Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

De nouveaux soutiens pour les victimes d'actes criminels en Ontario

Communiqué

De nouveaux soutiens pour les victimes d'actes criminels en Ontario

Le gouvernement rend le système plus rapide et plus convivial

Ministère du Procureur général

PETERBOROUGH — Aujourd'hui, le gouvernement de l'Ontario a dévoilé de nouveaux soutiens qui permettront aux victimes de crimes violents et à leurs familles d'obtenir plus facilement l'aide dont elles ont besoin, quand et où elles en ont le plus besoin.

Le gouvernement introduit le Programme d'intervention rapide auprès des victimes+ (PIRV+), un programme amélioré d'aide aux victimes de crimes violents. Le nouveau programme, fondé sur le PIRV existant, facilite et accélère l'accès aux services et soutiens pour les victimes et leurs familles. À compter du 1er octobre 2019, les victimes de nombreux crimes violents pourront demander des prestations du VQRP+, qui offrira de l'aide pour couvrir des dépenses urgentes et des dépenses essentielles, les frais de funérailles et les frais de counseling. Le programme est ouvert aux victimes et à leurs familles qui ont subi les répercussions d'actes de violence, dont des actes de violence conjugale, la traite de personnes, des homicides et des crimes haineux.

« Avec le PIRV+, notre gouvernement voulait donner la priorité à la population en mettant en place des programmes qui viennent directement en aide aux victimes, aux membres de leur famille immédiate et aux témoins tout de suite après la perpétration d'un crime violent. Le PIRV+ atténuera une partie du fardeau qui pèse sur les victimes, améliorera leur sécurité et répondra à leurs besoins pratiques, a expliqué le procureur général Doug Downey. Nous veillons également à ce que ce programme provincial serve de tremplin vers des soutiens sociaux et médicaux à long terme. »

Les prestations du PIRV+ permettent aux victimes de ne pas payer de leurs poches des dépenses admissibles. Des organismes désignés dans des collectivités de l'Ontario fourniront des services aux victimes immédiatement après la perpétration d'un acte criminel et aideront les victimes à obtenir les soutiens dont elles ont besoin. Les victimes ne seront pas contraintes de revivre leur traumatisme dans le cadre d'un processus décisionnel long et complexe après avoir demandé des prestations, comme dans l'ancien système. Les victimes recevront rapidement l'aide dont elles ont besoin, souvent quelques jours seulement après en avoir fait la demande et dans certains cas, immédiatement.

Le PIRV+ octroie jusqu'à 20 000 $ de fonds pour un traitement en établissement administré à des survivants de la traite de personnes, contre 10 000 $ dans l'ancien programme. Les survivants de ce crime ignoble, qui ne cesse de prendre de l'ampleur en Ontario et qui comprend l'exploitation sexuelle et le travail forcé, pourront également avoir accès à de meilleures protections de leur sécurité et à des soutiens immédiats, et obtenir des fonds pour couvrir des dépenses médicales connexes.

Le gouvernement augmente aussi les services pour les familles de victimes d'homicide dans le cadre du PIRV+. À l'heure actuelle, c'est le Programme d'aide financière aux familles des victimes d'homicide qui fournit ces services. Le conjoint d'une victime d'homicide ou chaque parent d'un enfant victime d'homicide recevra jusqu'à 5 000 $.

Grâce à ces améliorations, le PIRV+ constituera un modèle de prestation de services coordonné, axé sur les victimes et d'envergure provinciale. Le programme amélioré sera plus rapide et plus convivial pour les victimes, et offrira aux victimes de l'aide immédiatement après la perpétration d'un acte criminel violent.

« Un soutien pratique et immédiat est essentiel pour aider les victimes à guérir et à reconstruire leur vie, surtout les victimes de la traite de personnes et les familles de victimes d'homicide, qui ont généralement besoin de plusieurs types de services à court et long terme, a fait observer Sheri MacDonald, présidente du Réseau ontarien des prestataires de services d'aide aux victimes. Le PIRV+ apportera une aide réelle à davantage de survivants tout de suite après l'acte dont ils ont été victimes. Nous saluons l'engagement du gouvernement de l'Ontario d'investir dans des programmes d'aide aux victimes d'actes criminels et nous réjouissons de collaborer à l'amélioration d'autres services pour les victimes. »

La création du PIRV+ est l'une des premières mesures du plan gouvernemental visant à transformer les services aux victimes dans l'ensemble du gouvernement.

Faits en bref

  • Comme annoncé dans le budget 2019, le PIRV a été amélioré afin de remplacer la Commission d'indemnisation des victimes d'actes criminels (CIVAC), qui acceptera des demandes d’indemnisation jusqu’au 30 septembre 2019.
  • La CIVAC traitera toutes les demandes actives avant de cesser ses activités. À compter du 1er octobre 2019, le PIRV+ deviendra le fournisseur à guichet unique de services d’aide financière aux victimes.

Document d’information

Renseignements pour les médias

Partager