Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario offre davantage de possibilités d'études au niveau collégial

Communiqué

L'Ontario offre davantage de possibilités d'études au niveau collégial

Une nouvelle politique favorise le développement des collèges pour que ces derniers puissent répondre à la demande

TORONTO — Le gouvernement de l'Ontario fait en sorte qu'il soit plus facile pour les collèges financés par les fonds publics de la province d'offrir des programmes de qualité à un plus grand nombre d'étudiantes et d'étudiants dans un plus grand nombre d'emplacements afin de contribuer à répondre à la demande des étudiants internationaux et combler les besoins en main‑d'œuvre.

David Piccini, adjoint parlementaire du ministre des Collèges et Universités, s'est rendu aujourd'hui sur le campus de Lambton in Toronto avec Vincent Ke, député de Don Valley Nord, pour présenter les mesures prises par l'Ontario visant à soutenir l'expansion des partenariats entre les fournisseurs de services d'éducation privés et les collèges financés par les fonds publics. Ces partenariats permettront à un plus grand nombre d'étudiants d'accéder aux programmes collégiaux de l'Ontario, d'acquérir les compétences et de suivre la formation dont ils ont besoin pour faire une belle carrière et répondre aux besoins actuels et futurs en matière de personnel.

« Les étudiants internationaux jouent un rôle important dans le secteur postsecondaire de l'Ontario. Ils enrichissent la vie collégiale et universitaire, sociale et culturelle de nos collectivités, et sont essentiels à l'accroissement de la compétitivité de l'Ontario, a déclaré David Piccini. Les idées tout comme l'innovation sont essentielles à la réussite de l'Ontario et font partie intégrante de la création d'emploi. Grâce à cette nouvelle politique, les collèges sont en mesure d'offrir à un plus grand nombre d'étudiantes et d'étudiants la possibilité de faire des études postsecondaires de grande qualité. »

Les nouvelles lignes directrices permettront aux collèges d'être plus compétitifs financièrement en augmentant l'offre mise à la disposition des étudiants pour que ces derniers obtiennent les compétences qui leur permettront de rejoindre la main-d'œuvre en pleine croissance de l'Ontario. Les collèges pourront alors réinvestir directement dans leurs campus et collectivités locales pour garantir que tous les étudiantes et étudiants aient une expérience de grande qualité dans un plus grand nombre d'emplacements.

Le Lambton College a déjà conclu deux partenariats, l'un avec le Cestar College connu sous le nom de Lambton in Toronto, l'autre avec le Queen's College à Mississauga.

« L'accès à la connaissance et à une main-d'œuvre qualifiée constitue la clé de la croissance économique. Nous nous sommes engagés à être ouverts aux affaires et aux emplois et de ce fait, nous éliminons les obstacles qui empêchent les personnes résidant en Ontario et ailleurs d'avoir accès à une éducation de qualité et à des emplois bien rémunérés, a déclaré Vincent Ke, député provincial de Don Valley-Nord. Cette nouvelle politique, qui vient appuyer les partenariats entre les collèges publics et le secteur privé, permettra aux collèges publics d'être plus concurrentiels sur le plan financier et de réinvestir ces retombées économiques dans leurs campus et leurs collectivités locales. »

« La nouvelle politique du gouvernement de l'Ontario visant à élargir les ententes de partenariat entre les collèges publics et privés viendra renforcer les efforts de la province pour former une main-d'œuvre plus qualifiée », a déclaré Judith Morris, présidente et chef de la direction du Lambton College.

« Le partenariat entre Cestar et le Lambton College permet aux étudiants de bénéficier d'un enseignement de grande qualité et du programme d'un collège public, et ce, sans quitter Toronto. Des milliers d'étudiants ont suivi ces programmes et ont fait carrière au Canada et partout dans le monde, a déclaré Adrian Sharma, directeur de Cestar. La nouvelle politique du gouvernement de l'Ontario visant à élargir ces partenariats public-privé donnera à un plus grand nombre d'étudiants étrangers la possibilité d'étudier dans la RGT et contribuera à combler l'écart entre les compétences recherchées et celles que possèdent les candidats. »

La nouvelle politique relative aux partenariats entre les collèges publics et le secteur privé donnera aux collèges plus de souplesse pour répondre à la forte demande des étudiants internationaux pour l'éducation postsecondaire de grande qualité de l'Ontario.

Faits en bref

  • En 2016, la contribution directe des étudiants internationaux à l’économie provinciale s’élevait à environ 7,8 milliards de dollars.
  • Le gouvernement accorde des subventions de fonctionnement pour l’inscription des étudiants canadiens ou résidents tandis que les étudiants étrangers sont tenus de payer le coût total de leurs études.
  • Six collèges financés par les fonds publics de l’Ontario (Cambrian, Canadore, Lambton, Northern, St. Clair et St. Lawrence) ont actuellement des ententes de partenariat avec le secteur privé pour la prestation de programmes au Canada menant à l’obtention d’un titre de compétences d’un collège de l’Ontario.
  • En vertu du programme de Permis de travail postdiplôme délivré par le ministère fédéral Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, les étudiantes et étudiants internationaux qui détiennent un titre de compétences d’un collège public de l’Ontario peuvent présenter une demande de permis pour travailler au Canada pendant un maximum de trois ans après la fin de leurs études.
  • Ces partenariats contribueront à renforcer les communautés à travers la province en encourageant les étudiants internationaux à étudier sur des campus situés à l’extérieur de la région du Grand Toronto et à potentiellement y rester après leurs études.
  • Cette nouvelle politique soutient la compétitivité financière des collèges pour que ces derniers puissent réinvestir les avantages économiques tirés de ces partenariats au sein de leur campus principal et dans leurs communautés locales.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement