Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario a bien amorcé la modernisation du modèle de financement des universités

Bulletin archivé

L'Ontario a bien amorcé la modernisation du modèle de financement des universités

Les consultations font progresser la transformation de l’éducation postsecondaire

L'Ontario a franchi une autre étape menant à l'élaboration d'une nouvelle formule de financement des universités, qui soit durable et transparente et axée sur les étudiants.

Au mois de mars 2015, l'Ontario a demandé à l'ancienne sous-ministre Suzanne Herbert de mener des consultations aupès du secteur des universités sur les options possibles pour moderniser le modèle de financement des universités. Aujourd'hui, la province a officiellement reçu le rapport de Mme Herbert, qui résume les vastes consultations menées pendant six mois auprès de groupes d'intervenants, notamment des experts du secteur, des dirigeants universitaires, des organisations d'étudiants, des membres du corps professoral et des employeurs. Selon les recommandations indiquées dans le rapport, la formule de financement devrait :

  • être axée sur l'amélioration continue des résultats des étudiants, à commencer par l'apprentissage des étudiants de premier cycle;
  • fournir une justification claire et cohérente des différences d'allocations de fonds aux établissements et favoriser la différenciation entre les établissements;
  • être basée sur des données validées, normalisées et publiques;
  • permettre d'anticiper les allocations afin d'aider les établissements à planifier à long terme.

L'Ontario étudiera attentivement le rapport et, avec la participation des groupes d'intervenants, poursuivra l'élaboration d'une nouvelle formule de financement complète ainsi que d'un plan de mise en œuvre.

Moderniser la façon dont les universités sont financées afin d'améliorer la qualité de l'apprentissage des étudiants s'inscrit dans le plan du gouvernement visant à renforcer la province. Ce plan comprend quatre volets : investir dans les talents et les compétences de la population, faire le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario, créer un environnement dynamique et novateur où les entreprises prospèrent, et établir un régime d'épargne-retraite sûr.

Faits en bref

  • Durant les consultations, qui ont pris fin le 1er septembre 2015, Mme Herbert a tenu plus de 25 rencontres avec différents participants et a fait des mises à jour mensuelles.
  • L’Ontario a officiellement lancé le processus de consultation le 6 mai 2015, lors d’une journée qui a réuni 175 participants, y compris des étudiants, des membres du corps professoral, des employeurs et des dirigeants universitaires.
  • Le financement actuel des universités ontariennes repose sur un modèle d’allocation élaboré initialement en 1967. Selon ce modèle, le financement est alloué principalement en fonction des effectifs.
  • Avant la fin de 2013-2014, le gouvernement de l’Ontario avait accordé plus de 3,5 milliards de dollars en subventions de fonctionnement aux universités, soit une augmentation de 1,63 milliard, ou 86 %, par rapport à 2002-2003.
  • Dans le système d’enseignement postsecondaire de l’Ontario, l’effectif à temps plein a augmenté de plus de 177 000 étudiants depuis 2003, ce qui représente la plus grande augmentation jamais vue en Ontario durant une période de dix ans.

Ressources additionnelles

Citations

« J’aimerais remercier Suzanne Herbert et son équipe pour leur travail assidu et leur dévouement au cours des vastes consultations ouvertes qui ont mené à ce rapport. Notre gouvernement est fermement résolu à moderniser le modèle de financement des universités de façon à donner la priorité aux étudiants. Le vaste éventail de renseignements présentés dans ce rapport permettront d’orienter nos actions en vue d’améliorer la viabilité, la qualité et la transparence du secteur postsecondaire. »

Reza Moridi

ministre de la Formation et des Collèges et Universités

« Nous avons intitulé ce rapport Les résultats en tête, les étudiants au cœur pour indiquer que les changements apportés au modèle de financement devraient viser l’amélioration des résultats et mettre l’accent sur la réussite des étudiants. La formule actuelle, fondée sur les inscriptions, a bien servi le système tout au long de la période pendant laquelle le nombre d’inscriptions a augmenté. Une approche fondée sur les résultats tirera parti de cette réussite. Or, pour établir une telle approche, il faut des objectifs clairs et des données pertinentes, comparables et accessibles au public. »

Suzanne Herbert

responsable de l’examen du modèle de financement des universités

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Domicile et communauté