Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Renforcer la protection contre les incendies dans les maisons de retraite et les établissements de soins

Communiqué archivé

Renforcer la protection contre les incendies dans les maisons de retraite et les établissements de soins

Le gouvernement McGuinty sollicite des commentaires sur des modifications relatives à la sécurité-incendie

L'Ontario sollicite des commentaires sur des modifications proposées au Code de prévention des incendies et au Code du bâtiment qui amélioreront la sécurité-incendie dans les résidences pour personnes âgées, personnes handicapées ou autres personnes vulnérables.

Les modifications proposées s'appuient sur les conseils d'experts d'un comité technique consultatif dirigé par le Bureau du commissaire des incendies. Ce comité a examiné les dispositions à long terme en matière de sécurité-incendie, notamment l'amélioration de la formation et des inspections ainsi que la mise en œuvre de mesures additionnelles de mise à niveau des bâtiments existants, dont l'installation de gicleurs et de portes à fermeture automatique. Les modifications proposées comprennent notamment :

  • l'obligation progressive d'installer des gicleurs dans tous les établissements de soins existants et des maisons de retraite de plus de quatre occupants au cours des cinq prochaines années;
  • la validation annuelle des plans de sécurité-incendie par les services d'incendie locaux;
  • l'amélioration des inspections de sécurité-incendie et de la formation du personnel;
  • des améliorations de la sécurité-incendie pour toutes les nouvelles maisons de retraite, dont l'installation obligatoire de gicleurs.
Le gouvernement a affiché sur le Web les modifications proposées pour commentaires du public jusqu'au 28 février 2013. Il s'agit là d'une mesure de plus prise le gouvernement McGuinty en vue d'améliorer la qualité de vie des personnes âgées en Ontario. Elle vient s'ajouter à l'adoption de la Loi sur les maisons de retraite qui régit les maisons de retraite et met en place de nouvelles mesures pour protéger les résidents, et au crédit d'impôt pour l'aménagement du logement axé sur le bien-être, qui aidera un plus grand nombre de personnes âgées à rester chez elles plus longtemps.

Faits en bref

  • Depuis le 1er janvier 2013, tous les exploitants de maisons de retraite sont tenus par la loi d'avoir des plans de sécurité pour les résidents, notamment un plan de mesures d'urgence en cas d'incendie et d'autres risques.
  • Plus de 40 000 personnes âgées vivent dans environ 700 maisons de retraite en Ontario. Le comité technique consultatif a également examiné 400 établissements de soins de longue durée et 3 000 autres résidences pour personnes vulnérables.
  • Ce comité était composé de représentants de l'Ontario Association of Fire Chiefs, de représentants de l'industrie ainsi que de personnes qui interviennent dans l'administration des établissements de soins de longue durée, des maisons de retraite et d'autres établissements pour personnes âgées et personnes vulnérables.
  • La Loi sur les maisons de retraite exige que le public puisse savoir si une maison de retraite est protégée ou non par un système de gicleurs.
  • En 2017, pour la première fois en Ontario, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans dépassera celui des enfants de moins de 15 ans.

Ressources additionnelles

Citations

« Le gouvernement de l'Ontario est déterminé à travailler avec les résidents, leurs familles et ses partenaires pour améliorer la sécurité-incendie dans les établissements qui abritent nos citoyens et citoyennes les plus vulnérables. Nous avons accéléré le processus de consultation afin de permettre au gouvernement de finaliser un plan pour la sécurité-incendie qui apporte sécurité et tranquillité d'esprit aux résidentes et résidentes d'établissements de soins et de traitement ainsi qu'à leurs familles. »

Madeleine Meilleur

ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

« L'entrée en vigueur progressive de l'installation obligatoire de gicleurs dans tous les établissements de soins existants ainsi que les autres améliorations suggérées aideront l'Ontario à protéger certains des résidents les plus vulnérables de notre province. Je tiens à remercier le comité technique consultatif ainsi que les nombreux membres des services d'incendie qui ont milité en faveur de ces changements, pour leurs efforts persévérants en vue de rendre notre province plus sûre. »

Linda Jeffrey

ministre déléguée aux Affaires des personnes âgées

« Toute personne a le droit de se sentir à l'abri des incendies là où elle vit, peu importe son âge, ses capacités ou ses besoins particuliers. Je félicite le comité technique consultatif pour son travail acharné et ses recommandations judicieuses qui ont abouti à cette prochaine étape du plan d'action du gouvernement en matière de sécurité-incendie. »

Tadeusz (Ted) Wieclawek

commissaire des incendies de l’Ontario

« En tant qu'association provinciale qui représente 80 pour cent des logements en maison de retraite en Ontario, nous savons à quel point la sécurité et la tranquillité d'esprit sont importantes pour les personnes âgées et leurs familles. Nous sommes heureux de faire partie de cette initiative stratégique importante et sommes persuadés que ces recommandations aideront les personnes âgées, leurs proches et l'ensemble de notre secteur à se sentir en sécurité. »

Laurie Johnston

directrice générale, Ontario Retirement Communities Association

Renseignements pour les médias

Partager