Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Appuyer les étudiants francophones de l'Est ontarien

Communiqué archivé

Appuyer les étudiants francophones de l'Est ontarien

Des collèges s’engagent envers l’éducation par et pour les francophones au collège d’Alfred

L'Ontario travaille en collaboration avec La Cité et le Collège Boréal pour veiller à ce que les étudiants de l'Est ontarien continuent d'avoir accès à des programmes en langue française.

Les deux collèges francophones ont signé des ententes de principe pour assurer la prestation de programmes et de services en éducation en langue française à l'emplacement du collège d'Alfred et dans l'Est ontarien. L'Ontario est résolu à conserver les programmes agroalimentaires en langue française offerts à la communauté francophone de l'Ontario et de la région. Les détails restent encore à déterminer, mais on s'attend à ce que l'impact de la délocalisation soit mitigé sur les communautés agricoles et francophones qui utilisent le campus.

Même si pour l'instant aucun établissement partenaire ne s'est manifesté, l'Ontario reste ouvert aux propositions basées dans la collectivité afin que les programmes puissent être maintenus sur le Campus de Kemptville. Le gouvernement communiquera avec les leaders communautaires ainsi que les entreprises et établissements afin de trouver une résolution pour cet emplacement.

Faits en bref

  • L’Ontario a augmenté le financement de l’éducation postsecondaire en langue française de plus de 62 pour cent depuis 2003-2004.
  • En 2012-2013, ce financement ciblé était de près de 84 millions de dollars.
  • L’Ontario investit plus de 75 millions de dollars par an dans la recherche agricole.

Ressources additionnelles

Citations

« Sous la direction du député provincial Grant Crack, notre gouvernement a réagi très vite pour travailler avec La Cité et le Collège Boréal afin que les programmes au Campus d’Alfred soient offerts par des francophones à des francophones. Nous sommes heureux de voir que ces partenaires se sont proposés pour veiller à ce que des programmes en agriculture uniques et de haute qualité dispensés en langue française soient offerts à la collectivité, et nous espérons que pour le Campus de Kemptville nous trouverons une résolution similaire très bientôt. »

Brad Duguid

ministre de la Formation et des Collèges et Universités

« Je suis heureuse que le Collège Boréal et La Cité collaboreront pour assurer la continuité des programmes offerts au Campus d’Alfred. Ces programmes auront alors une gouvernance par et pour les Francophones, donnant ainsi des ailes aux aspirations de la communauté francophone rurale. Je remercie Grant Crack pour son leadership dans ce dossier qui bénéficie aux Francophones de l’Est ontarien. »

Madeleine Meilleur

ministre déléguée aux Affaires francophones

« Le Collège Boréal entretient depuis longtemps un excellent rapport de collaboration avec le Campus d’Alfred de l’Université de Guelph et nous sommes heureux d’appuyer la prestation de programmes de qualité sur ce campus. Nous nous réjouissons de travailler avec La Cité et avec nos partenaires au gouvernement de l’Ontario pour veiller à ce que les étudiants continuent de bénéficier de services uniques offerts en français sur ce campus. »

Pierre Riopel

président du Collège Boréal

« Le Campus d'Alfred occupe une place unique dans les cœurs et les pensées d'innombrables étudiants francophones qui ont bénéficié de ses programmes agricoles de haute qualité. Ayant travaillé côte à côte depuis plusieurs années au sein de la communauté francophone aux liens serrés de l'Est ontarien, La Cité et le Collège d'Alfred sont bien conscients du rôle crucial que joue le seul collège francophone en techniques agricoles de l’Ontario. Nous prenons au sérieux notre responsabilité de répondre aux besoins et aspirations de la communauté rurale francophone et serons heureux de discuter avec nos partenaires afin de déterminer la meilleure façon de maintenir la livraison des programmes francophones à Alfred. »

Lise Bourgeois

présidente de La Cité

« En tant qu’adjoint parlementaire à la fois à la ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et à la ministre déléguée aux Affaires francophones, je comprends l’importance des campus d’Alfred et de Kemptville dans leur région et dans le secteur en général. C’est pourquoi je continuerai de travailler en collaboration étroite avec La Cité et le Collège Boréal pour veiller à ce que les programmes dispensés aux étudiants francophones soient disponibles dans l’Est ontarien et veiller aussi à ce que l’industrie agricole puisse compter sur une base de formation solide pour poursuivre sa croissance. Pour ce qui est du Campus de Kemptville, j’ai la ferme intention de communiquer avec des partenaires locaux pour trouver une solution axée sur la collectivité. »

Grant Crack

adjoint parlementaire, Affaires rurales et Affaires francophones

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement