Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Créer des possibilités de recherche pour les étudiantes et étudiants de l'Ontario

Document d'information archivé

Créer des possibilités de recherche pour les étudiantes et étudiants de l'Ontario

Document d'information

Jusqu'à 1 750 nouvelles possibilités de stage de recherche pourraient être créées en Ontario grâce à un investissement d'environ 17 millions de dollars échelonné sur quatre ans. Le gouvernement fédéral et le secteur privé alloueront aussi des fonds.

Le programme de stage est administré par MITACS (mathématiques des technologies de l'information et des systèmes complexes), un réseau national de centres d'excellence à but non lucratif qui travaille avec des gouvernements, des universités et le secteur privé dans tout le Canada pour établir des possibilités de stage de recherche.

MITACS a son siège sur le campus de l'Université Simon Fraser en Colombie‑Britannique et possède un bureau en Ontario sur le campus de l'Université York.

Investir dans l'avenir des étudiants

MITACS travaille avec des universités pour sélectionner des étudiants des cycles supérieurs et leur présenter des possibilités de recherche dans des entreprises du secteur privé et auprès d'employeurs du secteur public, comme des hôpitaux.

Des stages sont offerts dans toute la province et dans toutes les disciplines, y compris les sciences, le génie, la santé, les sciences de la vie, les arts, les sciences sociales et les affaires.

Les étudiants profitent de ces stages pour travailler avec des chefs d'entreprise de l'Ontario et certaines des sociétés les plus prometteuses.

Environ sept nouveaux emplois sur dix créés en Ontario exigeront une éducation postsecondaire. L'économie ontarienne devient rapidement une économie fondée sur le savoir, et notre future croissance économique dépendra de plus en plus de notre capacité d'innover et de devancer la concurrence mondiale.

Exemples de stages de MITACS

Services Web

De plus en plus, les entreprises mondiales comptent sur l'échange d'informations entre des services Web, et il est donc crucial que ces services transmettent les messages correctement. Un étudiant en informatique de l'Université de Toronto travaillera au Toronto Centre for Advanced Studies d'IBM sur un outil de recherche qui surveille les « conversations » entre les services Web pour s'assurer que les séries de messages sont transmises correctement. Le projet examinera la possibilité d'élargir cet outil pour contrôler la sécurité et les propriétés dépendantes de données de ces conversations.

Protection environnementale

Un étudiant à la maîtrise en géographie et sciences de la terre de l'Université McMaster effectue un stage chez ENVIRON Canada Inc. où il mesure les concentrations de contaminants dans deux lacs du nord de l'Ontario. Les comparaisons entre les deux lacs, dont l'un a un site industriel sur ces rives et l'autre non, permettront de mieux comprendre l'ampleur de la contamination atmosphérique qui se dépose dans la région.

Préservation des édifices du patrimoine

Un étudiant au doctorat de l'école d'urbanisme de l'Université de Waterloo analysera et étudiera l'éventail de possibilités d'aménagement d'édifices historiques vacants de la région de Kitchener-Waterloo pour le compte du JG Group of Companies. L'étude servira à dresser une liste d'édifices qui se prêtent à une réutilisation adaptée, ce qui permettra de préserver des sites ayant une importance culturelle.

Essais de matériaux

Un étudiant à la maîtrise de la faculté des sciences de la terre et de l'espace de l'Université York effectuera un stage chez Physical Plant Improvements Inc. pour analyser de nouveaux essais ultrasonores non destructeurs qui serviront à mesurer la force, la souplesse et l'usure des composites renforcés à base de polymères (comme la fibre de verre) pendant la fabrication et l'utilisation. À l'heure actuelle, il faut détruire le matériau, utilisé dans l'industrie, pour éprouver ces propriétés.

Amélioration de rentabilité dans la transformation alimentaire

Un étudiant en génie des cycles supérieurs de l'Université de Windsor concevra des modèles et des techniques mathématiques avancés pour améliorer des aspects de la chaîne d'approvisionnement et de la logistique de Dainty Foods, une entreprise de transformation, de conditionnement et d'entreposage de produits alimentaires. Le projet vise à réduire les coûts et à améliorer la rapidité de réaction et l'efficience des opérations de l'entreprise.

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Enfants et adolescents