Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario est en voie d'autoriser le combat libre professionnel

Communiqué archivé

L'Ontario est en voie d'autoriser le combat libre professionnel

Le gouvernement McGuinty se concentre sur la sécurité des combattants, le renforcement des économies locales

L'Ontario entreprend des étapes pour permettre des événements de combat libre professionnel (arts martiaux mixtes ou MMA) dans la province.



La province adopterait les mêmes règles pour les combats libres professionnels que celles qui sont utilisées partout à l'échelle de l'Amérique du Nord. Cette annonce ouvre le chemin pour qu'un premier événement de MMA professionnels autorisé soit tenu en Ontario en 2011.

Puisque les MMA ont gagné en popularité partout dans le monde, plusieurs villes ont récolté des bénéfices économiques en accueillant des événements. Un événement majeur de MMA en Ontario pourrait attirer jusqu'à 30 000 amateurs et occasionner des retombées économiques de 6 millions de dollars en ventes pour les hôtels, restaurants, magasins et services.

Bien que les événements de MMA comportent un avantage économique, la priorité de l'Ontario est la sécurité des combattants. En règlementant les MMA professionnels l'Ontario pourrait améliorer la sécurité de tous les participants grâce à des normes de sécurité et des normes médicales explicites lors des événements autorisés.

Faits en bref

  • Six provinces canadiennes et 46 États américains permettent actuellement les MMA.
  • À un événement professionnel de MMA de 2008 à Montréal, les ventes de billets en ligne indiquaient que 42 pour cent des acheteurs de billets étaient des résidents de l'Ontario.
  • Le New Jersey était le premier État américain à permettre les événements de MMA en 2000.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Nous suivons les MMA depuis un certain temps. Nous savons que le sport a évolué et que les Ontariens souhaitent le voir reconnu ici. Mon objectif est de m'assurer que nous ayons les outils nécessaires pour que les combattants soient en sécurité et de fournir un élan économique aux communautés qui veulent accueillir des événements de MMA. »

Sophia Aggelonitis

ministre des Services aux consommateurs

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi Voyage et loisirs Autochtones Enfants et adolescents Consommateurs Francophones Femmes