Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la procureure générale à propos des prochaines étapes en réponse au rapport de l'Examen Motherisk

Déclaration archivé

Déclaration de la procureure générale à propos des prochaines étapes en réponse au rapport de l'Examen Motherisk

Ministère du Procureur général

Aujourd'hui, la procureure générale, Madame Madeleine Meilleur, a fait la déclaration suivante au sujet de la sélection d'un commissaire indépendant pour aider les personnes qui risquent d'avoir été touchées par le manque de fiabilité des analyses capillaires effectuées par Motherisk :          

« Notre gouvernement continue d'être profondément préoccupé par les conclusions du rapport de l'honorable Susan Lang sur l'adéquation et la fiabilité des analyses capillaires effectuées au laboratoire Motherisk.

Nous sommes déterminés à agir aussi vite que possible pour aider les personnes qui pourraient avoir été touchées par le manque de fiabilité de ces analyses de laboratoire. C'est pourquoi j'annonce dès aujourd'hui que l'honorable juge Judith C. Beaman a accepté de diriger une commission indépendante qui fournira un soutien aux personnes qui ont été touchées par les résultats d'une analyse effectuée par le laboratoire Motherisk.

Madame la juge Beaman a été nommée initialement à la Cour de justice de l'Ontario en 1998 et a mené une brillante carrière, présidant des audiences de tribunaux ontariens en droit criminel et droit de la famille dans les régions de Toronto et d'Ottawa. Élevée au rang de juge principale régionale pour l'Est de l'Ontario en 2008, elle siège comme juge suppléante depuis janvier 2014.

Au cours des prochaines semaines, mon ministère travaillera avec la juge Beaman pour finaliser le mandat de la commission et les ressources nécessaires pour soutenir son travail. Ces détails seront définis par décret, qui sera mis à la disposition du public.

Je tiens à saisir cette occasion pour remercier Madame la juge Beaman d'avoir accepté d'assumer ce rôle difficile. Je suis convaincue que sous sa direction, les familles touchées par le manque de fiabilité des méthodes d'analyse du laboratoire Motherisk recevront le soutien dont elles ont besoin et qu'elles méritent.

Entre temps, nous reconnaissons que de nombreuses personnes qui pourraient avoir été touchées auront des questions. Toute personne qui estime avoir possiblement été touchée par une analyse du laboratoire Motherisk peut composer le 1 855 235-8932 pour obtenir des services de counseling à court terme et demander que son nom soit transmis à la commissaire. »

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité Enfants et adolescents Parents