Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Des installations modernes pour la police dans le nord-ouest de l'Ontario

Document d'information archivé

Des installations modernes pour la police dans le nord-ouest de l'Ontario

Ministère du Solliciteur général

Des installations modernes pour la police dans le nord-ouest de l'Ontario

Le Centre de communication de la Police provinciale (CCPP) de Thunder Bay est l'un de cinq centres inaugurés dans le cadre du Projet de mise en place d'un système de communications mobile du gouvernement. Ce projet prévoyait le remplacement de 11 anciens centres de communications par cinq nouvelles installations. Le centre de Thunder Bay rassemble les centres de Kenora et de Thunder Bay. Les autres centres se trouvent à Orillia, London, Smith Falls et North Bay.

Les centres de communication de la Police provinciale emploient le nouveau système Bell Mobility FleetNet, un réseau bidirectionnel radio à commutation automatique de canaux à très haute fréquence, appliqué à l'échelle de la province, pour la répartition vocale des services d'urgence. Le personnel de plusieurs services d'urgence utilisent le réseau et les centres de communication de la Police provinciale pour améliorer l'efficacité de l'intervention. Ce réseau est le fruit d'un partenariat privé entre Bell Mobility et le gouvernement de l'Ontario et il remplace cinq autres réseaux radio bidirectionnels qui étaient employés par quatre ministères et la Police provinciale de l'Ontario.

Une nouvelle Unité d'identification médico-légale est également en voie de construction à Thunder Bay. Les unités d'identification médico-légale de la Police provinciale de l'Ontario sont responsables de la gestion des lieux du crime, du traitement des éléments de preuve, ainsi que de l'intégrité et de la continuité des preuves, depuis le moment où elles sont recueillies jusqu'à leur production au tribunal.

Les nouvelles installations s'inscrivent dans le cadre de l'investissement de 50 millions de dollars du gouvernement de l'Ontario visant à remplacer ou moderniser les installations destinées aux agents de police de première ligne. Ces travaux reflètent les nouvelles exigences en matière de technologie, les normes plus élevées et les nouvelles exigences du secteur de la justice.

Caractéristiques du nouveau Centre de communication de la Police provinciale :

  • un système de sécurité à la fine pointe de la technologie, avec caméras de télévision en circuit fermé pour assurer la surveillance des systèmes actifs dans le bâtiment;
  • une salle de communication, construite avec des matériaux spécialisées pour l'isoler des bruits extérieurs qui pourraient perturber les activités du centre 24 heures sur 24 et sept jours sur sept;
  • une infrastructure moderne adaptée aux exigences strictes de la technologie;
  • un système électrique complet de secours qui fournit une alimentation électrique ininterrompue 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Le système comprend un générateur d'urgence, un banc de batteries et un dispositif d'identification d'orage électrique. Ce dispositif transfert automatiquement l'énergie au générateur s'il sent une perturbation atmosphérique dans le voisinage;
  • une zone administrative aménagée en espace ouvert, avec aire de réception du public sécurisée mais néanmoins accueillante;
  • un système avancé de qualité de l'air pour atténuer les risques pour la santé et la sécurité;
  • un nouvel ameublement de bureau ergonomique et des couleurs claires modernes;
  • tout le bâtiment est accessible pour les handicapés;
  • le coût total du projet s'élève à 7,4 millions de dollars.

Unité d'identification médico-légale :

Face à la technologie moderne, aux modifications législatives et aux changements opérationnels, certaines unités d'identification médico-légale de la Police provinciale de l'Ontario ont atteint leur durée de vie utile et ne peuvent plus répondre aux besoins de la Police provinciale.

Le nouveau bâtiment, avec 13 455 pieds carrés de superficie regroupant des bureaux, un laboratoire et un garage, disposera des dernières technologies pour appréhender et condamner les contrevenants. Il est construit selon les normes de construction de niveau de sécurité II et son système de chauffage, ventilation et conditionnement d'air correspondent au niveau de sécurité III. Le bâtiment contient trois bureaux à l'épreuve des risques biologiques, dont l'un va contenir une salle chimique/à l'épreuve des risques biologiques et une deuxième salle pour examiner les éclaboussures de sang. L'établissement inclut également une stalle de garage pour examiner les véhicules, munie d'un monte-charge et d'un système d'éclairage périmétrique spécialisé.

Le coût total du projet est estimé à 5,8 millions de dollars.

Partager

Sujets

Lois et sécurité