Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Lauréats des Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes de 2018

Document d'information archivé

Lauréats des Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes de 2018

Ministère du Procureur général

Particuliers

Simone Bell, Voice Found, Ottawa

Depuis 2012, Simone puise dans sa propre expérience pour sensibiliser des milliers de personnes à la traite des personnes en Ontario et ailleurs. À titre de conférencière recherchée, Simone a préparé et donné des conférences pour plusieurs organismes et participe fréquemment à des groupes d'experts, notamment le Trafficking in Persons (TIP) Report qui a lieu tous les ans à l'ambassade américaine. Ses efforts aident différents publics à reconnaître les signaux d'alarme, à diminuer les cas de revictimisation et à mettre en œuvre des pratiques de soins qui répondent aux besoins des victimes de traite des personnes. Elle a collaboré avec les services aux victimes partout en Ontario pour faire connaître le point de vue d'une survivante de traite des personnes et orienter la mise en œuvre de pratiques exemplaires pour servir les victimes. En 2015, Simone a créé le Hope Found Project, lequel fournit des services d'intervention en cas de crise, de gestion des cas et de soutien à long terme aux survivantes et survivants de traite des personnes en Ontario. Elle est devenue une conseillère de confiance pour divers organismes qui fournissent de l'aide aux victimes.

Joanna Brant, Sexual Assault Centre of Brant, Brantford

Joanna est directrice générale du Sexual Assault Centre of Brant depuis les 20 dernières années. Elle a consacré sa carrière aux survivantes d'agression à caractère sexuel et lutté pour susciter des changements dans sa collectivité. Afin de recueillir des données probantes pour de nouveaux programmes, Joanna a fait des recherches pour s'assurer que les points de vue des survivantes soient entendus et intégrés à son travail. Elle s'est récemment associée à des chercheurs de l'Université Wilfrid Laurier pour recueillir les points de vue des travailleuses et travailleurs du sexe dans des régions rurales et a utilisé les renseignements recueillis pour faciliter l'accès aux services pour ces personnes. Elle aide également la police avec des enquêtes sur des allégations d'agression à caractère sexuel et élabore des formations pour les corps de police. Joanna est une ardente défenseure des droits des survivantes et survivants.

Faye Cassista, Victim Services of Renfrew County Inc., Douglas

Faye Cassista travaille au sein du Victim Services of Renfrew County depuis 2002. En tant que coordonnatrice de programme, elle est la principale intervenante de première ligne dans les cas de querelles de ménage à risque élevé, d'agressions à caractère sexuel, d'homicides et de traite des personnes. Grâce aux relations qu'elle entretient avec ses partenaires communautaires, Faye veille à ce que les victimes d'actes criminels obtiennent les services dont ils ont besoin dans la communauté. Elle est reconnue pour sa capacité à établir des liens avec les gens et à gagner leur confiance. Son approche fondée sur la prise en main personnelle aide les victimes à rebâtir leur estime de soi et à aller de l'avant dans leur vie. En plus de son dévouement envers les victimes et des services de première ligne qu'elle fournit, Faye siège à une table d'intervention locale et est membre fondatrice et intervenante bénévole de l'équipe d'intervention locale en cas d'incident critique. Elle est également membre bénévole du conseil d'administration de l'organisme HandiBus et effectue des quarts de relève pour son refuge local pour femmes.

Dorothy-Jean Evans, Change for Families in Need, Kingston

Motivée par son propre vécu de violence familiale, en 2015, Dorothy a créé Change for Families in Need, un centre qui défend les droits et les intérêts des enfants et des jeunes. Depuis ce temps, elle travaille sans relâche pour fournir de l'aide et une écoute aux jeunes et à leurs familles qui traversent des moments difficiles, et pour défendre leurs droits et leurs intérêts. Dorothy comprend la dynamique du système de justice pénale et offre une perspective éclairée sur les traumatismes pour répondre aux besoins des survivantes et survivants. Elle a participé directement à l'organisation de plusieurs évènements communautaires, est membre du Kingston Anti-Violence Action Committee et siège au Kingston and Frontenac Anti-Violence Coordinating Committee. Dorothy se tient au courant des programmes et des modèles internationaux utilisés pour veiller à ce que les enfants et les jeunes disposent des ressources nécessaires pour réussir dans la vie et cheminer vers l'âge adulte de façon saine et à l'abri des mauvais traitements.

Sureya Ibrahim, Centre for Community Learning and Development, Toronto

Sureya est une figure importante de la communauté de Regent Park qui travaille sans relâche pour venir en aide aux victimes et à leurs familles après une fusillade ou un décès. En tant que spécialiste des relations communautaires, elle aide les mères qui ont perdu des enfants dans des incidents de violence armée ou de violence liée aux gangs. Elle fournit également des ressources aux familles et les dirige vers des services aux victimes. Sureya a aidé à créer Regent Park Mothers of Peace, une initiative communautaire qui se penche sur les causes profondes de la violence. De plus, elle a coprésidé un projet financé par le Community Crisis Response Program visant l'organisation d'une fête de quartier, d'une formation en réanimation cardiopulmonaire (RCP) et des occasions d'interaction avec la police de Toronto. Aussi, Sureya participe activement aux travaux du groupe d'intervention en cas de crise et aux associations de quartier.

Carly Kalish, East Metro Youth Services, Toronto

Carly est fondatrice et présidente de la Human Trafficking Intervention and Prevention Strategy (H.I.P.S.), laquelle se penche sur la violence à caractère sexuel et la traite des personnes au pays. Plus de 20 organismes de Toronto participent à cette initiative. Carly reconnaît qu'il faut tout un système pour donner aux femmes et aux filles les moyens d'agir, et c'est pour cette raison qu'elle a formé plus de 1 500 fournisseurs de services sur les stratégies à adopter pour détecter et prévenir la violence sexuelle et pour aider les victimes. Carly siège au Sexual Assault Committee du Service de police de Toronto et a établi des relations avec des partenaires communautaires, ce qui facilite les interventions ainsi que l'élaboration de stratégies de prévention. En 2013, elle a reçu le premier prix Leading the Path du Service de police de Toronto et est reconnue pour ses programmes de counselling innovateurs sur la violence fondée sur le sexe et pour ses efforts de défense des droits et des intérêts des survivantes et survivants.

Dawn Lavell-Harvard, First People's House of Learning, Trent University, Peterborough‑Nogojiwanong

Dawn est directrice de la First People's House of Learning à l'Université Trent. En tant que fière membre de la Première Nation de Wikwemikong, île Manitoulin, Dawn est la première boursière autochtone de la Fondation Pierre Elliott Trudeau. À titre de présidente de la Ontario Native Women's Association, elle œuvre à l'avancement des droits des femmes autochtones. Dawn offre son expertise relative à la violence à caractère sexuel et aux femmes autochtones au Kawartha Sexual Assault Centre et joue le rôle de conseillère principale sur une base bénévole pour le projet Zoong'de/Strong Heart du Conseil des arts de l'Ontario. Dawn a également collaboré à un projet financé par le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels visant à aider la police à intervenir de façon adaptée lorsque des femmes et des filles autochtones signalent des actes de violence sexuelle.

Sunny Marriner, Ottawa Rape Crisis Centre, Ottawa

Sunny est directrice générale du Ottawa Rape Crisis Centre où elle se consacre à l'avancement de modèles d'assistance innovateurs pour les victimes d'actes criminels depuis 1997. Pendant qu'elle travaillait au Sexual Assault Support Centre of Ottawa, Sunny a fondé le Young Women at Risk Program (YWAR) pour aider les jeunes femmes marginalisées et criminalisées qui ont été victimes de violence. En 2005, Sunny a fondé et dirigé le Violence Against Women Rapport Committee du Service de police d'Ottawa, un groupe de travail qui encourage la collaboration entre la police et les défenseurs afin de mieux servir les femmes victimes de violence. Sunny a travaillé sans relâche pour s'assurer que le système de justice pénale répond mieux aux besoins des victimes de violence sexuelle. En 2013, elle a joué un rôle de premier plan dans l'avancement du modèle d'examen des cas par des défenseurs afin de se pencher sur les taux élevés de cas d'agression sexuelle « sans fondement » en Ontario.

Gaétane Pharand, Centre Victoria pour femmes (districts de Sudbury et d'Algoma)

Depuis les 25 dernières années, Gaëtane est directrice fondatrice du Centre Victoria pour femmes, un organisme qui offre des services aux femmes qui ont été victimes de violence dans les districts de Sudbury et d'Algoma. Forte de son expérience en droits de la personne et en violence envers les femmes, Gaëtanne est une défenseure et une leader importante dans sa collectivité. Pendant dix ans, elle a présidé l'Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF), un organisme provincial francophone dont elle continue de soutenir les programmes et les activités de défense des droits et des intérêts. Gaëtane a également été membre du Conseil consultatif provincial de lutte contre la violence familiale en 2007. Elle a joué un rôle de premier plan dans la création de nombreux organismes pour femmes et a été membre du conseil d'administration de nombreux organismes francophones. Gaëtane a joué un rôle unificateur pour les services de langue française du nord de l'Ontario en recourant à ses compétences et à son expérience en communication tout en partageant sa passion pour le soutien des victimes de violence fondée sur le sexe.

Kevin Ramkissoon, Victim Services of Peel, Brampton

Kevin est bénévole auprès des Victim Services of Peel depuis plus de quatre ans. Il a offert plus de 1 000 heures de son temps en fournissant un soutien en matière de leadership aux intervenants en situation de crise et des conseils aux victimes d'actes criminels. Reconnu pour son éthique de travail et son professionnalisme, Kevin a été intervenant en situation de crise pendant plusieurs années. Son travail exceptionnel dans ce rôle a été reconnu et il a été promu au rôle de chef d'équipe. Dans le cadre de ce rôle, il assure la liaison avec la direction, le personnel et les intervenants en situation de crise. Kevin travaille en partenariat avec le Service de police régional de Peel. Il répond aux appels des agents et fournit des recommandations et des conseils aux intervenants tout en mettant la priorité sur la sécurité des clients et de son équipe.

Deborah Richards, psychothérapeute et consultante, Fonthill

Depuis plus de 20 ans, Deborah travaille avec les enfants et les adultes qui ont été victimes de violence. Détentrice d'une maîtrise en psychologie du counselling et défenseure bien connue des droits de la personne et des victimes de violence, elle travaille avec les avocats, les familles et les organismes pour soutenir ses clients. Deborah est présidente du conseil d'administration de la Women's Place of South Niagara. Dans le cadre de son travail, elle parle de sa propre expérience avec la violence et a parlé partout au pays de la formation pour prévenir les mauvais traitements envers les personnes ayant des déficiences mentales. Deborah est déterminée à sensibiliser les gens et à susciter des changements pour les femmes et les enfants. Dans cette optique, elle a créé un programme visant à aider les organismes à reconnaître et à prévenir les mauvais traitements. Elle travaille présentement à la mise sur pied de groupes de soutien additionnels pour les femmes qui sont ou ont été victimes de violence.

Carolyn Solomon, défenseure, Garson

Après le meurtre de son fils, Carolyn est devenue une ardente défenseure déterminée à améliorer les services aux victimes au Canada. Elle a présidé le Comité consultatif des victimes de l'Ontario et du Nunavut pendant huit ans où elle s'est efforcée de mobiliser et de sensibiliser la communauté, les partenaires du secteur de la justice pénale et les organismes de counselling pour offrir des services de qualité et dans les meilleurs délais aux victimes. Carolyn a également participé à la création d'un questionnaire qui a été envoyé à 2 500 victimes inscrites à travers le pays afin de déterminer quelles sont les lacunes et les choses à améliorer dans le système. De plus, elle a fourni des commentaires dans le cadre de consultations qui ont mené à des modifications législatives et à l'établissement de la Charte des droits des victimes d'actes criminels du Canada, et ont contribué à la création du Portail des victimes en 2013. Carolyn a été reconnue pour ses efforts sur la colline parlementaire visant à améliorer les droits des victimes. Elle siège présentement au conseil d'administration du Centre canadien de ressources pour les victimes de crimes.

William Stevenson, activiste, Brockville

William Stevenson et sa famille ont mis sur pied la Do it For Aaron (DIFA) Foundation en l'honneur du fils de William, lequel était un musicien de talent. Au cours des quatre dernières années, la fondation a organisé trois festivals de musique s'étendant sur toute une fin de semaine. Ces festivals ont permis de recueillir plus de 80 000 $ en vue de la création d'une bourse annuelle pour les finissants du Brockville Collegiate Institute et de la St. Mary's High School qui souhaitent poursuivre des études en musique. La famille Stevenson soutient également des services locaux, comme le Making Play Possible Program, lequel fournit des activités parascolaires aux jeunes. Ils travaillent également avec MADD Canada pour sensibiliser les adolescents à la conduite avec facultés affaiblies au moyen de conférences et d'évènements locaux. En tant que proches d'une victime d'acte criminel, les Stevenson ont trouvé un moyen de rassembler les gens pour célébrer et honorer la mémoire d'Aaron de façon positive.

BJ Tycoles, Therapeutic Paws of Canada et Services aux victimes d'Ottawa, Ottawa

BJ fait du bénévolat au sein de Therapeutic Paws of Canada depuis les cinq dernières années et s'efforce continuellement d'aider les personnes qui ont moins de chance. Elle offre des services de soutien émotionnel et de zoothérapie à la police, aux services aux victimes et au système éducatif pour les personnes qui traversent des moments difficiles. Dans les situations qui suscitent beaucoup d'angoisse, elle et son chien de thérapie, Oyo, offrent un soutien qui est d'un grand secours. BJ a récemment commencé à faire du bénévolat auprès des Services aux victimes d'Ottawa. Elle offre un soutien émotionnel et pratique aux victimes d'actes criminels et de circonstances tragiques et aide l'organisme à trouver des commanditaires. BJ est également bénévole pour la campagne de financement du Service de police d'Ottawa qui vise à recueillir des fonds pour les Services aux victimes d'Ottawa et les Grands Frères Grandes Sœurs du Canada.

Kathy Willis, Huronia Transition Homes, Midland

Kathy est directrice générale des Huronia Transition Homes (HTH). Elle a consacré plus de 30 ans au mouvement de la violence envers les femmes et a élaboré des programmes progressistes et visionnaires pour sensibiliser les gens à la violence et aider les femmes touchées par la violence. En 2015, elle a mis au point un protocole d'intervention éclairée pour l'« Operation Northern Spotlight », une initiative de lutte contre la traite des personnes organisée par la Police provinciale de l'Ontario. Elle donné des formations aux agents de première ligne pour les sensibiliser aux obstacles auxquels font face les femmes victimes de traite. Inspirée par les besoins des victimes de traite des personnes, Kathy a créé le Project Operation Grow. Elle a transformé un immeuble vacant en l'une des fermes intérieures les plus innovatrices du comté de Simcoe. Les femmes y suivent des formations sur la façon de cultiver des aliments et gagnent un salaire de subsistance, ce qui leur donne une expérience de travail utile et favorise une guérison holistique dans un endroit sécuritaire.

Gaye Yachetti, Hamilton Police Services, Hamilton

Gaye est bénévole au sein de la Victim Services Branch du Service de police de Hamilton depuis 1998. Elle a tout d'abord été bénévole de première ligne sur le terrain qui venait en aide aux victimes d'actes criminels et de traumatismes avant d'être promue chef d'équipe bénévole. Gaye joue un rôle de premier plan dans la sensibilisation des gens envers les victimes et la Victim Services Branch dans la région de Hamilton et dans la province. En 2014-2015, elle a aidé le Victims Assistance Network à donner deux conférences provinciales et a donné une conférence conjointe sur la façon d'améliorer et de valoriser le rôle des bénévoles pour offrir des services aux victimes efficaces et efficients lors du Symposium de la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels. En 2012, Gaye a reçu le prix P.R.I.D.E. (Person Really Interested In Delivering Excellence) du chef du Service de police de Hamilton pour son rôle en tant qu'ambassadrice de la Victim Services Branch et du Service de police de Hamilton.

Organismes

The Gatehouse Child Abuse Investigation and Support Site, Mississauga

Depuis plus de 20 ans, l'organisme Gatehouse est un endroit sécuritaire et accueillant pour les adultes qui ont été victimes de violence à caractère sexuel pendant leur enfance. L'organisme offre des services de soutien, permet aux survivantes et aux survivants de raconter leur histoire, et favorise la guérison et la résilience. Plus de 100 bénévoles donnent de leur temps pour offrir des programmes vitaux de soutien par les pairs qui ont aidé plus de 20 000 personnes au cours des 20 dernières années. Les organismes de services policiers et de protection de l'enfance utilisent souvent cet endroit pour procéder à des entrevues avec des enfants et des jeunes qui ont été victimes de violence ainsi que leurs familles. Les programmes de l'organisme offrent un climat accueillant et sans jugement où les gens peuvent trouver des façons saines de surmonter leurs traumatismes.

Halton Women's Place, Burlington

Depuis 40 ans, l'organisme Halton Women's Place (HWP) offre des services aux femmes qui ont été victimes de violence familiale dans la région. La HWP a élaboré une stratégie composée de trois volets qui vise à changer les attitudes et à aborder la violence dès un jeune âge. Dans ce but, la HWP a donné des conférences sur les relations saines et les signes de violence familiale à plus de 36 000 étudiants à ce jour. L'organisme offre également des programmes résidentiels et de sensibilisation aux femmes et aux enfants victimes de violence familiale. En 2017, la HWP s'est associée à d'autres organismes à but non lucratif pour trouver des logements de transition pour les clients pendant une période pouvant aller jusqu'à un an. La HWP espère offrir davantage de logements à l'avenir.

Shape Your Life Boxing Program, Toronto

Shape Your Life est un programme innovateur qui utilise le sport de la boxe pour aider les femmes à se remettre et à guérir de leur expérience de violence conjugale. Depuis 2007, Shape Your Life a aidé 1 300 femmes à atteindre leurs objectifs et à passer de la victimisation à la réalisation de soi. Le programme dure huit à 14 semaines et offre des suivis aussi longtemps que les participantes le souhaitent. Après avoir suivi le programme de base, les finissantes peuvent suivre un cours d'une semaine visant à développer leur confiance envers leur corps. Grâce à ce programme, les femmes peuvent se pencher sur la victimisation dont elles ont fait l'objet sans revivre leurs traumatismes. En 2016, Shape Your Life a obtenu du financement pour effectuer des recherches et documenter les effets à long terme du programme sur la vie des participantes, ce qui a mené à l'élargissement du programme dans des domaines où l'accès aux services est limité.

WEFiGHT human trafficking, Windsor

Depuis 2002, WEFiGHT fournit une aide immédiate aux survivantes et survivants de traite des personnes afin qu'ils puissent accéder à des services et obtenir de l'aide sans être stigmatisés davantage et retomber dans une situation dangereuse. WEFiGHT fournit de l'aide en matière de soutien du revenu, de logement, d'immigration, de nourriture et de vêtements. WEFiGHT a été l'un des premiers organismes au Canada à reconnaître la nécessité de mettre sur pied un programme destiné aux survivantes et survivants de traite des personnes, et à établir des partenariats avec des infirmières, des organismes d'application de la loi, des intervenants en toxicomanie, des refuges locaux et des services de probation juvénile afin de répondre aux besoins complexes et divers des victimes.

Renseignements pour les médias

Partager