Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le Prix Lincoln M. Alexander

Document d'information archivé

Le Prix Lincoln M. Alexander

Trois jeunes leaders ont reçu le Prix Lincoln M. Alexander que leur a décerné l'honorable David C. Onley, lieutenant-gouverneur de l'Ontario. Ce prix rend hommage aux jeunes qui sont des chefs de file en matière de lutte contre la discrimination raciale dans leurs écoles et collectivités.

Récipiendaires du prix destiné à un ou une élève

Saba Oji de Waterloo, 19 ans

Au début de ses études secondaires, Saba a remarqué que les élèves d'anglais langue seconde (ASL) se sentaient souvent isolés et séparés du reste des élèves. Elle s'est demandé comment combler ce fossé. Elle a joué un rôle clé dans l'organisation du Say "Hi" Day, une journée où les élèves sont invités à adresser la parole à d'autres élèves, particulièrement ceux d'origines différentes, en les saluant simplement dans une autre langue. En tant que responsable de l'équité et de l'inclusion au conseil d'élèves, elle a créé un programme visant à recruter comme bénévoles dans les cours d'ASL des élèves ne faisant pas partie des groupes d'ASL, afin de donner l'occasion à tous les élèves de se rencontrer et d'échanger. Elle a également piloté un projet de murale faite de drapeaux à la cafétéria, afin que les élèves soient fiers du multiculturalisme de leur école.

Nathalie Restoule de la Première Nation Dokis, 17 ans

En tant que membre de bande de la Première Nation Dokis, Nathalie fait déjà figure de modèle auprès des jeunes Autochtones pour son engagement à l'égard de sa communauté et pour ses efforts en vue de combattre le racisme et la discrimination. Elle a fondé au Near North District School Board le premier conseil de jeunes Autochtones, qui fait de la sensibilisation, aborde les questions relatives au racisme et procure des occasions de changement positif aux jeunes Autochtones. Elle est la représentante des jeunes femmes de la Nation Anishinabek, et a été choisie récemment pour représenter la communauté de la Première Nation non cédée de Wikwemikong en tant que Mlle Wikwemikong 2013-2014. Plus tôt cette année, Nathalie a organisé une « danse ronde » à son école pour les élèves et les membres de la collectivité afin de les sensibiliser au projet de loi C-45 et au mouvement Jamais plus l'inaction.

Récipiendaire du prix communautaire

Talisha Ramsaroop de Toronto, 20 ans

Talisha joue un rôle clé dans le projet communautaire de changement social NOISE for Social Change. Ce projet de mentorat encourage les jeunes de la communauté de Jane et Finch à abattre les obstacles que représentent les stéréotypes raciaux, à terminer leurs études secondaires et à poursuivre des études postsecondaires. Talisha était responsable de la mobilisation de 40 jeunes, y compris des immigrants de la première et de la deuxième génération. Elle a ouvert des portes en créant des babillards pour afficher des offres d'emploi, en distribuant des renseignements sur les bourses d'études et en rédigeant des blogues destinés aux jeunes. Talisha collabore également avec l'organisme Assets Coming Together for Youth de Toronto en préconisant l'adoption de politiques habilitantes pour les jeunes faisant partie de communautés mal desservies, à faible revenu et à risque.


Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Domicile et communauté