Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario appuie les étudiantes et étudiants autochtones à l'Université Lakehead

Communiqué archivé

L'Ontario appuie les étudiantes et étudiants autochtones à l'Université Lakehead

La province investit dans un nouveau centre d’apprentissage novateur

L'Ontario favorise le renforcement communautaire, la croissance économique et la réconciliation dans le Nord en investissant dans un nouveau centre d'apprentissage autochtone qui offrira aux étudiantes et étudiants un meilleur accès aux études et davantage de soutiens.

Le Centre Gichi Kendaasiwan fournira aux étudiantes et étudiants un environnement d'apprentissage qui mettra l'accent sur leur bien-être et sur celui de la communauté, tout en tenant compte des identités et des cultures autochtones. Il contribuera également à améliorer la réussite scolaire et à encourager la croissance économique dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

Le Centre servira de carrefour aux étudiantes et étudiants autochtones de l'Université et à l'ensemble de la communauté. Il comprendra :

  • des salles de classe et de réunion;
  • une salle de rassemblement et de spectacle;
  • des bureaux axés sur les services de soutien pour les étudiantes et étudiants autochtones et les membres de la communauté.

Par ailleurs, l'établissement abritera les départements universitaires qui se consacrent à la prestation de programmes dédiés aux Autochtones, et offrira des ressources et des technologies novatrices qui permettront d'améliorer la liaison avec les communautés rurales et éloignées.

Appuyer les étudiantes et étudiants autochtones au palier postsecondaire constitue l'une des nombreuses étapes du cheminement de l'Ontario vers la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones. Cela reflète l'engagement du gouvernement à collaborer avec ses partenaires autochtones afin de créer un avenir meilleur pour tous dans la province.

Faits en bref

  • L’Ontario a prévu d’investir 10 millions de dollars sur trois ans pour le développement du Centre Gichi Kendaasiwan.
  • En 2015-2016, environ 19 450 apprenantes et apprenants autochtones ont poursuivi des études à temps plein ou à temps partiel dans les collèges et les universités de l’Ontario.
  • En 2017-2018, le nombre d’étudiantes et étudiants s’autoidentifiant comme appartenant à une communauté autochtone qui bénéficient du RAFEO a augmenté de 36 pour cent par rapport à l’année scolaire précédente.
  • Depuis 2003, l’Ontario a investi 4,1 milliards de dollars en fonds d’immobilisations pour les collèges et les universités.

Ressources additionnelles

Citations

« En matière d’éducation postsecondaire, l’Ontario a choisi de mettre l’accent sur l’accès et de bâtir un avenir plus solide pour les étudiantes et étudiants et les communautés autochtones en offrant de meilleures opportunités d’éducation. C’est la raison pour laquelle notre gouvernement a pris des mesures afin d’offrir la gratuité des frais de scolarité à des centaines de milliers d’étudiantes et étudiants collégiaux et universitaires, et c’est également pour cela qu’il vient de reconnaître que les établissements autochtones sont des piliers du système d’éducation postsecondaire de notre province. La création du Centre Gichi Kendaasiwan s’inscrit dans le cadre de nos efforts visant à fournir aux Autochtones un meilleur accès à l’apprentissage continu et constitue l’une des nombreuses étapes du cheminement de l’Ontario vers la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones. »

Mitzie Hunter

ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle

« Des carrefours comme le Centre Gichi Kendaasiwan fournissent aux étudiantes et étudiants autochtones les ressources et l’environnement dont ils ont besoin pour réussir, tout en leur offrant un cadre qui met en valeur les cultures et les traditions des peuples autochtones. Nous sommes fiers d’être partenaires de cette remarquable initiative qui développera la présence déjà solide de l’Université Lakehead au sein de notre communauté. »

Michael Gravelle

ministre du Développement du Nord et des Mines, député de Thunder Bay–Supérieur-Nord

« Lorsque les étudiantes et étudiants doivent aller loin de chez eux pour poursuivre leurs études, il est important qu’ils se sentent accueillis et en confiance. Le Centre Gichi Kendaasiwan a été fondé sur ce principe et entend offrir un espace culturellement adapté qui propose une vaste gamme de programmes et d’occasions permettant aux étudiantes et étudiants, aux familles et aux membres de la communauté de se rassembler et de faire perdurer leurs traditions tout en s’engageant dans un processus d’apprentissage continu. »

David Zimmer

ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation

« La vision de la création d’un centre autochtone à l’Université Lakehead est née au début des années 90 et nous travaillons d’arrache-pied depuis 2007 sous la direction du conseil de gouvernance autochtone Ogimaawin pour donner vie au Centre Gichi Kendaasiwin. Nous sommes donc enchantées de la décision du gouvernement, qui nous apporte enfin les moyens financiers de réaliser une vision de près de 30 ans au bénéfice des étudiantes et étudiants autochtones de l’Université Lakehead. Nous nous réjouissons à l’idée d’ouvrir ce centre, qui représentera un foyer pour celles et ceux qui étudient loin de chez eux. Nous sommes convaincues qu’il sera un atout majeur pour l’université et pour les membres de la communauté dans son ensemble. »

Beverly Sabourin

vice-rectrice aux initiatives autochtones (à la retraite), Université Lakehead et Peggy Smith, ancienne présidente du comité directeur Kendaasiwin

« Nous remercions vivement le gouvernement, dont la généreuse contribution nous aidera a réaliser le rêve lancé il y a de nombreuses années par le corps professoral et le personnel autochtones de notre université ainsi que par les membres de notre communauté. Érigé au cœur du campus de Thunder Bay, le Centre Gichi Kendaasiwin viendra reconnaître et appuyer la présence dynamique des étudiantes et étudiants autochtones de l’Université Lakehead. »

Moira McPherson

présidente et vice-chancelière par intérim, Université Lakehead

Contacts

Partager

Sujets

Éducation et formation