Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

le gouvernement Mcguinty et la police unissent leurs forces pour appréhender les prédateurs et auteurs de cyberpornographie juvénile

Communiqué archivé

le gouvernement Mcguinty et la police unissent leurs forces pour appréhender les prédateurs et auteurs de cyberpornographie juvénile

Stratégie pour lutter contre la pornographie juvénile en ligne et le leurre sur Internet

Ministère du Procureur général

TORONTO -- Le gouvernement McGuinty et les services policiers de l'Ontario veillent à la sécurité des enfants grâce à une stratégie de protection des enfants contre les cybercrimes et d'intensification de la poursuite de ces crimes, ont annoncé, aujourd'hui, le procureur général Michael Bryant et le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels Monte Kwinter.

« Quel que soit l'endroit où vous vivez en Ontario, vous aurez les meilleurs experts travaillant ensemble pour protéger vos enfants des cybercrimes », a précisé M. Bryant. « Nous donnerons à la police et aux poursuivants les outils dont ils ont besoin pour faire leur travail efficacement et de façon coordonnée. »

La province, en collaboration étroite avec la Police provinciale de l'Ontario et l'Association des chefs de police de l'Ontario, élabore une stratégie provinciale coordonnée afin de combattre les crimes sur Internet contre les enfants, comme la pornographie juvénile et le leurre. La Police provinciale et l'Association des chefs de police de l'Ontario mettront au point une stratégie opérationnelle en vue de prendre des mesures musclées contre la cybercriminalité envers les enfants et rendront compte au gouvernement d'ici la fin de l'année. La stratégie sera mise en œuvre au début de la nouvelle année, avec un financement atteignant 5 millions de dollars.

« Au lieu que chaque corps de police municipal mette au point des tactiques différentes pour enrayer la pornographie juvénile et le leurre, nous avons besoin d'une stratégie d'application provinciale », a expliqué M. Kwinter. « La recherche a démontré que 40 pour cent des jeunes canadiens se sont trouvés confrontés à une personne qu'ils ont rencontrée sur Internet et qui leur a demandé des renseignements personnels, et 41 pour cent de ces enfants ont admis avoir fourni les renseignements demandés. Ces chiffres soulignent le besoin d'une protection solide et uniforme pour tous les enfants de notre province. »

Dans le cadre de la stratégie provinciale, le gouvernement prend des mesures en vue d'améliorer la poursuite des cybercrimes et d'empêcher leur perpétration en sensibilisant les enfants aux dangers d'Internet.

M. Bryant a annoncé que le Groupe de travail sur les cybercrimes contre les enfants, un groupe de travail spécial, créé en juin et formé de procureurs de la Couronne et de policiers assignés à la pornographie juvénile et aux cas de leurre, s'était déjà attelé à la tâche de créer des politiques, des meilleures pratiques et une formation afin d'améliorer les méthodes d'enquête et de poursuite de ces crimes. Les membres du groupe de travail œuvrent également à l'amélioration de la coopération entre les prestataires de services sur Internet, les organismes de mise en application des lois et les procureurs.

Le gouvernement McGuinty se penche aussi sur un projet de sensibilisation des enfants aux dangers d'Internet. La ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse Marie Bountrogianni et le ministre de l'Éducation Gerard Kennedy mettent au point une stratégie de lutte contre le leurre sur Internet qui aidera les enfants à comprendre ce qu'est le leurre en ligne et leur donnera les outils nécessaires pour se protéger. Les deux ministres divulgueront de plus amples détails sur cette stratégie, qui prévoit notamment la distribution de logiciels aux écoles pour sensibiliser les enfants à la sécurité en ligne, avant la fin de l'année.

« La diffusion de pornographie juvénile est un crime sans frontière, qui touche chaque collectivité de l'Ontario », a fait observer la commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, Gwen Boniface. « La Police provinciale est heureuse de participer à l'élaboration et au soutien de la stratégie provinciale et nous sommes ravis de collaborer avec les autres partenaires. »

« La pornographie juvénile et les crimes connexes, tels que le leurre sur Internet, posent une menace grave à la sécurité de nos enfants », a déclaré le chef Paul Hamelin, président de l'Association des chefs de police de l'Ontario. « Pour repousser cette menace, il est essentiel que nous disposions d'une stratégie provinciale qui encourage la collaboration entre les services policiers et s'attelle à des problèmes comme le financement, la formation et l'équipement de nos agents de police assignés à la lutte contre ces activités criminelles. »

« L'annonce d'aujourd'hui donne suite aux remarquables efforts d'enquête fournis par l'Opération " P " de la Police provinciale et d'autres services policiers municipaux en matière de pornographie juvénile », a ajouté M. Bryant. « C'est un sujet qui tient à cœur au gouvernement McGuinty et j'attends avec impatience de travailler de concert avec la police pour protéger nos enfants ».

Renseignements pour les médias

Partager