Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Message du Bureau du coroner en chef concernant la sécurité publique

Bulletin archivé

Message du Bureau du coroner en chef concernant la sécurité publique

Risque d'intoxication par l'oxyde de carbone

Le docteur Andrew McCallum, coroner en chef de l'Ontario, a annoncé aujourd'hui les conclusions de l'investigation sur un décès survenu à Sudbury (Ontario). Au début de janvier 2009, une femme âgée de 84 ans est morte subitement à son domicile. L'investigation menée par le coroner a conclu qu'elle avait succombé à une intoxication par le monoxyde de carbone. Il a été déterminé que le monoxyde de carbone provenait de la chaudière à combustible. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et sans saveur résultant de la combustion incomplète d'un combustible; il peut être mortel, même à faible concentration. La chaudière, comme la plupart des appareils à combustible, était à ventilation passive : elle prélevait de l'air à l'intérieur du logement et rejetait les gaz d'échappement à l'extérieur, par une cheminée.

Il est important de veiller à ce que tous les appareils à combustible aient une alimentation en air adéquate et rejettent les gaz et la fumée directement à l'extérieur.

Avec l'aide de la Commission des normes techniques et de la sécurité (CNTS), il a été confirmé que la chaudière ne présentait aucun défaut mécanique visible et que son installation et son système de ventilation avaient été réalisés à l'origine conformément aux codes et directives de fonctionnement applicables. Malgré cela, la circulation de l'air s'est inversée, et les gaz d'échappement contenant du monoxyde de carbone ont pénétré à l'intérieur du logement, ce qui a entraîné la morte de cette personne. La plupart des appareils de chauffage à combustible, notamment les chaudières et les chauffe-eau, consomment de grandes quantités d'air provenant de l'intérieur du logement et rejettent les gaz d'échappement à l'extérieur. Il est donc important que le logement soit bien ventilé, de façon à permettre le renouvellement de l'air, faute de quoi la circulation dans la cheminée peut s'inverser et laisser les gaz d'échappement entrer à l'intérieur du logement. Toute rénovation apportée à un logement qui le rend plus étanche, par exemple l'installation de nouvelles portes ou fenêtres, peut exiger d'ajouter de nouveaux moyens de ventilation afin d'assurer un apport d'air suffisant au générateur d'air chaud, à la chaudière ou au chauffe-eau.

En se fondant sur les conclusions de cette investigation, le docteur McCallum fait les recommandations suivantes :

  • Installer des avertisseurs de monoxyde de carbone dans les habitations à chaque étage ou à l'intérieur ou à proximité des chambres à coucher.
  • Faire inspecter les appareils à combustible régulièrement pour s'assurer qu'ils sont en bon état de fonctionnement et ne présentent pas de danger.

"Au moment où beaucoup de gens, en Ontario, rénovent leurs habitations anciennes pour les rendre plus performantes sur le plan énergétique, il est important de savoir qu'un appareil à combustible bien entretenu, inspecté régulièrement et propre est non seulement meilleur sur le plan de la sécurité, mais aussi du point de vue énergétique", a souligné le docteur McCallum.

"Il est essentiel que tous les Ontariens et Ontariennes se familiarisent avec les exigences de sécurité des systèmes de chauffage de leurs habitations et qu'ils prennent les dispositions nécessaires pour les faire inspecter par des entrepreneurs qualifiés. Il en va de la sécurité et de la santé de nos familles."

"Pour se protéger contre l'incendie et contre l'intoxication mortelle par le monoxyde de carbone, les Ontariennes et Ontariens devraient faire inspecter leurs appareils à combustible, notamment les générateurs d'air chaud, les chaudières et les chauffe-eau, par un entrepreneur qualifié, a souligné le commissaire des incendies de l'Ontario, Pat Burke. De plus, les cheminées, les conduits et les raccords devraient aussi être inspectés tous les ans. Ces inspections permettront d'assurer que les familles sont protégées et que les installations de chauffage fonctionnent conformément aux instructions du fabricant."

Pour vous renseigner sur les exigences réglementaires applicables aux installations de chauffage et sur les dangers du monoxyde de carbone ou pour savoir où trouver un entrepreneur qualifié, veuillez vous adresser à la Commission des normes techniques et de la sécurité (CNTS), 1 877-682-8772 ou 416 734-3300, www.safetyinfo.ca ou www.tssa.org.

Le Bureau du coroner en chef a informé le ministère de l'Energie et de l'Infrastructure des conclusions de l'investigation.

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté Lois et sécurité