Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Combattre la pornographie juvénile et les crimes haineux

Document d'information archivé

Combattre la pornographie juvénile et les crimes haineux

Grâce à une modification apportée à un règlement pris en application de la Charte des droits des victimes d'actes criminels (Ontario), la province permet aux victimes de pornographie juvénile, de crimes haineux et d'autres infractions de réclamer, plus facilement, devant les tribunaux, une indemnité aux contrevenants.

Voici ce que les gens disent:

« Nous applaudissons le gouvernement pour ce changement important qui va donner plus de pouvoir aux victimes de crimes haineux, d'exploitation sexuelle d'enfants sur Internet et d'autres actes criminels. Il véhicule le message sans équivoque que notre société ne tolérera pas ce genre d'abus, surtout parce qu'ils portent sur des enfants et des adolescents. »
-- Karyn Kennedy, directrice générale, BOOST Child Abuse Prevention and Intervention

« L'exploitation des enfants sur Internet est un problème croissant dans notre société. Nous sommes contents que le gouvernement prenne une mesure de plus pour combattre ce crime insidieux et tenir les délinquants responsables de leurs actes. »
-- Paul Gillespie, président et directeur général, Kids' Internet Safety Alliance

« Les crimes haineux perpétrés contre des gens qui sont ciblés uniquement en raison de leur race, de leur origine ethnique, de leur religion, de leur identité sexuelle ou d'autres facteurs, ont un impact profond et de longue durée. Le rapport du Groupe de travail communautaire pour la lutte contre le crime haineux a endossé le genre d'action que le gouvernement a annoncée aujourd'hui pour donner plus de pouvoir aux victimes de ces crimes horribles. »
-- Karen Mock, ancienne présidente du Groupe de travail communautaire pour la lutte contre le crime haineux

« L'Office des affaires des victimes d'actes criminels est heureux que le gouvernement ait instauré ce changement afin de mieux répondre aux besoins des victimes en Ontario. »
- Ruth Campbell, présidente de l'Office des affaires des victimes d'actes criminels

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité Enfants et adolescents Francophones Nouveaux venus