Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Entente historique en faveur de la langue française en Ontario

Communiqué

Entente historique en faveur de la langue française en Ontario

Entente de financement conjointe entre le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial concernant l’Université de l’Ontario français

TORONTO — Aujourd'hui, Ross Romano, ministre des Collèges et Universités, Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones et Mélanie Joly, ministre fédérale du Développement économique et des Langues officielles ont signé une entente historique au nom des gouvernements de l'Ontario et du Canada en vue de soutenir l'Université de l'Ontario français, la première université de langue française gouvernée par et pour les francophones de l'Ontario.

L'Université de l'Ontario français sera financée grâce à un investissement de 126 millions de dollars sur huit ans. L'entente vient confirmer que le gouvernement du Canada assumera 50 % de l'investissement total dans le projet, soit 63 millions de dollars sur cinq ans. Le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à injecter le même montant.

« Nous sommes ravis d'être en mesure de concrétiser la pleine mise en œuvre de l'Université de l'Ontario français, a déclaré le ministre Romano. Notre gouvernement a toujours démontré son engagement tant à l'égard de l'université qu'envers l'accès aux études et à la formation dont les apprenants francophones de l'Ontario ont besoin pour faire une belle carrière et satisfaire aux exigences du marché du travail. »

Au début de septembre 2019, les gouvernements du Canada et de l'Ontario ont signé un protocole d'entente par lequel ils se sont formellement engagés à collaborer en vue de mettre en place l'Université de l'Ontario français. Depuis lors, les gouvernements ont continué les pourparlers en vue de finaliser une entente pour financer l'Université de l'Ontario français pendant huit ans. Par cette entente, les deux gouvernements viennent confirmer leur engagement à répondre aux besoins de plus de 620 000 francophones en Ontario.

« L'Université de l'Ontario français est un projet très important et attendu de longue date, essentiel pour les futures générations de francophones en Ontario, a déclaré la ministre Mulroney. Cette nouvelle université illustre l'engagement de notre gouvernement à renforcer la communauté francophone, à investir dans son avenir et à faire en sorte qu'elle continue de contribuer à la prospérité de l'Ontario ».

« C'est un jour historique pour les Franco-Ontariennes et les Franco-Ontariens ainsi que pour les francophones du Canada, a déclaré la ministre Joly. C'est une mesure sans précédent qui aura un impact positif dans la vie de milliers de Canadiennes et de Canadiens qui auront désormais la possibilité de faire des études postsecondaires en français, ici en Ontario, et rassemblera les francophones de toutes les régions du pays. »

« Nous sommes ravis d'atteindre ce jalon historique et d'accueillir, tel que prévu, les premières cohortes à l'automne 2021, a déclaré Dyane Adam, présidente du Conseil de gouvernance de l'Université de l'Ontario français. Je tiens à remercier les gouvernements provincial et fédéral pour leur leadership et leur soutien et j'attends avec impatience de pouvoir accueillir les étudiantes et étudiants francophones de l'Ontario à l'Université de l'Ontario français. » 

Faits en bref

  • L’Université de l’Ontario français sera située à Toronto et accueillera sa première cohorte en septembre 2021.
  • La Loi de 2017 sur l’Université de l’Ontario français est entrée en vigueur le 9 avril 2018, permettant la formation du premier Conseil des gouverneurs.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation