à la santé de la population et à la sensibilisation aux problèmes de santé. »

John Milloy

ministre de la Formation et des Collèges et Universités

« L'Ontario est plus fort lorsque tous ses habitants, y compris les Premières nations, les Inuits et les Métis, ont plus facilement accès aux soins de santé. Cette initiative est un pas dans la bonne direction. »

Michael Bryant

ministre des Affaires autochtones

Partager

Sujets

Éducation et formation Santé et bien-être Autochtones