Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement McGuinty contribue à protéger les enfants de l'Ontario contre les prédateurs sur internet

Communiqué archivé

Le gouvernement McGuinty contribue à protéger les enfants de l'Ontario contre les prédateurs sur internet

Le logiciel CYBERCOPS aide les jeunes à être en ligne en toute sécurité

Ministère du Procureur général

TORONTO -- Le gouvernement McGuinty fournit un nouveau logiciel original pour aider les étudiants des 7 e et 8 e années à apprendre à utiliser Internet en toute sécurité et à se protéger contre les cyberprédateurs, ont annoncé aujourd'hui le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Monte Kwinter, et le procureur général, Michael Bryant.

« Internet est un outil d'apprentissage puissant que tous les étudiants doivent savoir comment utiliser en toute sécurité, a souligné M. Kwinter. Nous devons faire notre possible pour éviter que nos jeunes soient la proie de prédateurs sur Internet. »

« Nous voulons que nos enfants puissent utiliser Internet sans danger, a ajouté M. Bryant. Nous prenons diverses mesures à cet égard et travaillons notamment de concert avec les forces de l'ordre et les fournisseurs de services Internet afin d'assurer que nos enfants aient accès à un Internet propre et sûr. Pour cela, nous devons aussi poursuivre vigoureusement les personnes qui s'attaquent à nos enfants et les exploitent sexuellement. »

CYBERCOPS, le logiciel interactif de sensibilisation à la sécurité sur Internet, a été créé par LiveWires Design Ltd., et son contenu a été développé en partenariat avec la Police provinciale de l'Ontario.

Ce logiciel éducatif fait partie d'un vaste plan provincial de lutte contre les crimes sur Internet visant les enfants. En octobre 2004, le gouvernement McGuinty a annoncé une stratégie de 5 millions de dollars, à l'échelle de la province, pour aider la police à lutter contre la pornographie juvénile et la cyberprédation. La Police provinciale de l'Ontario et l'Association des chefs de police de l'Ontario travaillent ensemble à l'élaboration de cette stratégie. Le gouvernement prend également des mesures pour intensifier la poursuite des cybercrimes.

Les enseignants pourront utiliser le logiciel CYBERCOPS en classe afin d'aider les jeunes à reconnaître les techniques utilisées par les criminels sur Internet. Le logiciel sera disponible dans les salles de classe de l'Ontario à l'automne prochain.

Selon les résultats d'un sondage effectué en 2001, vingt-cinq pour cent des jeunes au Canada ont été invités par quelqu'un sur Internet à avoir une rencontre en personne. Quinze pour cent des jeunes internautes ont également indiqué avoir rencontré en personne, au moins une fois, quelqu'un avec qui ils avaient communiqué initialement en ligne. Les spécialistes de l'éducation estiment que les outils comme le logiciel CYBERCOPS constituent le moyen le plus approprié de mettre en garde les jeunes internautes.

« Le moyen le plus efficace dont dispose notre société pour lutter contre le leurre juvénile sur Internet est d'apprendre aux enfants à se protéger eux-mêmes, a fait observer le commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, Gwen Boniface. Ce programme permet aux enfants d'apprendre comment éviter les prédateurs et il constitue une étape importante pour leur donner les moyens de faire les bons choix et d'éviter de devenir des victimes. Ce programme leur apprend aussi des techniques de protection dans un milieu sûr. »

Le Groupe de travail sur les cybercrimes contre les enfants, un groupe de travail spécial du ministère du Procureur général regroupant des procureurs de la Couronne et des policiers assignés à la pornographie juvénile et aux cas de cyberprédation, élabore des politiques, des outils, des pratiques exemplaires et une formation afin d'améliorer les méthodes d'enquête et de poursuite de ces crimes.

Document d’information

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté Lois et sécurité Enfants et adolescents