Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario indemnise les victimes de crimes violents

Communiqué archivé

L'Ontario indemnise les victimes de crimes violents

Le gouvernement McGuinty souligne la Semaine de sensibilisation aux victimes d'actes criminels

Ministère du Procureur général

Huit mille victimes de crimes violents ainsi que leurs familles bénéficieront d'un soutien financier aux victimes unique et d'une ampleur sans précédent de la part d'un gouvernement ontarien.

La province débloque 100 M$ pour la Commission d'indemnisation des victimes d'actes criminels, l'agence ontarienne responsable de l'octroi d'indemnités aux victimes de crimes violents. Ce financement aidera la Commission à accélérer le processus d'indemnisation des victimes.

Une personne peut être admissible à une indemnisation si :

  • Elle a été blessée à la suite d'un acte criminel violent commis en Ontario.
  • Elle est responsable du soin d'une victime d'un acte criminel et a subi une perte de revenu ou a dû engager des frais à la suite de la blessure ou du décès de la victime.
  • Elle est à la charge de la victime décédée, dans le cas d'un meurtre.
  • Elle a été blessée alors qu'elle tentait d'empêcher un crime ou d'aider un agent de police à faire une arrestation.

Depuis février 2007, la province a donné 14,75 M$ de plus à la Commission d'indemnisation des victimes d'actes criminels pour que cette dernière soutienne les victimes et améliore le processus d'audience. En conséquence, la Commission a réduit le nombre de cas qu'elle doit traiter en jugeant quelque 40 % de plus de causes que l'an dernier -- ainsi, plus de 1 000 autres victimes ont pu être indemnisées plus rapidement.

Le procureur général Chris Bentley a fait cette annonce dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels (du 13 au 19 avril).

Faits en bref

  • Au cours de la dernière année, la Commission d'indemnisation des victimes d'actes criminels a jugé quelque 3 500 causes et reçu environ 3 300 demandes.
  • Pour être admissible :
    • La demande doit être remplie dans les deux années suivant la date de l'incident. Une demande de prorogation de ce délai peut être acceptée.
    • La demande d'une victime d'âge mineur, soit de moins de 18 ans, doit être signée par un parent, un tuteur, un représentant légal ou un autre adulte responsable.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Les victimes d'actes violents doivent être indemnisées le plus rapidement possible. Le financement que nous offrons aujourd'hui accélérera le processus d'indemnisation. Notre gouvernement s'engage à soutenir les victimes avec promptitude, compassion et respect. »

Chris Bentley

procureur général

« Il faut reconnaître le mérite du gouvernement qui s'est engagé auprès des victimes en affectant ces fonds considérables à leur indemnisation et en faisant en sorte que la Commission d'indemnisation des victimes d'actes criminels ait la souplesse nécessaire pour mieux répondre à leurs besoins. »

Marsha Greenfield

présidente de la Commission

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité