Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Aider les victimes autochtones d'actes criminels à Sudbury

Bulletin archivé

Aider les victimes autochtones d'actes criminels à Sudbury

Le gouvernement McGuinty investit dans des services communautaires

Ministère du Procureur général

Les victimes d'actes criminels appartenant aux peuples Inuit, Métis et des Premières nations, à Sudbury, auront accès aux services dont elles ont besoin pour mener à bien le processus de guérison.

Grâce à l'aide du Programme de subventions pour le soutien des victimes autochtones, le Shkagamik-kwe Health Centre élaborera un programme de formation adapté à la culture autochtone et destiné à aider les hommes autochtones victimes d'abus sexuels à l'enfance.
Ce nouveau programme incorporera une approche holistique autochtone au rétablissement et offrira des services de mentorat et des groupes de soutien aux victimes autochtones tout au long du processus de guérison.

Faits en bref

  • Deux millions de dollars ont été octroyés, cette année, à 21 projets, qui fournissent de l'aide aux victimes autochtones de violence familiale, d'agression sexuelle, de crimes haineux et d'abus passés principalement dans les régions mal desservies de la province.
  • Le Shkagamik-kwe Health Centre recevra 155 000 $ du Programme de subventions pour le soutien des victimes autochtones.
  • L'Ontario élabore une Stratégie de justice pour les Autochtones dans le but de fournir des services de justice coordonnés et sensibles aux besoins des peuples Métis, Inuit et des Premières nations.

Ressources additionnelles

Citations

« Les abus sexuels subis à l'enfance laissent des séquelles aux victimes pendant toute leur vie. Grâce à ce nouveau programme, les hommes autochtones qui ont été victimisés pendant leur enfance auront accès à des services de soutien communautaires et à des méthodes de guérison traditionnelles qui les aideront à se rétablir. »

Chris Bentley

procureur général

« Les hommes autochtones qui ont vécu ce genre de traumatisme doivent avoir un endroit où ils peuvent parler, partager et guérir en toute sécurité. Je suis ravi que Sudbury disposera maintenant de services culturellement adaptés pour fournir à ces victimes l'aide et le soutien dont elles ont besoin. »

Rick Bartolucci

député provincial de Sudbury et ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

« Nous sommes reconnaissants d'avoir cette possibilité d'offrir aux hommes autochtones, qui subissent les conséquences traumatiques d'abus sexuels, un endroit où se tourner qui reconnaît leurs besoins culturels et spirituels. Grâce à des services de mentorat et des groupes de soutien, les victimes pourront entamer le processus de guérison d'une manière holistique, qui tient compte de leur bien-être émotionnel, mental, spirituel et physique. »

Shelley Baker

directrice générale, Shkagamik-kwe Health Centre

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté Autochtones Enfants et adolescents Francophones Nouveaux venus Femmes