Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Diffusion du rapport d'examen 2010 des décès par noyade du Bureau du coroner en chef

Communiqué archivé

Diffusion du rapport d'examen 2010 des décès par noyade du Bureau du coroner en chef

Le docteur Andrew McCallum, coroner en chef de l'Ontario, a annoncé aujourd'hui les conclusions du rapport d'examen des décès par noyade du Bureau du coroner en chef, qui se sont produits au cours des mois de mai, juin, juillet, août et septembre 2010. L'objectif de cet examen était d'identifier les facteurs communs ayant pu jouer un rôle dans les décès et de formuler éventuellement des recommandations afin de prévenir des décès dans des circonstances similaires. Sous la direction du docteur Bert Lauwers, coroner en chef adjoint, investigations, l'Équipe d'examen a analysé 89 décès accidentels par noyade. Voici les éléments clés du rapport :

  • Il y a eu une augmentation des décès par noyade de 260 % chez les enfants de moins de 5 ans. L'examen révèle que 13 des 89 décès (15 %) se sont produits chez les enfants de moins de 5 ans.
  • La noyade est surtout un phénomène masculin : 76 des 89 décès (85 %) se sont produits chez les personnes du sexe masculin.
  • 71 des 89 décès (80 %) se sont produits chez les enfants de moins de 5 ans et chez les personnes âgées entre 15 et 64 ans.
  • 55 des 66 décès (83 %) liés à la natation se sont produits lorsque la température de l'air était supérieure à 21 Celsius.
  • 22 des 23 utilisateurs (96 %) de bateau à moteur ou sans moteur qui se sont noyés ne portaient ni gilet de sauvetage, ni dispositif personnel de flottaison.
  • L'alcool était un facteur contributif dans 39 des 58 décès par noyade (67 %) chez les personnes âgées entre 15 et 64 ans. Globalement, 39 des 89 décès par noyade (44 %) étaient liés à l'alcool.
  • En 2010, 24 des 60 victimes (40 %) dont on connaissait le niveau de natation n'étaient pas des nageurs.
  • 20 des 59 victimes de noyade (34 %) dont on connaissait les antécédents n'étaient pas nées au Canada.
L'Équipe d'examen a formulé 12 recommandations dans les domaines de la sécurité publique et de la prévention de la noyade. « Les conclusions de cet examen réitèrent la nécessité d'une plus grande sensibilisation aux dangers de l'eau et aux mesures qui peuvent prévenir ces décès. Apprendre à nager, éviter l'alcool en nageant ou en naviguant, porter un gilet de sauvetage et surveiller attentivement les enfants sont autant de mesures qui peuvent sauver des vies », a déclaré le docteur McCallum. Les docteurs McCallum et Lauwers tiennent à remercier la Croix-Rouge canadienne, la Société de sauvetage, SécuriJeunes Canada, le Hospital for Sick Children, le ministère de l'Éducation, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée ainsi que les membres du public pour leur aide précieuse. L'Équipe d'examen tient également à adresser un remerciement spécial aux familles des personnes décédées qui lui ont fait part de leurs expériences dans des circonstances très difficiles. Le Bureau du coroner en chef rappelle à tous les Ontariens et Ontariennes qu'il est du devoir de chacun de veiller à leur propre sécurité. Les Ontariens et Ontariennes qui souhaitent en apprendre davantage sur les mesures sécuritaires à prendre à proximité des plans d'eau peuvent communiquer avec la Société de sauvetage, la Croix-Rouge ou des organismes similaires situés dans leur région pour obtenir de l'information et de l'aide.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté Lois et sécurité Voyage et loisirs Autochtones Enfants et adolescents Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Femmes