Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Lauréats des Prix de distinction pour les services aux victimes de 2012

Document d'information archivé

Lauréats des Prix de distinction pour les services aux victimes de 2012

Ministère du Procureur général

Les lauréats des Prix de distinction pour les services aux victimes de 2012 sont les suivants :

Leanne Prendergast, activiste anti-intimidation

Woodbridge (Ontario)

Leanne Prendergast, âgée de 17 ans, a été victime d'intimidation à cause d'une maladie des yeux dont elle est atteinte. Leanne et sa sœur, qui a également souffert d'intimidation, se sentaient déprimées et isolées en raison de l'intimidation qu'elles subissaient. Sur les conseils de leur mère, les jeunes filles ont écrit un livre intitulé Getting to Know Me, Love Our Lives: Girls Empowering Girls Into Action. Leur point de vue pertinent sur les difficultés que rencontrent les adolescentes est devenu une ressource très utile pour les mères, les enseignantes et d'autres jeunes filles. Le livre a reçu plusieurs prix, dont le prix de la jeunesse 2009 de Working Against Violence Everyday (WAVE), un organisme de lutte contre la violence fondé par Louise Russo, ancienne lauréate d'un Prix de distinction pour les services aux victimes.

Leanne poursuit sa lutte contre l'intimidation dans sa collectivité en se portant bénévole au YWCA local, où elle tient des ateliers, et en présentant des exposés à l'occasion des diverses conférences professionnelles. Maintenant en 12e année du secondaire, Leanne a l'intention de devenir travailleuse sociale.

La famille Agoro - Bashir, Abiola, Moji et Shola Agoro

Gloucester (Ontario) 

La nuit du 8 juin 2002, Oladapo (Dapo) Agoro a perdu la vie après avoir été poignardé, alors qu'il tentait d'interrompre une bagarre dans un club du centre-ville de Toronto. Inspirée par le courage de Dapo, et en son souvenir, la famille Agoro a créé la Dapo Agoro Foundation For Peace, qui promet des solutions pacifistes aux conflits entre les jeunes locaux.

La fondation commandite le prix Oladapo Agoro Peace (2003) et mène actuellement des recherches sur les causes de la violence avec couteaux parmi les jeunes. Chaque été, la fondation organise « Dapo Fun Day », un pique-nique communautaire qui encourage les solutions pacifistes et la prévention de la violence par la célébration de la vie et des valeurs de Dapo.   

Tammy Rankin, conseillère en matière de violence faite aux personnes âgées, région de Durham

Whitby (Ontario)

Tammy a commencé à se battre pour l'élimination des mauvais traitements envers les personnes âgées lorsqu'elle travaillait comme travailleuse sociale dans un établissement de soins de longue durée, dans les années 1990. Depuis, elle est aux avant-postes de la lutte contre ce fléau dans la région de Durham.

En qualité de membre active du Durham Elder Abuse Network (DEAN), un organisme qu'elle a présidé de 2005 à 2010, Tammy a collaboré étroitement avec le service de police régional de Durham dans les affaires de mauvais traitements envers des personnes âgées qui exigeaient des services de santé et des services sociaux. Son travail a permis d'élaborer de nouveaux services pour les personnes âgées dans la région et Tammy est devenue la première conseillère en matière de violence faite aux personnes âgées de la région.

Collaborant avec la police, les services d'incendie, les services médicaux d'urgence et d'autres professionnels, Tammy a coopéré à plus de 430 affaires et a supervisé de nombreux projets, dont la préparation d'une trousse de communications gratuite, affichée sur le site Web du Durham Elder Abuse Network.

Mohammed Baobaid, directeur général, Muslim Resource Centre For Social Support and Integration

London (Ontario)

M. Baobaid est le fondateur du Muslim Resource Centre for Social Support and Integration, à London (Ontario).

Depuis son arrivée au Canada du Yemen, il y a 12 ans, M. Baobaid s'efforce, au nom des victimes, de rehausser la sensibilisation à la violence familiale au sein des communautés musulmanes du Canada. Son organisation, dont la mission est d'aider les familles qui ont quitté des zones de conflit étrangères pour s'installer au Canada, a rapproché ces familles et les groupes anti-violence.

La dernière initiative de M. Baobaid, le Family Honour Project, encourage la société à changer les comportements en remettant en cause les conceptions de la violence faite aux femmes et de la violence soi-disant d'honneur, pour trouver d'autres solutions aux conflits.

Colleen Abeles, conseillère, condition féminine

K3C Community Counselling Centre

Kingston (Ontario)

Colleen travaille avec des femmes qui ont été victime de violence conjugale dans la région de Kingston, depuis 28 ans. Elle propose un vaste éventail d'activités, du counseling individuel et en groupe à la planification de la sécurité, en passant par le soutien aux victimes pendant les procédures judiciaires.

Ardente défenseure de ses clientes, Colleen offre un service à la clientèle excellent. Elle est une source d'inspiration pour les fournisseurs de services de sa collectivité, où elle a acquis la réputation d'aller au-delà de ses responsabilités pour défendre les victimes. Elle travaille régulièrement avec le bureau local du Programme d'aide aux victimes et aux témoins, dans le souci d'assurer la prise en compte des besoins de ses clientes pendant les procédures judiciaires criminelles.

Kelly Albin, agente de soutien dans le contexte de la Cour de la famille

Kawartha Haliburton Victim Services

Cité de Kawartha Lakes, Ontario

Kelly, elle-même victime de violence familiale pendant longtemps, a travaillé pendant deux ans comme bénévole pour les services aux victimes, effectuant plus de 1 200 heures de bénévolat l'année dernière seulement. Parmi les premiers agents de soutien dans le contexte de la Cour de la famille, recrutés pour le nouveau programme de la province dans ce domaine, elle s'inspire de sa propre expérience de survie pour nouer des liens avec les victimes de violence familiale qui sont parties à des procédures devant la Cour de la famille.

Une grande partie de ses heures de bénévolat est consacrée à l'accompagnement des victimes de violence familiale, de leurs familles et de témoins devant la cour criminelle et la cour de la famille. Kelly est une véritable activiste et spécialiste des questions liées à la violence familiale dans sa collectivité. Elle travaille d'arrache-pied pour sensibiliser les femmes et les hommes qui vivent une relation violente.

Sandra Brown, directrice des projets spéciaux

Nishnawbe-Aski Nation (NAN)

Pendant 16 ans, Sandra était responsable du programme de l'équipe d'intervention en cas de crise de la Nishnawbe-Aski Nation. Le programme vise à renforcer la capacité des communautés des Premières nations à répondre aux situations d'urgence en maintenant une équipe d'intervention bien organisée, bien formée et bien équipée, capable d'atténuer l'impact du stress post-traumatique et de prévenir la violence familiale et le suicide.

Sandra a également mis au point une formation à l'attention des équipes d'intervention en cas de crise, couvrant une vaste région qui englobe 49 communautés des Premières nations, dont plusieurs sont éloignées et accessibles uniquement par avion. Sandra est aussi à l'origine du Healing From Abuse Project, qui fournit des services de counseling à plus de 200 victimes d'agression sexuelle. Elle est aux avant-postes des efforts déployés en vue d'aider les communautés à éliminer l'épidémie de suicides.

Mary Lou Fassel, directrice des services juridiques

Barbra Schlifer Commemorative Clinic

Toronto (Ontario)

Mary Lou est directrice des services juridiques à la Barbra Schlifer Commemorative Clinic, où elle est entrée en tant qu'avocate en 1987.

Réputée au Canada et dans le monde entier pour ses efforts en vue de l'élimination de la violence faite aux femmes et aux enfants, Mary Lou a supervisé la mise au point de plusieurs programmes juridiques et de services à l'intention des femmes qui ont été victimes de violence sous toutes ses formes.

Le travail de Mary Lou, à la Barbra Schlifer Commemorative Clinic, a permis d'améliorer et d'enrichir la vie de nombreuses femmes dans la collectivité. En 1998, Mary Lou a mis en place le programme « Specialized Legal Services for Victims of Domestic Violence » (services juridiques spécialisés pour les victimes de violence familiale), une stratégie détaillée et intégrée pour répondre aux besoins juridiques complexes des femmes.

Manijeh Moghisi, conseillère, condition féminine

K3C Community Counselling Centre,

Kingston (Ontario)

Manijeh est aux avant-postes des services aux victimes dans la région de Kingston, depuis plus de 20 ans.

Se consacrant spécialement aux minorités visibles de Kingston, Manijeh a rempli différentes fonctions. Elle a commencé comme agente de liaison communautaire au sein du comité local de coordination des efforts de prévention de la violence familiale, en 1991, et est devenue par la suite conseillère aux victimes de violence familiale, au K3C Counselling Centre, à Kingston. À l'heure actuelle, elle est conseillère en programmes destinés aux femmes au K3C Centre, ce qui lui permet de fournir des services de counseling individuels interculturels et de planification de la sécurité aux femmes qui sont ou ont été victimes de violence conjugale.

David Todd Morganstein, bénévole

Yellow Brick House

Thornhill (Ontario)

Pendant plus de 20 ans, David a fourni des services juridiques gratuits à la Yellow Brick House, qui offre des services de counseling et d'abri en cas d'urgence aux femmes maltraitées et aux enfants dans la région de York. Spécialiste du droit familial et des procédures judiciaires, David est toujours prêt à conseiller le personnel et les clients sur des questions urgentes, d'une façon facile à comprendre.

Grâce à son travail, David a redonné force et courage aux victimes, dont plusieurs n'auraient pas pu se permettre des services juridiques, pour qu'elles puissent prendre des décisions informées au sujet de leur avenir.

Boost Child Abuse Prevention and Intervention

Toronto (Ontario)

Boost Child Abuse Prevention and Intervention est un organisme communautaire qui œuvre à l'élimination des mauvais traitements et de la violence envers les enfants et les adolescents, depuis 30 ans.

Parmi les premiers organismes de la province à offrir le Programme d'aide aux enfants victimes et témoins, Boost est un partenaire clef du ministère du Procureur général depuis de nombreuses années. Outre d'aider directement des milliers d'enfants, Boost renseigne aussi les professionnels des soins à l'enfance sur les procédures judiciaires en proposant des séances d'information et des documents d'information.

Récemment, Boost a joué un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de la stratégie provinciale de lutte contre l'exploitation d'enfants et de jeunes sur Internet, en fournissant des services de counseling à court terme aux enfants victimes d'exploitation sexuelle sur Internet et à leurs familles.

À l'heure actuelle, Boost collabore à la création du Child & Youth Advocacy Centre for Toronto.

London Abused Women's Centre

London (Ontario)

Célébrant 30 ans de service, le London Abused Women's Centre fournit des services à long terme de counseling, de défense et de soutien aux femmes et aux filles qui ont été victimes de violence par leurs partenaires intimes.

Le centre aide aussi les femmes victimes de harcèlement au travail et prodigue des services de counseling aux femmes dans l'industrie du sexe, notamment pour les aider à mettre fin à leur situation.

Desservant plus de 600 femmes violentées, chaque année, le London Abused Women's Centre a pour objectif de s'assurer que toutes les femmes maltraitées ont un accès immédiat aux services dont elles ont besoin.

Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel - Hamilton et environs

Hamilton (Ontario)

Depuis 1975, le centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de Hamilton met une ligne de soutien 24 heures sur 24 à la disposition des femmes et des hommes qui ont été victimes de violence sexuelle. Son personnel offre des services de soutien psychologique indispensables, des renseignements et des orientations, ainsi que des services d'accompagnement à l'hôpital ou aux postes de police. Environ 90 pour cent de ces services sont fournis par les nombreux bénévoles compétents et qualifiés du centre, qui effectuent, collectivement, une quantité impressionnante d'heures de bénévolat par année - 8 500 heures.

Par ailleurs, les bénévoles forment et encadrent le nouveau personnel, siègent aux comités chargés d'améliorer le programme et jouent un rôle central dans la gouvernance et les efforts de levée de fonds de l'organisme.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Autochtones Enfants et adolescents Consommateurs Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Personnes âgées Femmes