Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement investit dans des services pour les victimes de violence sexuelle

Communiqué archivé

Le gouvernement investit dans des services pour les victimes de violence sexuelle

Un accès amélioré à l'information et aux services signifie des changements réels et positifs pour les victimes

TORONTO -- Le gouvernement McGuinty met à la disposition des victimes d'agression et de violence sexuelles l'accès à l'aide dont elles ont besoin, en investissant dans des programmes et des services améliorés, a annoncé, aujourd'hui, le procureur général Michael Bryant, dans le cadre du mois de la prévention de l'agression sexuelle.

« Nous ne tolérerons pas la violence sexuelle contre les femmes et les enfants dans nos foyers ou nos collectivités », a affirmé M. Bryant. « Ces subventions apporteront des changements réels aux victimes et à leurs familles en améliorant l'accès à l'information et aux services dont elles ont le plus besoin. »

Le gouvernement investit 1,6 million de dollars du Fonds de la justice pour les victimes, un fonds constitué des suramendes compensatoires pour les victimes qui s'appliquent aux amendes provinciales et fédérales. Le fonds sert uniquement à financer des services aux victimes. Le Fonds de la justice pour les victimes fournira de l'assistance à 18 organismes communautaires, en 2004, afin de financer des programmes et des services en Ontario pour les victimes d'agression et de violence sexuelles, notamment :

  • Services de counseling et ateliers pour les victimes;
  • Création d'un réseau de soutien par les pairs pour les survivants d'agression sexuelle au sein de diverses collectivités;
  • Campagne de sensibilisation au sujet de l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales;
  • Coordination des services pour les victimes de violence sexuelle;
  • Élaboration d'un manuel à l'attention des parents et des jeunes victimes de violence sexuelle.

« Nous sommes ravis de recevoir cette aide », a déclaré Ewa Deszynski, directrice générale du Toronto Child Abuse Centre. « Cela nous permettra de fournir un service très important dont les enfants et les jeunes qui ont été victimes de violence ont tant besoin. »

« Une collectivité ne peut pas être saine et solide si ses femmes ne s'y sentent pas en sécurité ", a souligné Sandra Pupatello, ministre déléguée à la Condition féminine. " Nous devons parler du problème de l'agression sexuelle. L'investissement d'aujourd'hui va pouvoir augmenter les soutiens en place pour tendre la main à ces femmes et leur offrir l'aide dont elles ont besoin. »

Document d’information

Renseignements pour les médias

Partager