Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario agit sur les campus pour soutenir la santé mentale des étudiantes et étudiants

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario agit sur les campus pour soutenir la santé mentale des étudiantes et étudiants

Un financement accru permettra d’élargir la portée des services aux étudiantes et étudiants

TORONTO — Le gouvernement de l'Ontario fait des étudiantes et étudiants sa priorité en augmentant les fonds destinés aux services de santé mentale offerts dans les établissements postsecondaires de la province.

Présent aujourd'hui à l'Université Ryerson, le ministre des Collèges et Universités, Ross Romano, a annoncé un investissement supplémentaire d'un million de dollars pour aider Jeunesse, J'écoute à élargir les services d'Allo J'écoute/Good2Talk afin de toucher et de soutenir un plus grand nombre d'étudiantes et étudiants postsecondaires.

Allo J'écoute est la ligne bilingue de soutien en santé mentale de l'Ontario. Accessible par tous les étudiants et étudiantes de la province 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an, elle propose des services professionnels de counseling, d'information et d'aiguillage. L'investissement annoncé aujourd'hui permettra à Allo J'écoute d'offrir de l'aide par l'intermédiaire de Crisis Text Line, un service de crise par message texte appuyé par Jeunesse, J'écoute qui donne accès au soutien de bénévoles dûment formés. Il permettra également d'informer les étudiantes et étudiants des instituts autochtones de l'Ontario que ce service de soutien est offert gratuitement à toute la population étudiante de niveau postsecondaire de la province.

« Appuyer la santé mentale de tous les étudiants et étudiantes postsecondaires de notre province est essentiel pour assurer leur succès et leur résilience. Nous savons que leurs besoins en santé mentale ont considérablement augmenté ces dernières années, a déclaré le ministre Romano. Élargir les services de soutien en santé mentale permettra de soutenir un plus grand nombre d'étudiantes et étudiants postsecondaires afin qu'ils puissent réussir leurs études et se préparer à leur succès futur dans le monde du travail. »

Cet investissement s'ajoute à d'autres financements effectués pour appuyer le secteur postsecondaire et fournir aux étudiantes et étudiants le soutien et les services dont ils ont besoin. Il favorisera un partenariat plus fluide entre le secteur postsecondaire et les fournisseurs de services de santé mentale communautaires.

« Depuis un an, nous parcourons la province pour nous informer des changements que les Ontariennes et Ontariens souhaitent voir dans le système de santé mentale et de lutte contre les dépendances de notre province, a expliqué le vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott. En élargissant les services de programmes comme Allo J'écoute, notre gouvernement démontre une nouvelle fois qu'il est à l'écoute de la population et qu'il fait le nécessaire pour améliorer le soutien en santé mentale offert aux étudiantes et étudiants de l'Ontario. Nous adoptons une approche pangouvernementale pour mettre en place un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances, et nous lancerons bientôt la stratégie de l'Ontario en la matière, laquelle servira de feuille de route pour améliorer de manière significative les soins que les Ontariennes et Ontariens reçoivent. »

« Notre gouvernement continue à respecter son engagement de faire de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances une priorité, a déclaré le ministre associé délégué au dossier de la Santé mentale et de la Lutte contre les dépendances, Michael Tibollo. Nos investissements dans le bien-être mental des étudiantes et étudiants s'inscrivent dans le cadre d'un plan plus large visant à mettre en place un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances complet, connecté, intégré et adapté aux besoins des Ontariennes et Ontariens, et ce à toutes les étapes de leur vie. Il nous tarde de poursuivre notre étroite collaboration avec nos partenaires, dont Jeunesse, J'écoute, pour faire en sorte que chaque Ontarienne et chaque Ontarien, où qu'il vive dans notre province, puisse être pleinement soutenu dans son cheminement vers le bien-être mental. »

« Nous sommes très heureux d'offrir ce service essentiel aux étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire de la province, d'autant plus qu'il a le potentiel d'atteindre des milliers d'étudiants à la recherche d'un soutien immédiat, a déclaré la vice-présidente principale, Innovation et chef, Services à la jeunesse de Jeunesse, J'écoute, Alisa Simon. Nous sommes fiers de l'ampleur de l'influence positive qu'Allo J'écoute a eu au fil des ans et nous savons qu'en ajoutant à notre offre le service Crisis Text Linegéré par Jeunesse, J'écoute, nous serons mieux à même de mettre fin à l'épidémie de crise émotionnelle qui touche des millions de jeunes chaque année. »

« À l'Université Ryerson, nous savons qu'une communauté universitaire épanouie est une communauté qui aide ses étudiants à développer et à gérer leur bien-être mental, a conclu le recteur et vice-chancelier de l'Université Ryerson, Mohamed Lachemi. Nous accueillons avec enthousiasme cet investissement significatif dans des ressources dédiées à la population estudiantine qui aideront les étudiants de notre établissement, et tous les étudiants de niveau postsecondaire de la province, à gérer leur bien-être mental. »

Le soutien en santé mentale et au bien-être sur les campus s'inscrit dans le cadre du plan de l'Ontario visant à promouvoir des collectivités en meilleure santé et un système complet et connecté de services de santé mentale et de lutte contre les dépendances qui garantit que les enfants, les jeunes et les adultes de l'Ontario reçoivent le soutien approprié à l'endroit et au moment où ils en ont besoin.

Faits en bref

  • Allo J’écoute/Good2Talk gère actuellement plus de 2 000 appels par mois, et connait une augmentation annuelle de la demande pour ses services.
  • En 2019-2020, le ministère des Collèges et Universités investit un montant total de 16 millions de dollars dans les mécanismes de soutien et services de santé mentale pour les étudiantes et étudiants du secteur postsecondaire en Ontario. Parmi les services actuellement disponibles, on compte ceux des travailleurs en santé mentale présents sur les campus, le counseling ainsi qu’un service d’intervention en cas de crise.
  • Selon l’enquête nationale sur la santé mentale dans les collèges (National College Health Assessment, en anglais seulement) de 2016, au cours des 12 derniers mois :
    • 46 % des étudiantes et étudiants du secteur postsecondaire de l’Ontario ont déclaré avoir des symptômes dépressifs altérant leur capacité de fonctionnement.
    • 65 % ont ressenti des troubles anxieux (une augmentation de 13 % en trois ans).

Ressources additionnelles

  • Allo J’écoute est une ligne d’assistance gratuite et confidentielle qui offre aux étudiantes et étudiants des établissements postsecondaires de l’Ontario des services professionnels de counseling, d’information et d’aiguillage en ce qui a trait à la santé mentale, à la toxicomanie et au bien-être. La ligne est accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an. Pour en savoir plus, visitez allojecoute.ca.
  • Découvrez plus en détail ce que fait le gouvernement pour soutenir la santé mentale en Ontario.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Santé et bien-être