Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

De l'aide pour les femmes victimes de violence

Document d'information archivé

De l'aide pour les femmes victimes de violence

Ministère du Procureur général

Le gouvernement étend les services de quatre programmes qui s'adressent aux victimes de violence conjugale, qui sont en grande majorité des femmes, afin qu'elles puissent obtenir plus rapidement de l'aide et se protéger plus efficacement.

La nouvelle enveloppe de 8,2 millions de dollars en faveur de ces programmes porte leur budget total à 47,4 millions de dollars, soit une augmentation du financement de 17 pour 100.

PROGRAMME D'AIDE AUX VICTIMES ET AUX TÉMOINS

Le gouvernement octroie 1,7 million de dollars en faveur d'une nouvelle initiative Prise de contact rapide avec les victimes dans le cadre du Programme d'aide aux victimes et aux témoins, d'un budget de 20,4 millions de dollars. Vingt-trois nouvelles personnes seront embauchées à travers la province pour que toutes les victimes de violence conjugale soient contactées au plus tard 24 heures après avoir été informé du dépôt d'accusations, pour les aider à obtenir rapidement les services dont elles ont besoin, dans le cadre du Programme de tribunaux pour l'instruction des causes de violence conjugale. Le Programme d'aide aux victimes et aux témoins a aidé plus de 41 000 personnes en Ontario, l'année dernière. Il fournit information, assistance, renvois et soutiens aux victimes et aux témoins d'actes criminels tout au long du processus de justice pénale, dans les 54 districts judiciaires de la province.

PROGRAMME D'INTERVENTION AUPRÈS DES PARTENAIRES VIOLENTS

Le Programme d'intervention auprès des partenaires violents reçoit un financement annuel additionnel de 2 millions de dollars, ce qui porte le budget total du programme à 10,6 millions de dollars. Les programmes éducatifs spécialisés et de counseling, dispensés dans le cadre du Programme d'intervention auprès des partenaires violents, s'attaquent aux racines de la violence conjugale en tenant les auteurs de la violence responsables de leurs actes. Ces programmes, d'une durée de 16 semaines, donnent aux participants la possibilité de réfléchir aux croyances et attitudes qu'ils ont invoquées pour justifier leur comportement violent et d'apprendre des moyens non-violents de résoudre les conflits. Des services de prise de contact et de renvois sont également fournis aux victimes et partenaires des contrevenants participant au Programme d'intervention auprès des partenaires violents.

PROGRAMME DE VISITES SURVEILLÉES

Le Programme de visites surveillées reçoit la somme de 4 millions de dollars en nouveau financement annuel, ce qui porte le budget total du programme à 8,4 millions de dollars. Les centres de visites surveillées constituent un endroit réconfortant et protégé pour les familles séparées. Les visites avec des enfants et les échanges d'enfants entre les parents, ou entre le père ou la mère et un membre de la famille, comme un grand-père ou une grand-mère, se déroulent sous la surveillance d'un personnel spécialisé et de bénévoles. L'année passée, 99 pour 100 des 50 545 visites et échanges pour 1 897 enfants se sont déroulés sans problème dans des centres de visites surveillées financés. Le programme est exécuté en partenariat avec des organismes communautaires, comme les centres de santé mentale pour enfants et les centres d'assistance de quartier. Les services sont offerts à 79 endroits, dans 52 districts judiciaires.

PROJET PILOTE DE MISE EN LIBERTÉ SOUS CAUTION

Le gouvernement verse un nouveau financement annualisé de 500 000 $ dans le cadre du Programme de mise en liberté sous caution d'un budget de 8 millions de dollars, qui est offert à dix endroits de la province. Grâce à ce programme, des équipes spécialement formées composées de procureurs de la Couronne, de personnel des services aux victimes et de policiers, conduisent des entretiens détaillés avec des victimes de violence conjugale, à l'étape du cautionnement. C'est un moment qui pose des risques élevés pour les victimes. Le Projet pilote de mise en liberté sous caution contribue à cerner les situations à haut risque, en permettant aux procureurs de la Couronne de faire des recommandations plus efficaces lors des enquêtes sur le cautionnement, dans l'objectif de briser le cercle de la violence.

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité Femmes