Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement mcguinty répond aux préoccupations de la collectivité

Communiqué archivé

Le gouvernement mcguinty répond aux préoccupations de la collectivité

L'expansion du programme de Comité de justice pour la jeunesse bénéficiera aux communautés de Toronto

TORONTO -- Le gouvernement McGuinty œuvre à l'amélioration de la sécurité communautaire en élargissant le programme de Comité de justice pour la jeunesse, dans le souci d'aider des quartiers de Toronto à s'occuper des jeunes contrevenants plus efficacement, a annoncé, aujourd'hui, le procureur général Michael Bryant.

« Ce programme est l'occasion pour les jeunes contrevenants à faible risque de répondre de leurs actes tout en leur donnant une deuxième chance de contribuer à la vie de la société », a expliqué M. Bryant. « Ce programme permet aussi aux résidents locaux d'améliorer la sécurité de leur collectivité. »

Dans le cadre de son engagement continu à créer des collectivités solides et sécuritaires, le gouvernement élargira le Comité de justice pour la jeunesse de Scarborough dans le but de répondre aux besoins de la région de Malvern et établira un nouveau comité dans la région de Jane-Finch et de Jamestown, à Toronto.

Les Comités de justice pour la jeunesse ont pour responsabilité de trouver des moyens appropriés par lesquels les contrevenants âgés entre 12 et 18 ans peuvent réparer leurs actes, comme par exemple le service communautaire, l'indemnisation et/ou des excuses personnelles aux victimes. Plus de 80 pour cent des participants n'ont plus de contact avec le système de justice dans l'année qui suit la fin du programme.

Le gouvernement élargira également la fourchette d'infractions admissibles permettant aux jeunes de qualifier pour le programme. En vertu des nouveaux critères, une demande de participation au programme est prise en compte si le jeune contrevenant a commis des actes à faible risque, tels que des infractions contre des biens-fonds d'une valeur inférieure à 5 000 $, la déclaration d'un faux nom au moment d'une arrestation, des infractions liées aux cartes de crédit et des agressions mineures.

« Les membres volontaires des comités reflètent leurs diverses collectivités », explique Robin Chatterjee, membre du Comité de justice pour la jeunesse de Scarborough. « Ainsi, les comités sont sensibles aux besoins de la collectivité qu'ils servent. »

« Nous efforcerons de faire participer plus activement les jeunes de l'Ontario à leur propre collectivité, au fur et à mesure que nous élargissons ce programme dans toute la province », a ajouté M. Bryant. « Nous en profiterons également pour continuer à bâtir des collectivités solides en poursuivant vigoureusement ceux qui commettent des crimes violents. »

Document d’information

Renseignements pour les médias

Partager