Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du procureur général sur la publication du rapport fédéral-provincial-territorial sur la cyberintimidation et distribution non consensuelle d'images intimes

Déclaration archivé

Déclaration du procureur général sur la publication du rapport fédéral-provincial-territorial sur la cyberintimidation et distribution non consensuelle d'images intimes

Ministère du Procureur général

Aujourd'hui, le procureur général, John Gerretsen, a fait la déclaration suivante à propos de la publication d'un rapport fédéral-provincial-territorial sur la cyberintimidation et distribution non consensuelle d'images intimes.

« Cela fait plusieurs années que l'Ontario s'inquiète de la distribution non consensuelle d'images intimes.

Depuis 2011, nous demandons au gouvernement fédéral de modifier le Code criminel afin de rendre illégale la distribution d'images sexuellement explicites d'une personne sans le consentement de celle-ci. 

Le rapport du Groupe de travail sur la cybercriminalité du Comité de coordination des hauts fonctionnaires (CCHF), publié vendredi dernier, recommande que le Code criminel soit modifié afin de combler cette lacune. Les personnes qui utilisent la technologie pour distribuer des images sexuellement explicites d'autres personnes dans le but de les embarrasser, de les humilier ou de les harceler seraient ainsi tenues criminellement responsables de leurs actes.

J'exhorte le ministre MacKay à donner suite aux recommandations de ce rapport et à présenter, lors de la session d'automne du Parlement, un projet de loi pour apporter cette modification au Code criminel.

L'Ontario s'est engagé à faire en sorte que les enfants puissent prospérer dans des écoles et des collectivités sécuritaires, inclusives et tolérantes.

En 2009, lorsque nous avons introduit la Loi modifiant la Loi sur l'éducation (sécurité de nos enfants à l'école), nous étions la première province au Canada à exiger que le personnel scolaire signale les cas d'intimidation aux directeurs et directrices d'école.

En 2012, nous avons adopté la Loi pour des écoles tolérantes qui exige que les conseils scolaires aient des plans en place pour la prévention et l'intervention en matière d'intimidation.

La Police provinciale de l'Ontario a récemment contribué au lancement du programme « On est là pour vous », un programme mis au point par des élèves du secondaire. Des agents de police travaillent avec des élèves du secondaire afin d'élaborer des stratégies de sécurité sur Internet ainsi que de lutte contre la cyberintimidation et le sexting. Ce programme encourage les élèves à prêter attention à leurs camarades qui sont victimes d'intimidation et à prendre leur défense.

Nous poursuivrons notre collaboration avec le gouvernement fédéral et nos partenaires des secteurs de la justice et de l'éducation afin de nous assurer que nos ressources sont utilisées efficacement pour lutter contre la cyberintimidation. » 

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté Lois et sécurité