Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration au sujet de la nomination de Dre Dyane Adam au rôle de présidente du Conseil de planification pour une université de langue française

Déclaration

Déclaration au sujet de la nomination de Dre Dyane Adam au rôle de présidente du Conseil de planification pour une université de langue française

Aujourd'hui, Deb Matthews, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, et Marie-France Lalonde, ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs, et ministre déléguée aux Affaires francophones ont fait la déclaration suivante :

« Notre gouvernement prend des mesures pour mettre en œuvre son plan visant à faciliter l'accès des étudiantes et étudiants à l'éducation postsecondaire en français dans le Centre et le Sud-Ouest de l'Ontario.

Comme suite au rapport du Comité consultatif de l'éducation postsecondaire en langue française dans le Centre et le Sud-Ouest de l'Ontario, nous avons mis en place un conseil de planification et avons nommé comme présidente Dre Dyane Adam. Elle orientera les travaux du conseil, qui examinera des options, telles qu'une affiliation ou des programmes, concernant la création d'une université de langue française dans cette région. Nous avons demandé au conseil de présenter ses conclusions au gouvernement d'ici au printemps 2017.

La vaste expérience et l'expertise considérable que possède Dre Dyane Adam seront des atouts dans son rôle au sein du conseil. En effet, elle a été commissaire aux langues officielles et a occupé, tout au long de sa carrière, des postes de leadership en matière de reconnaissance des droits des francophones.  

Nous répondons également à une autre des recommandations formulées dans le rapport du Comité consultatif de l'éducation postsecondaire en langue française dans le Centre et le Sud‑Ouest de l'Ontario et nous retiendrons les services d'une tierce partie indépendante qui fera une étude sur les intérêts des étudiantes et étudiants et sur la demande du marché relative à la création d'une université de langue française. Cette étude permettra au gouvernement et au conseil de planification de déterminer la taille et l'éventail des programmes qui pourraient être offerts dans le Centre et le Sud-Ouest de l'Ontario.

Notre gouvernement partage avec les étudiantes et d'étudiants francophones et d'autres intervenants l'objectif commun de mieux répondre au besoin croissant en programmes d'éducation postsecondaire en français en Ontario.

Ces nouvelles mesures importantes permettront de faciliter l'accès des étudiantes et étudiants francophones à une éducation universitaire en langue française d'excellente qualité. »

Contacts Médias

Partager