Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du procureur général au sujet du rapport final de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord

Déclaration archivé

Déclaration du procureur général au sujet du rapport final de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord

Le procureur général Yasir Naqvi a diffusé la déclaration suivante en réponse au rapport final de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord :

« Je tiens à remercier la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord de ses efforts en vue d'assurer que les voix des populations vivant dans le Nord de l'Ontario continuent d'être entendues à l'Assemblée législative provinciale.

Notre gouvernement a confié aux commissaires le soin d'examiner des façons d'améliorer la représentation dans les deux circonscriptions électorales les plus vastes et les plus au Nord de la province : Kenora-Rainy River et Timmins-James Bay. Au cours du printemps, la Commission a rencontré des membres des communautés du Nord de l'Ontario, dont des représentants des communautés autochtones et francophones, afin d'obtenir leurs perspectives d'habitants du Grand Nord.

Notre gouvernement a l'intention de présenter une loi, cet automne, qui répond aux recommandations de la Commission de créer deux nouvelles circonscriptions électorales, Kiiwetinoong et Mushkegowuk.

Si cette loi est adoptée, les réformes qu'elle introduit aboutiront à quatre circonscriptions électorales au total dans la région :

  • Kenora-Rainy River, y compris Dryden, Fort Frances, Kenora et Rainy River;
  • Kiiwetinoong, y compris la partie nord de l'ancienne circonscription de Kenora-Rainy River;
  • Mushkegowuk, y compris la Première Nation Weenusk (Peawanuck);
  • Timmins, y compris la cité de Timmins.

La Commission précise que la circonscription de Kiiwetinoong abritera une majorité d'Autochtones et la circonscription de Mushkegowuk, une majorité de Francophones.

L'ajout de deux nouvelles circonscriptions électorales dans le Nord viendra compléter les changements apportés en 2015 en vue d'augmenter le nombre de circonscriptions dans des zones densément peuplées dans le sud de l'Ontario. Cette mesure, qui s'ajoute aux autres récentes réformes, permettra aux habitants de se rendre plus facilement aux lieux de scrutin, fera participer davantage de jeunes au processus démocratique et assurera à tous les citoyens de l'Ontario que leurs intérêts sont représentés à l'Assemblée législative provinciale ― quel que soit leur lieu de résidence. »

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité