Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Medaille de bravoure des pompiers de l'Ontario

Document d'information archivé

Medaille de bravoure des pompiers de l'Ontario

La Médaille de bravoure des pompiers de l'Ontario a été créée en 1976. Elle est décernée chaque année.

Ministère du Solliciteur général

Lauréats de la Médaille de bravoure des pompiers de l'Ontario :


Lieutenant John Chatterton - Service d'incendie d'Ottawa

Peu après midi, le 12 février 2007, des pompiers de la caserne du peloton 11 D étaient en route pour un exercice d'entraînement, lorsque l'alarme a sonné pour un incendie dans une maison située à l'avenue Forward, à Ottawa. Les premiers sur les lieux, le lieutenant Chatterton et son équipe ont pénétré dans la maison pour voir si quelqu'un était resté à l'intérieur. Une légère fumée envahissait l'habitation. Les membres de l'équipe ont inspecté chaque pièce de la maison et conclu que les occupants avaient tous évacué. Au moment où ils redescendaient l'escalier, ils ont constaté que la situation avait rapidement empiré. La visibilité était réduite à zéro. La fumée et la chaleur étaient devenues si intenses qu'ils devaient sortir au plus vite. Désorienté par l'épaisse fumée et ressentant la brûlure de l'extrême chaleur, le lieutenant Chatterton a conduit son équipe en haut des escaliers, vers une chambre au troisième étage, où il se souvenait avoir vu une fenêtre. Il a expliqué aux pompiers que le seul moyen de s'en sortir était de sauter. Le lieutenant Chatterton s'est assuré que tous les membres de son équipe étaient en sécurité. Sachant que quelqu'un pourrait être gravement blessé s'il atterrissait sur lui, le lieutenant Chatterton a attendu que tous les membres de son équipe aient quitté la zone d'atterrissage avant de sauter. Ces quelques instants d'attente lui ont coûté des brûlures au second degré. L'acte désintéressé du lieutenant Chatterton, à savoir être resté dans une chaleur intolérable pendant que son équipe évacuait, démontre son sens du leadership et son courage.


Pompier Les O'Neill - Service d'incendie de North Middlesex

Le pompier volontaire Les O'Neill se trouvait déjà au travail, dans une usine de ciment à Parkhill, très tôt le matin du 7 novembre 2007, lorsqu'il a appris qu'une alarme avait sonné dans la caserne locale de Parkhill du service d'incendie de Middlesex Nord. Le pompier O'Neill s'est rendu sans attendre sur les lieux, deux rues plus loin, où il a constaté qu'une épaisse fumée noire sortait de la maison. Plusieurs badauds lui ont expliqué qu'il se pouvait qu'une femme âgée soit coincée à l'intérieur. Même s'il n'avait pas encore sa tenue de feu, Les n'a pas hésité à mettre sa vie en danger. Ouvrant de force la porte arrière de la maison, il a trouvé l'intérieur envahi d'une épaisse fumée et d'une chaleur intense. Une fois à l'intérieur, Les a commencé à inspecter les lieux. Il a trouvé une vieille personne couchée par terre. Il a sorti la victime hors de la maison en feu et l'a posée sur le sol. Les ambulanciers sont arrivés sur les lieux peu de temps après et ils ont tenté de ressusciter la femme de 91 ans. Malheureusement, sa mort a été prononcée plus tard. Le pompier O'Neill a fait preuve d'un courage remarquable lorsqu'il a tenté de sauver la vie de cette victime, sans égard pour sa propre vie.


Pompier Steven Reynolds - Service d'incendie de Milton

Le soir du dimanche 2 décembre 2007, le pompier en repos Steve Reynolds était en train de faire le plein dans une station-service à Milton, lorsqu'il a remarqué une femme qui appelait à l'aide du terrain de stationnement. Le pompier Reynolds s'est approché de la femme en détresse et a remarqué qu'elle tenait une épée de samurai. Il lui a demandé de poser l'épée par terre et elle a commencé à devenir agressive. Il s'est précipité vers le comptoir de la station-service pour composer le 911 en maintenant les portes fermées. La femme a cependant réussi à briser les fenêtres et les portes en verre avec l'épée pour entrer à l'intérieur. Elle s'est avancée vers les deux préposés, permettant ainsi au pompier Reynolds de l'empêcher d'attaquer en l'attrapant par derrière. Faisant rapidement volte-face, elle a grièvement blessé le pompier au bras, ce qui n'a pas empêché ce dernier de la maintenir contre le comptoir pendant que les préposés se jetaient sur elle et l'attachaient en attendant l'arrivée de la police. Il ne fait pas de doute que le pompier Reynolds a sauvé la vie des deux préposés malgré sa blessure.


Pompier Michael Sophocleous - Service d'incendie de London

Un immeuble locatif de trois étages sans ascenseur à London a pris feu, à l'aube du 9 décembre 2007. Les policiers arrivés sur les lieux avaient indiqué que l'immeuble avait été évacué et que tous les occupants étaient sortis. Tous les locataires avaient été confirmés en sécurité, à l'exception d'une femme qui avait appelé le service d'incendie pour dire qu'elle était coincée dans l'appartement situé directement au-dessus de l'incendie. A travers l'épaisse fumée, le pompier Sophocleous l'a aperçue à une fenêtre. En tenant une échelle de 12 pieds dans une main, le pompier Sophocleous a dû enjamber une clôture de trois pieds pour arriver à un endroit d'où il pourrait sauver la femme. Après avoir enjambé la clôture, il a atterri dans une fosse peu profonde remplie de neige, il a trébuché et est tombé, se faisant ainsi mal à l'épaule. Sourd à la douleur, le pompier Sophocleous s'est redressé, a installé l'échelle et a commencé à gravir les échelons en direction de l'endroit où il avait vu la femme. En dépit de la douleur causée par ce qui a été plus tard diagnostiqué comme une cassure à l'épaule gauche, le pompier Sophocleous a persévéré dans son effort de sauvetage et a réussi à sortir la femme de l'immeuble et à la mettre en sécurité.

Partager

Sujets

Lois et sécurité