Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

le gouvernement de l'Ontario dénonce les messages anti-musulmans à l'Université Ryerson

Communiqué archivé

le gouvernement de l'Ontario dénonce les messages anti-musulmans à l'Université Ryerson

Ministère du Procureur général

TORONTO -- Le gouvernement McGuinty condamne vivement l'apparente suite de menaces proférées contre les Musulmans à l'Université Ryerson de Toronto.

« Le gouvernement de l'Ontario ne tolère aucune discrimination raciale, aucune intolérance raciale ni aucun crime motivé par la haine quel qu'il soit », a affirmé le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty. « Je condamne fermement ces actes lâches, qui sont un affront pour les Ontariens et notre mode de vie. »

« Il est perturbant de voir ce genre de comportements méprisables se reproduire à Ryerson », a déclaré le procureur général Michael Bryant. « Les étudiants et l'administration de l'Université peuvent être assurés que leur gouvernement poursuivra toute personne accusée, avec justice et détermination. »

« Nos lois garantissent la sûreté et la sécurité de toutes les personnes, ainsi que leur protection contre des infractions motivées par la haine », a expliqué le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Monte Kwinter. « J'encourage la collectivité à agir plus activement pour lutter contre le racisme sous toutes ses formes et à coopérer aux efforts en vue de l'éradiquer, de façon permanente. »

La politique de la Couronne en Ontario exige que les crimes motivés par la haine dirigés contre un groupe identifiable soient poursuivis activement, que des lésions corporelles aient été commises ou non. Une équipe de 15 procureurs de la Couronne, spécialisés dans le droit applicable aux crimes motivés par la haine et les poursuites de ces infractions, assiste, au niveau local et régional, la police, d'autres procureurs de la Couronne et les collectivités de la province.

Renseignements pour les médias

Partager