Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le soutien au secteur viticole

Document d'information archivé

Le soutien au secteur viticole

La stratégie vinicole 2009 de l'Ontario a pour but d'améliorer la production des vins de la VQA en vue d'une viabilité à long terme.



On annonce aujourd'hui trois volets à cette stratégie, à savoir :

  • le Programme d'aide à la promotion des vins de la VQA;
  • l'appui au marketing et au tourisme;
  • le soutien au secteur viticole.

L'industrie vinicole et viticole de l'Ontario : Vue d'ensemble

Faits principaux
  • L'Ontario compte 146 vineries et environ 30 producteurs de vins de fruits et d'autres types.
  • Il y a plus de 13 millions de plants de vigne sur 17 000 acres dans le Sud de l'Ontario.
  • Environ un million de touristes visitent les vineries de l'Ontario chaque année.
  • Au cours de l'année qui s'est terminée le 31 mars 2009, les ventes totales de vins domestiques en Ontario (vins de coupage et vins de la VQA) ont atteint un niveau record de 55 millions de litres, estimé à 533 millions $.
  • En mars 2009, les ventes de vins de la VQA ont atteint 11,4 millions de litres, en hausse de 12 p. 100 par rapport à l'année antérieure et estimés à 173 millions $.
  • Au cours des dix dernières années, l'accent mis par l'Ontario sur les vins de la VQA, qui sont confectionnés à partir de raisins 100 p. 100 ontariens, a permis d'ajouter des emplois au secteur vinicole et viticole et généré une activité économique importante dans la province.

Le Programme d'aide à la promotion des vins de la VQA


Faits principaux

Le Programme d'aide à la promotion des vins de la VQA de l'Ontario a été créé en 2006.

Le programme a été instauré dans le but d'encourager la vente de vins de table de la VQA contenant des raisins 100 p. 100 ontariens par l'intermédiaire de la Régie des alcools de l'Ontario (LCBO).

Le programme a consenti à 63 établissements vinicoles des subventions totalisant plus de 13 millions $ échelonnés sur trois ans, soit de 2007 à 2009. Par conséquent, les ventes de vins de table de la VQA de la LCBO ont connu une hausse de 11,8 p. 100 en 2007-2008 et de 17 p. 100 en 2008-2009 par rapport à l'exercice précédent.

Le nouveau Programme d'aide à la promotion des vins de la VQA de l'Ontario sera administré par le ministère du Développement économique et du Commerce de l'Ontario et s'inspirera des réussites du programme original.

Le nouveau Programme d'aide à la promotion des vins de la VQA distribuera 6 millions $ par année pendant cinq ans, de 2010 à 2014.

Le nouveau programme offrira aux établissements vinicoles une subvention annuelle calculée à partir de la valeur des ventes de vins de table de la VQA vendus à la LCBO. Les établissements vinicoles seront tenus de présenter une demande chaque année pour être admissibles au financement dans le cadre du programme.

L'appui au marketing et au tourisme

Faits principaux

En 2004, le Budget ontarien a prévu des fonds pour la Stratégie vinicole de l'Ontario de l'ordre de 2 millions $ par année pendant cinq ans pour des activités de marketing et de tourisme à l'appui du plan stratégique de l'industrie pour augmenter sa part du marché vinicole ontarien à 50 p. 100.

La Stratégie vinicole de l'Ontario a réussi à faire grimper les ventes de vins de la VQA qui ont atteint un niveau record de 173 millions $ en 2009. Environ 7 000 emplois ont trait à l'industrie vinicole et viticole de la province et les vins VQA sont de plus en plus populaires en Ontario et à l'étranger.

En novembre et en décembre 2009, l'Ontario a consulté l'industrie vinicole et viticole quant à la réussite et à la viabilité à long terme des vins de la VQA de l'Ontario. L'industrie a convenu qu'une stratégie renouvelée était nécessaire pour financer les activités de développement du marketing et du tourisme. Elle a aussi convenu que les fonds devraient passer à 3 millions $ par année pour permettre à l'industrie de promouvoir l'industrie vinicole de l'Ontario.

Ainsi, la Stratégie vinicole de l'Ontario investira 3 millions $ par année pendant cinq ans, soit de 2010 à 2014.

Cet investissement servira aux fins suivantes :

  • les activités de marketing - notamment la publicité, les campagnes de promotion de la LCBO, les programmes de prix et les relations publiques;
  • les activités de développement du tourisme - notamment la création de cartes et de panneaux améliorés pour indiquer les circuits des vins, la promotion des principaux événements de l'industrie tels que la Cuvée et le Festival du vin du Niagara.

Le Conseil des vins de l'Ontario administrera les investissements de la Stratégie vinicole de l'Ontario et collaborera avec les intervenants de l'industrie, dont l'Association des producteurs de raisins de l'Ontario, l'Alliance des vineries et des producteurs de l'Ontario et VQA Ontario, pour élaborer un plan de marketing annuel et rendre compte au gouvernement de l'Ontario des investissements et des activités.

L'Ontario est fière de la reconnaissance internationale dont bénéficient les vins de la VQA. Nous sommes résolus à aider l'industrie vinicole et viticole de la province à tirer profit de ses réussites et à se transformer en un secteur plus concurrentiel à l'avenir tout en réduisant les obstacles inutiles et fastidieux à l'innovation et à la croissance.

Le soutien au secteur viticole

À compter de 2011, l'Ontario offrira aussi 3 millions $ par année pour aider les producteurs de raisins à faire le saut vers le nouveau point focal sur les vins de la VQA. On offrira une aide à la transition qui s'alignera sur un nouveau plan de variétés de raisins qu'élabore l'industrie.

Points de vue sur le plan ontarien pour l'industrie vinicole et viticole

« Avec cette annonce, un nombre important d'agriculteurs de la ceinture de verdure et leurs dirigeants municipaux peuvent maintenant concentrer davantage leurs énergies à trouver des façons de tirer profit de ce marché massif et de cultiver à la fois les emplois et les raisins, ce qui est une avenue beaucoup, beaucoup plus stimulante à contempler. »

Seaton McLean Vignobles Closson Chase et président de l'Association des vignerons du comté de Prince Edward
Tel que cité dans le Hamilton Spectator, le 9 octobre 2009

« En buvant un vin de l'Ontario, vous empêchez la ceinture de verdure d'être recouverte de pavé et vous rejetez d'un coup de pied l'étalement urbain déchaîné. »

Rick Smith Directeur général, Défense environnementale
Tel que cité dans le Globe and Mail, le 17 avril 2010

« La pratique de mélanger des jus étrangers aux vins canadiens remonte à il y a longtemps et elle est complexe. Au cours des années 1980, lorsque l'industrie canadienne n'en était qu'à ses débuts, le gouvernement a donné aux vineries l'autorisation d'utiliser les vins étrangers tandis que les vins Labrusca étaient retirés des tablettes et remplacés par les vignes de l'espèce vinifera dans les vignobles locaux. Cette pratique de mélanger jus et vins s'est poursuivie au fil des ans pour divers motifs, notamment les pénuries occasionnelles d'approvisionnement en raisins en raison du piètre climat. Au cours des dernières années toutefois, le paysage canadien s'est transformé. On constate une vigoureuse offre de raisins domestiques et les consommateurs adoptent les vins fabriqués au niveau local comme jamais auparavant. »

Konrad Ejbich Chroniqueur et communicateur de vins, d'aliments et de voyages et commentateur de vins à l'émission « Ontario Today » sur la chaîne radiophonique de Radio-Canada
Tel que publié sur WineSpectator.com, le 28 août 2009.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Arts et culture Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Voyage et loisirs Consommateurs Francophones Nouveaux venus Personnes âgées Femmes