Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Medaille de bravoure des policiers de l'Ontario

Document d'information archivé

Medaille de bravoure des policiers de l'Ontario

La Médaille de bravoure des policiers de l'Ontario a été créée en 1975. Elle est décernée chaque année.

Ministère du Solliciteur général

Lauréats de la Médaille de bravoure des policiers de l'Ontario :

Agents Jennifer Anderson et Mark Tan - Service de police de Toronto

Le dimanche 10 décembre 2006, vers 15 h, cinq garçons se rendaient à un match de soccer sur un terrain situé près d'un grand réservoir d'eau partiellement recouvert de glace, dans le quartier de l'avenue Morningside et de l'avenue Old Finch, à Toronto. Un des garçons s'est aventuré sur la glace qui a cédé sous son poids et il est tombé dans l'eau glacée. Un de ses amis s'est précipité à sa rescousse, mais la glace s'est brisée sous ses pieds et il est aussi tombé dans l'eau. Près de là, un homme, qui avait tout vu de son jardin, a composé le 911. Quelques minutes plus tard, l'agente Jennifer Anderson et l'agent Mark Tan sont arrivés sur les lieux avec d'autres membres de l'équipe d'intervention en cas d'urgence. Les deux agents ne pouvaient voir que l'un des deux garçons. Ils ont commencé à marcher sur la glace, mais elle a cédé et ils ont glissé dans l'eau gelée. Encore capables de se tenir debout, ils ont utilisé leurs mains pour briser la glace, tout en avançant vers les garçons. Soudainement, l'agente Anderson et l'agent ont perdu pied, en raison d'une dénivellation de 20 pieds, et ont été entièrement submergés. Ils ont refait surface et n'ont pas hésité à se mettre à nager en direction des garçons qui avaient glissés sous la surface. Les deux agents ont plongé plusieurs fois pour tenter de sauver les garçons, mais ils n'ont pas réussi à les trouver à cause de la noirceur de l'eau. Tragiquement, les deux garçons n'ont pas survécu. Souffrant d'épuisement et d'hypothermie, les agents ont eu besoin de l'assistance de leurs collègues pour retourner au rivage. Les agents Anderson et Tan ont été transportés à l'hôpital où ils ont été traités pour coupures, abrasions, hypothermie et choc.


Agent Patrick Benoit -  Police de Kingston

Pour l'agent Patrick Benoit, le devoir ne s'arrête jamais, même pendant les heures de repos. Alors qu'il conduisait sur l'autoroute 401, près de Kingston, vers 22 h 15, le 29 mars de cette année, son attention a été attirée par une semi-remorque qui zigzaguait sur la voie de droite. L'agent Benoit venait juste de s'engager sur la sortie de la route 38 lorsqu'il a entendu un fracas métallique derrière lui. La semi-remorque venait juste de heurter une grande tour de communications et s'était immobilisée au bord d'un massif de 30 pieds de hauteur du Bouclier canadien. L'avant du camion était entièrement en flammes lorsque l'agent Benoit a atteint les lieux de l'accident. Il a aperçu le conducteur qui se trouvait au sommet du rocher haut de 30 pieds. L'homme semblait étourdi et en état de choc, et il s'approchait dangereusement des flammes, au risque de tomber de la hauteur du massif rocheux dans le noir. Craignant pour la sécurité du routier, l'agent Benoit a commencé à escalader le massif rocheux. Après avoir grimpé environ 20 pieds, une pierre s'est déplacée et il est tombé par terre ce qui lui causé des coupures à la main. Sans hésiter, il s'est remis debout et a recommencé à escalader le rocher jusqu'au sommet. Il a saisi le conducteur et l'a éloigné des flammes et du bord de la falaise quelques minutes seulement avant que le camion n'explose. Bien qu'il fût au repos et qu'il ne n'ait aucun matériel ni aide à disposition, l'agent Benoit n'a pas hésité à faire face à un danger extrême pour sauver la vie du chauffeur de camion.


Agent Jason Griffiths - Police régionale de York

Répondant à une alarme d'intrusion, le 17 octobre 2005, quatre agents de la police régionale de York ont observé un véhicule suspect près des lieux. Lorsque les quatre agents ont tenté d'intercepter le véhicule, le conducteur a pris la fuite et a été impliqué dans un accident peu de temps après. Un homme a été arrêté alors qu'il tentait de fuir à pied et deux autres se sont enfuis. L'agent Jason Griffiths a réussi à coincer l'un des suspects derrière une unité industrielle. Acculé, l'homme a menacé l'agent d'un couteau qu'il brandissait dans sa main et l'a mis au défi de lui tirer dessus. L'agent Griffiths a brandi son arme et a ordonné à l'homme de laisser tomber son couteau. Au lieu d'obéir, l'homme a menacé l'agent de lui trancher la gorge en se vantant qu'il avait déjà tenté de tuer un autre agent de police. Un autre agent, qui était arrivé sur les lieux, a tenté de maîtriser le suspect, mais l'homme a levé son couteau et l'a attaqué. Pour sauver la vie de l'autre agent, l'agent Griffiths a tiré, blessant mortellement le suspect.


Agent provincial Darrell Wagner - Police provinciale de l'Ontario, détachement de la vallée supérieure de l'Outaouais

Vers 20 h 45, le 22 juillet 2007, l'agent provincial Darrell Wagner a répondu à un appel à l'aide d'un pêcheur plaisancier en détresse sur la rivière des Outaouais dans la région de Whitewater. L'agent a trouvé le pêcheur dans un bateau qui avait coulé et était resté coincé au bord de rapides dangereux et de rochers coupants. Demandant l'assistance d'un ami qui possédait une motomarine, l'agent Wagner s'est approché pour voir si le pêcheur était encore en vie. L'obscurité noircissait les lieux et la visibilité était réduite. L'agent Wagner a tenté de sauver le pêcheur à l'aide d'une corde. Le pêcheur a réussi à attraper la corde, mais elle a glissé de ses mains parce qu'elle était mouillée. Il a été happé par les rapides féroces et s'est écrasé contre un rocher auquel il s'est agrippé de toutes ses forces. Récupérant une bouée gonflable d'une résidence voisine, l'agent Wagner a tenté plusieurs sauvetages à l'aide d'une corde à partir du bateau abandonné, mais sans succès. Le pêcheur se trouvait déjà dans l'eau depuis deux heures et il était épuisé d'avoir lutté contre les rapides. Sans égard pour sa propre sécurité, l'agent Wagner s'est jeté à l'eau avec la bouée gonflable. Il a attrapé le pêcheur et est parvenu à descendre les rapides pour atteindre des eaux plus calmes d'où ils ont été sauvés. Les deux hommes ont été traités pour hypothermie et des coupures et ecchymoses mineures. En réfléchissant rapidement et en faisant preuve d'une bravoure héroique, l'agent Wagner a sauvé la vie de cet homme.


Sergent Bryant Wood - Service de police de Port Hope

Peu avant 5 h, le 9 septembre 2007, un homme a composé le 911 pour signaler un incendie de maison à la rue Sherbourne, à Port Hope, en précisant que des gens se trouvaient encore à l'intérieur. Arrivé le premier sur les lieux, le sergent Bryant Wood, a constaté que la moitié du bâtiment était déjà la proie des flammes, du sol jusqu'au toit. A travers l'épaisse fumée, on pouvait distinguer des gens à l'intérieur et ils semblaient incohérents. Le sergent Wood et un autre agent ont rapidement évacué une fille et une femme par une fenêtre et les ont mises en sécurité. Un homme a crié qu'une autre femme se trouvait encore à l'intérieur à la recherche de son chat. Malgré l'ampleur de l'incendie, le sergent Wood a décidé d'entrer dans le logement et de chercher la femme dans toutes les pièces. Il a fini par la trouver, l'a prise dans ses bras et l'a emmenée dans le salon d'où il a pu la faire évacuer par une fenêtre ouverte. Le deuxième étage était déjà entièrement dévoré par les flammes, mais il a réussi à sortir du bâtiment en souffrant d'inhalation de fumée. Le sergent Wood a mis sa propre vie en danger pour sauver la vie de cette femme.

Partager

Sujets

Lois et sécurité