Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre Michael Chan concernant la crise des réfugiés syriens

Déclaration archivé

Déclaration du ministre Michael Chan concernant la crise des réfugiés syriens

Avec la montée de la crise des réfugiés syriens et les tragédies qui s'intensifient, les leaders canadiens doivent pratiquer la coordination à tous les paliers de gouvernement pour aider plus de Syriennes et de Syriens à être admis au Canada en qualité de réfugiés.

L’Ontario est prêt et disposé à accepter plus de réfugiés syriens et à les aider à s’établir ici. C’est la raison pour laquelle nous avons fourni en avril un financement à Lifeline Syria. Vendredi dernier, nous avons été en mesure d’accroître notre soutien pour le travail essentiel que fait cet organisme, en fournissant un financement additionnel de 300 000 $.

De plus, le ministère des Affaires civiques, de l’Immigration et du Commerce international s’efforcera de définir les mesures à court terme que nous pouvons prendre pour appuyer les organismes et les particuliers qui désirent parrainer des réfugiés syriens, et pour offrir un meilleur soutien aux réfugiés quand ils arrivent ici.

Nous étudions des façons d’améliorer le soutien aux organismes désireux de parrainer des réfugiés syriens en tant que parrains privés. Bien que l’Ontario ne puisse pas parrainer directement des réfugiés, nous travaillerons avec des partenaires pour définir comment offrir le meilleur soutien à ces groupes qui tentent de faire venir des réfugiés syriens en Ontario, notamment grâce à un fonds provincial potentiel pour contribuer aux coûts. Nous nous attendons à avoir plus de détails sur ce point à court terme.

Nous jouerons un rôle de chef de file pour promouvoir un partenariat multilatéral pour remédier à la crise des réfugiés syriens. Comme nous assurons la coprésidence du Forum fédéral, provincial et territorial des ministres responsables de l’immigration, nous demandons qu’un appel d’urgence ait lieu cette semaine pour définir comment les provinces peuvent travailler avec le gouvernement fédéral pour réaliser l’objectif de faire venir 10 000 réfugiés syriens au Canada et de concrétiser notre annonce d’en faire venir 5 000 au Canada d’ici la fin de l’année. L’Ontario offre d’accepter 2 500 de ces réfugiés et de les aider à s’établir.

Nous savons que les difficultés ne prennent pas fin quand les réfugiés s’établissent en Ontario. Je travaille en étroite collaboration, avec mes collègues et avec les intervenantes et intervenants responsables des programmes qui appuient l’aide à l’établissement, pour veiller à éliminer les obstacles afin que les familles syriennes aient accès aux mécanismes de soutien provinciaux qui facilitent leur transition.

Les gens viennent au Canada, car ils considèrent notre pays comme un symbole d’espoir et de paix. En Ontario, nous célébrons la diversité et favorisons un environnement inclusif. Une intervention coordonnée, compatissante et proactive en réponse à la montée de la crise des réfugiés syriens reflète les valeurs qui nous rendent fiers d’être des Ontariennes et des Ontariens.

Nous voulons faire tout ce que nous pouvons en Ontario pour aider plus de réfugiés syriens à venir au Canada.

C’est ce qu’il y a lieu de faire, et c’est ce que le Canada doit faire.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Lois et sécurité