Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du procureur général Doug Downey au sujet de la crise des opioïdes

Déclaration

Déclaration du procureur général Doug Downey au sujet de la crise des opioïdes

Ministère du Procureur général

Aujourd'hui, le procureur général Doug Downey a fait la déclaration suivante au sujet de Purdue Pharma :

« En mai, le gouvernement de l'Ontario a présenté une loi facilitant la participation de l'Ontario au recours collectif national intenté par la Colombie-Britannique, l'année passée, contre plus de 40 fabricants et grossistes de produits opioïdes. Depuis, notre gouvernement suit avec grand intérêt les dernières étapes du litige intenté aux États-Unis concernant la fabrication, la vente et la distribution de produits opioïdes.

La crise des opioïdes a eu un coût énorme pour la population ontarienne, tant sur le plan des vies perdues que de ses répercussions sur le système des soins de santé. Nous prenons des mesures en vue de tenir les fabricants et les grossistes responsables de leur rôle à l'égard de cette crise.

Les poursuites de la Colombie-Britannique ont été lancées au nom des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et visent à recouvrer les coûts des soins de santé financés par l'État et les autres coûts directs découlant des maladies et blessures liées à la consommation d'opioïdes.

Notre gouvernement a l'intention d'investir tout montant qu'il obtiendra dans le cadre de cette action dans des services de première ligne de santé mentale et de traitement des dépendances.

L'Ontario a appris qu'une récente « entente provisoire » avait été proposée en vue de régler à l'amiable les actions intentées contre des entités de Purdue et des membres de la famille Sackler et que le chef des affaires et des communications de Purdue Pharma avait annoncé que « les Sacklers ont offert la somme de 3 milliards de dollars en espèces dans le cadre d'un règlement global ».

Bien que l'Ontario soit encouragé par ce désir exprimé de régler des actions globales, la crise des opioïdes n'est malheureusement pas limitée aux États-Unis et continue d'avoir des conséquences dévastatrices au Canada, dont des coûts astronomiques pour notre système des soins de santé, au détriment des contribuables canadiens.

Dans la mesure où les entités de Purdue et les membres des familles Sackler ont exprimé un désir réel d'atteindre un « règlement global », toute proposition de règlement devrait inclure le règlement des actions canadiennes, qui sont regroupées dans un recours collectif introduit en Colombie-Britannique. L'Ontario fait partie du groupe proposé au nom duquel le recours collectif est introduit.

Toutefois, à ce jour, les entités de Purdue et les Sackler n'ont démontré aucun effort en vue de faire participer les gouvernements canadiens aux négociations ayant conduit au règlement prétendument en cours aux États-Unis.

L'Ontario est prêt à participer aux efforts annoncés de règlement global des actions déposées contre les entités de Purdue et les Sackler. Cependant, si l'Ontario n'est pas inclus dans ce processus, il poursuivra ses actions dans toute la mesure permise par la loi. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité