Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La Médaille de bravoure des pompiers de l'Ontario

Document d'information archivé

La Médaille de bravoure des pompiers de l'Ontario

Ministère du Solliciteur général

Récipiendaires de la Médaille de bravoure des pompiers de l'Ontario :

Bryan Gibbons
Service d'incendie de Meaford et de son district

À l'aube du 9 septembre 2009, des pompiers sont intervenus à cause d'un incendie qui s'était déclaré dans un restaurant local. Le restaurant appartenait à deux frères qui étaient présumés se trouver dans un appartement au-dessus du restaurant. Les pompiers Bryan Gibbons et Rob Pilon ont été envoyés à l'intérieur pour sauver les occupants. L'appartement était rempli d'une fumée dense, réduisant la visibilité. Les pompiers ont commencé à chercher les occupants en utilisant la technique de la main gauche, qui consiste à garder la main gauche contre le mur tout en effectuant la recherche avec la main droite.

Après sept minutes de recherche, la quantité d'air dans l'appareil respiratoire autonome du pompier Pilon était faible. Il a avisé par radio qu'il sortait du bâtiment. Les deux pompiers ont décidé de suivre les mêmes murs à reculons pour sortir du bâtiment. En attendant, l'appareil respiratoire du pompier Pilon s'était entièrement vidé. Le pompier Gibbons a retiré son appareil respiratoire et l'a partagé avec son partenaire. Après plusieurs échanges, le pompier Gibbons n'a pas pu remettre le respirateur sur son masque et il a commencé à inspirer de la fumée.

Une équipe d'intervention rapide a réussi à trouver le pompier Pilon et à l'aider à sortir du bâtiment. Une deuxième équipe a localisé le pompier Gibbons qui a été découvert inconscient et sans signes vitaux. L'équipe l'a traîné à l'extérieur du bâtiment, l'a ressuscité sur les lieux et l'a transporté à l'hôpital, où il a été soigné pour inhalation de fumée. Le pompier Gibbons n'a pas hésité, malgré la situation dangereuse, à partager son approvisionnement en air avec son partenaire et à assurer sa survie.

Pompier Jason Ronfeld et pompier John Sotiriou
Services d'incendie et d'urgence de Whitby

Peu après minuit le 29 avril 2012, des pompiers ont répondu à un appel d'occupants qui étaient piégés dans une maison en proie aux flammes. L'habitation avait été convertie en deux appartements et l'incendie faisait rage dans l'appartement à l'étage. Les pompiers Ronfeld et Sotiriou ont pénétré dans le bâtiment pour chercher les occupants. La porte de l'appartement du premier étage se trouvait en bas des escaliers. Il faisait très chaud et des flammes léchaient le chambranle de la porte. Les dégâts causés par le feu aux escaliers étaient importants et il faisait très chaud au premier étage avec une visibilité de zéro. Les pompiers pouvaient voir le feu sur le plafond au-dessus de leur tête.

Pendant qu'ils cherchaient les occupants, les pompiers ont remarqué que le feu envahissait à nouveau les escaliers, qui représentaient leur seule voie de sortie. Ils ont giclé de l'eau pour éteindre le feu, ce qui a empiré la visibilité. Vers la fin de leurs recherches, le pompier Ronfeld a observé que la quantité d'air dans son appareil respiratoire autonome faiblissait.

Pendant leurs recherches intensives dans tout le logement, ils ont pu localiser trois adolescents sans signe de vie collés l'un à l'autre. Les pompiers Ronfeld et Sotiriou ont attrapé les adolescents et les ont remis aux pompiers qui étaient montés à l'étage pour les aider à évacuer les victimes. Malheureusement, malgré les efforts courageux et dévoués des pompiers, aucune des trois victimes n'a survécu.

À l'extérieur, les pompiers ont remarqué que leurs boucles en métal et l'adhésif réfléchissant sur leurs vêtements de protection avaient été décolorés sous l'effet de la chaleur intense. C'est un signe évident des conditions extrêmes dans lesquelles se trouvaient ces deux pompiers.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Domicile et communauté Lois et sécurité