Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario ouvre la voie à la mobilité de la main-d'œuvre

Communiqué archivé

L'Ontario ouvre la voie à la mobilité de la main-d'œuvre

Le gouvernement McGuinty adopte une loi visant à attirer les travailleurs qualifiés

L'Ontario prend d'autres mesures en vue de renforcer l'économie et ouvre les frontières aux travailleurs des autres provinces et des territoires.

Grâce à la Loi ontarienne de 2009 sur la mobilité de la main-d'œuvre, adoptée aujourd'hui, les travailleuses et les travailleurs accrédités dans une province ou un territoire canadiens peuvent être employés en Ontario sans besoin de formation ni d'examens additionnels. Cette mesure s'applique à plus de 80 organismes de réglementation et 300 professions - y compris les dentistes, les architectes et les mécaniciens.

Les provinces et territoires ont tous convenu de supprimer les obstacles qui empêchent les travailleuses et travailleurs accrédités de choisir l'endroit où ils veulent vivre et travailler. 

Faits en bref

  • Des exceptions ont été accordées dans le cas de six professions afin de protéger la santé et la sécurité du public.
  • Toutes les provinces et le gouvernement fédéral ont approuvé les modifications faites à l'Accord sur le commerce intérieur en janvier 2009, qui visent la pleine mobilité dans tout le Canada. Les modifications apportées au chapitre traitant de la mobilité de la main-d'oeuvre sont entrées en vigueur en août 2009.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Les travailleuses et travailleurs tout comme les entreprises sont gagnants aujourd'hui. Un nombre accru de personnes peuvent maintenant se déplacer librement pour trouver du travail là où il existe des possibilités d'emploi et où leurs compétences sont en demande. Quant aux entreprises, elles bénéficient d'un processus simplifié pour engager des travailleuses et travailleurs qualifiés venant d'autres régions du Canada, qui peuvent aider à combler les graves pénuries de compétences. »

John Milloy

ministre de la Formation et des Collèges et Universités

« Grâce à l'entente entre l'Ontario et le Québec sur la mobilité de la main-d'oeuvre dans l'industrie de la construction, les deux provinces ont développé de bonnes relations de travail et nous continuons de collaborer pour assurer nos intérêts mutuels. Une mobilité accrue de la main-d'oeuvre entre toutes les provinces, et pour tous les métiers et toutes les professions, rendra l'Ontario plus productif et concurrentiel sur le marché mondial. »

Peter Fonseca

ministre du Travail

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Enfants et adolescents Consommateurs Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Femmes