Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Un nouveau comité aide à renforcer l'éducation postsecondaire en langue française

Bulletin archivé

Un nouveau comité aide à renforcer l'éducation postsecondaire en langue française

L’Ontario facilite les études en français au collège et à l’université

L'Ontario met sur pied un nouveau comité qui contribuera à renforcer et à élargir l'éducation postsecondaire en langue française dans le Centre et le Sud-Ouest.

Le Comité consultatif de l'éducation postsecondaire en langue française dans le Centre et le Sud-Ouest de l'Ontario compte des représentants de groupes étudiants ainsi que des experts venant des secteurs public, privé et sans but lucratif qui sont rompus à tous les défis auxquels font face les étudiantes et étudiants francophones de niveau postsecondaire dans ces régions de la province.

Le Comité conseillera le gouvernement sur la façon de faire en sorte que des ressources et des soutiens adéquats soient en place pour élargir l'éducation postsecondaire en langue française dans une partie de l'Ontario où devrait élire domicile la moitié de sa population francophone d'ici à 2020.

Soutenir l'éducation postsecondaire en français fait partie du plan économique de l'Ontario pour investir dans la population et assurer à tous une éducation de classe mondiale.

Faits en bref

  • L’Ontario compte plus de 600 000 francophones, soit la plus importante population francophone au Canada hors Québec.
  • Plus du tiers de la population francophone de la province habite dans le Centre et le Sud-Ouest. D’ici 2020, plus de la moitié résidera dans ces régions.
  • Le gouvernement de l’Ontario a augmenté le financement de l’éducation postsecondaire en langue française de plus de 62 % depuis 2003-2004.
  • En 2013, le gouvernement a dégagé au total 16,5 millions de dollars pour favoriser l’élargissement des programmes et services en français dans les universités et les collèges, dont l’expansion déjà en cours au Collège universitaire Glendon de l’Université York, au Collège Boréal et à La Cité collégiale de la région du grand Toronto.
  • La province a étendu ses Subventions aux étudiantes et étudiants des régions éloignées à environ 1 000 étudiants francophones de plus afin d’accroître leurs possibilités d’étudier en français.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Je me réjouis d’accueillir les membres de notre comité et les remercie de se charger de cette tâche importante. Leurs conseils et avis seront essentiels pour aider les étudiantes et étudiants francophones du Centre et du Sud-Ouest de l’Ontario à réussir dans leur propre langue. »

Brad Duguid

ministre de la Formation et des Collèges et Universités

« Je suis ravie du grand nombre de représentants siégeant à ce comité consultatif, qui réunit des membres distingués de la communauté franco-ontarienne et des groupes d’intervenants clés. J’ai hâte de recevoir les conseils du comité quant à la façon d’améliorer l’accès à l’éducation postsecondaire en langue française dans une région appelée à jouer un rôle significatif dans l’essor de la francophonie ontarienne. »

Madeleine Meilleur

ministre déléguée aux Affaires francophones

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation