Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario marque un tournant décisif en matière d'éducation postsecondaire autochtone

Communiqué archivé

L'Ontario marque un tournant décisif en matière d'éducation postsecondaire autochtone

Un projet de loi historique appuie les établissements autochtones et la réconciliation

L'Ontario a franchi une étape historique en reconnaissant le rôle unique que jouent les établissements autochtones dans le système d'éducation postsecondaire de la province. En effet, si elle est adoptée, la nouvelle loi transférera les fonctions clés et la supervision des établissements autochtones aux peuples autochtones.

Deb Matthews, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, et David Zimmer, le ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, en compagnie de l'Aboriginal Institutes Consortium, des chefs, des leaders des établissements autochtones ainsi que des étudiants ont marqué aujourd'hui à Toronto cette étape importante sur la voie de la réconciliation avec les peuples autochtones.

Le projet de loi, s'il est adopté, reconnaîtra les établissements autochtones comme pilier unique et complémentaire au sein du système d'enseignement postsecondaire de la province et favorisera l'indépendance et la pérennité des établissements autochtones dans le système de l'Ontario. Il s'agit là d'une autre étape importante sur la voie de la réconciliation avec les peuples autochtones.

Ces modifications permettront de créer un cadre de collaboration continue entre le gouvernement de l'Ontario et les établissements autochtones tout en appuyant des établissements autochtones solides et indépendants, supervisé par un conseil contrôlé et régi par les Autochtones. Ce conseil veillerait notamment à l'assurance de la qualité des programmes menant à un diplôme, à un certificat ou à un grade postsecondaires offerts par les établissements autochtones.

Le projet de loi est le résultat d'une politique élaborée conjointement par les établissements autochtones, représentés par l'Aboriginal Institutes Consortium, et le gouvernement. Les établissements autochtones et l'Ontario sont déterminés à continuer à travailler ensemble dans un esprit de réconciliation et de respect mutuel afin d'élargir les occasions d'apprentissage pour les étudiants autochtones et de soutenir leur intégration dans la main-d'œuvre hautement qualifiée de l'Ontario.

Collaborer avec les partenaires autochtones et reconnaître les établissements autochtones au sein du système d'éducation postsecondaire fait partie du plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • Le projet de loi a été déposé le 14 novembre 2017.
  • Les établissements autochtones jouent un rôle unique dans le système d’éducation et de formation postsecondaires de l’Ontario en offrant aux apprenants autochtones des milieux d’apprentissage accessibles et adaptés à leur culture.
  • Actuellement, l’Ontario compte neuf établissements autochtones. Régis et exploités par les Autochtones, ils reçoivent leur mandat des collectivités autochtones et offrent une éducation et une formation postsecondaires aux étudiants autochtones. En partenariat avec des collèges et des universités, les établissements autochtones offrent actuellement des programmes menant à un grade, à un certificat ou à un diplôme.
  • Au cours des années 1980, des organisations territoriales politiques ou des collectivités individuelles des Premières Nations ont créé les établissements autochtones pour répondre aux demandes d’éducation et de formation de leurs communautés en l’absence d’établissements locaux culturellement appropriés.
  • L’Aboriginal Institutes Consortium regroupe les neuf établissements autochtones de l’Ontario.
  • Environ 1 000 apprenantes et apprenants ont fréquenté des établissements autochtones en 2016-2017.
  • Au cours des trois prochaines années, le gouvernement consacrera un financement de 56 millions de dollars aux établissements autochtones pour qu’ils puissent accroître leur capacité et renforcer leur rôle en tant que pilier important et unique du système d’enseignement postsecondaire de l’Ontario.

Ressources additionnelles

Citations

« Travailler en partenariat avec les établissements autochtones pour promouvoir la langue, la culture, l’identité et le bien-être des communautés autochtones est une étape clé vers la réconciliation avec les peuples autochtones de l’Ontario. Ce projet de loi contribue grandement à l’amélioration de l’accès des peuples autochtones aux possibilités d’apprentissage tout au long de la vie, afin qu’ils puissent acquérir les compétences, la formation et l’éducation nécessaires pour intégrer la main-d’œuvre hautement qualifiée de l’Ontario. »

Deb Matthews

ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle

« Grâce à ce projet de loi, l’Ontario noue des relations plus solides, ce qui constitue une étape importante vers la réconciliation et vers un plus grand contrôle des Autochtones en matière de conception, de prestation et de gestion des programmes et des services en éducation. Une meilleure sensibilisation et une meilleure compréhension de l’histoire, de la culture et des perspectives sont essentielles. La réconciliation commence par l’éducation. »

David Zimmer

ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation

« Aujourd’hui, l’annonce historique de l’Ontario au sujet de la Loi sur les établissements autochtones permettra à un plus grand nombre d’apprenants autochtones de réaliser leurs rêves et d’apprendre dans des milieux culturellement et linguistiquement adaptés aux Premières Nations. Ce projet de loi établira un pilier autochtone dans le système d’éducation postsecondaire de l’Ontario, qui est le fruit d’un processus unique de création conjointe de politiques entre les neuf établissements et le gouvernement de l’Ontario. En nous engageant dans ce processus, ensemble, nous avançons dans une voie fructueuse et solide menant à la réconciliation et permettant de combler les écarts de rendement des peuples autochtones. »

Rosie Mosquito

présidente, Aboriginal Institute Consortium, et directrice générale, Oshki-Pimache-O-Win Education and Training Institute

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Régions rurales et du Nord Autochtones Enfants et adolescents Parents Femmes Réduction de la pauvreté