Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Renseignements sur le Projet de partenariat

Document d'information archivé

Renseignements sur le Projet de partenariat

Le Projet de partenariat consistait en un processus de consultation de huit mois visant à déterminer comment renforcer la relation entre le gouvernement de l'Ontario et le secteur sans but lucratif, afin de mieux soutenir les familles ontariennes. Le projet a été lancé le 22 avril et s'est terminé par la publication d'un rapport remis au premier ministre en décembre 2010.

Les co-présidents du projet - le ministre des Affaires civiques et de l'Immigration, le Dr Eric Hoskins, et Mme Helen Burstyn, présidente de la Fondation Trillium de l'Ontario - ont rencontré des représentants de centaines d'organismes dans le cadre de neuf tables rondes régionales. Les co-présidents ont également rencontré des représentants d'organismes artistiques et environnementaux, d'organismes de services sociaux et de services à la jeunesse, de même que des bailleurs de fonds et des représentants du secteur privé et de fondations familiales. Des mémoires ont également été transmis en ligne sur le site Web du projet et plus de 400 personnes se sont inscrites pour suivre les discussions en ligne.  

On a invité les participants à partager leurs points de vue sur la façon dont le gouvernement pourrait devenir plus réactif, sensible et accessible au secteur. Les participants ont donné des conseils sur la législation, les politiques, les enjeux structurels et les mécanismes de financement. Ils ont aussi proposé des suggestions sur la façon de mieux coordonner les politiques, la recherche et les communications avec et pour le secteur. 

Le rapport et les prochaines étapes

Le Projet de partenariat détaille la rétroaction obtenue durant le dialogue entre le gouvernement et le secteur sans but lucratif. Le rapport formule aussi des recommandations pour améliorer ces rapports. Les voici :

Promouvoir le respect et la reconnaissance

1.      Favoriser une culture de respect et de reconnaissance au sein du gouvernement et dans toute la province.

·         Nommer un ministre responsable du secteur et tenu de lui rendre des comptes.

·         Produire un rapport annuel sur l'état du secteur sans but lucratif et les progrès réalisés pour renforcer le secteur et sa relation avec le gouvernement.

Encourager la coordination et la collaboration

2.         Fournir au secteur sans but lucratif un point de contact identifiable, central et faisant autorité au sein du gouvernement.

  • Créer un mécanisme de coordination au sein du gouvernement pour le secteur sans but lucratif, qui servirait de point de contact central pour le secteur et coordonnerait la collaboration interministérielle.
  • Créer un conseil consultatif, représentant les secteurs public, privé et sans but lucratif, pour guider le travail continu de l'organisme de coordination.

Renforcer les capacités du secteur

3.         Régler les défis de financement, de capacité et les défis opérationnels des organismes sans but lucratif en adoptant une démarche, dans tous les ministères, qui fournisse du soutien, de la considération et de la reconnaissance semblables à ceux que les organismes à but lucratif de l'Ontario reçoivent.

  • Améliorer les communications avec le secteur.
  • Créer des possibilités de collaboration accrue pour l'élaboration des politiques ainsi que pour la surveillance législative et réglementaire.
  • Collaborer avec le secteur pour créer de nouvelles démarches de financement ainsi que des mesures du rendement et des paramètres de responsabilité adéquats.
  • Investir dans des projets qui appuient la coopération au sein du secteur, les communications coordonnées et les réseaux.

4.      Appuyer de nouvelles façons de redonner vie à la tradition du bénévolat en Ontario.

  • Organiser une tribune sur l'avenir du bénévolat en Ontario pour souligner le dixième anniversaire de l'Année internationale des volontaires et renforcer, appuyer et reconnaître davantage le bénévolat.
  • Encourager le bénévolat chez tous les Ontariens et Ontariennes, notamment les jeunes, les nouveaux arrivants et les personnes âgées par l'intermédiaire de médias sociaux et de prix de mérite.

Moderniser, normaliser et simplifier

5.      S'appuyer sur la technologie pour éliminer le cloisonnement administratif, augmenter l            la transparence et échanger de l'information.

  • Mettre sur pied un portail en ligne qui servirait de guichet unique pour obtenir de l'information sur les nouvelles lois, les nouveaux programmes, les sources de financement disponibles, les possibilités de consultation ainsi que des ressources et de l'information liés au secteur.
  • Créer une base de données provinciale pour simplifier les demandes de financement, regrouper et diffuser l'information sur les organismes sans but lucratif et mieux coordonner les ministères et les agences.

Investir dans l'innovation sociale

6.      Investir dans l'innovation sociale.

  • Collaborer avec le gouvernement du Canada et les institutions financières canadiennes pour examiner les obstacles réglementaires et juridiques à l'innovation sociale et mettre à la disposition du secteur sans but lucratif de l'Ontario une gamme d'outils de financement social.
  • Trouver de nouvelles ressources et des véhicules pour encourager l'innovation et la collaboration au sein du secteur sans but

Les recommandations du Projet de partenariat ont été acceptées en tant que vision pour le partenariat continu du gouvernement de l'Ontario avec le secteur sans but lucratif.

Pour concrétiser cette vision, l'Ontario créera le Bureau du Projet de partenariat. Ce bureau servira de point de contact entre le secteur et le gouvernement à propos des enjeux d'intérêt et de préoccupation communs. Un Groupe consultatif du Projet de partenariat composé de dirigeants des secteurs public, privé et sans but lucratif fournira des conseils stratégiques pour guider ces travaux. Un nouveau rapport annuel fournira des mises à jour sur le statut des recommandations du Projet de partenariat et examinera la situation du secteur sans but lucratif de l'Ontario. 

Impact du secteur sans but lucratif de l'Ontario

Le secteur sans but lucratif de l'Ontario offre des services primordiaux aux familles ontariennes et soutient des collectivités dynamiques sur le plan économique. L'impact du secteur se fait sentir par ses contributions à la vie de la province, par le biais de programmes favorisant la santé de la province, la culture, les services sociaux, le logement, la conservation environnementale et le développement économique.

L'incidence économique globale du secteur sans but lucratif de l'Ontario représente près de 50 milliards de dollars, soit plus de sept pour cent du PIB, un chiffre supérieur à celui des industries de l'automobile et de la construction combinées. Le secteur emploie près d'un million d'Ontariennes et d'Ontariens, soit 15 pour cent de la population active totale de l'Ontario. De plus, le secteur établit des partenariats avec plus de cinq millions d'Ontariennes et d'Ontariens qui font plus de 800 millions d'heures de bénévolat chaque année.  

Partager