Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Stratégie pour une meilleure sécurité en Ontario

Discours archivé

Stratégie pour une meilleure sécurité en Ontario

Allocution du ministre Naqvi sur la Stratégie pour une meilleure sécurité en Ontario à la réunion de l’Association des municipalités ontariennes

Bonjour,

Merci, Al, de cette chaleureuse introduction et merci à tous et à toutes d'être présents, ce matin.

Grâce à nos efforts collectifs, l'année passée nous avons introduit un nouveau modèle de facturation pour la Police provinciale de l'Ontario, qui est plus équitable et plus transparent.

J'aimerais remercier les municipalités d'avoir mis en œuvre ce nouveau modèle de facturation dans leurs collectivités.

Nous vous avons promis à cette époque que la durabilité des services policiers était une priorité clé de notre gouvernement, ainsi que notre collaboration sur cette question importante.

C'est donc avec fierté que j'ai annoncé notre nouvelle Stratégie pour une meilleure sécurité en Ontario, la semaine dernière, afin de bâtir une province plus forte et plus sûre à long terme.

Cette vision se fonde sur des collectivités plus sûres et plus fortes, car nous savons que lorsque les collectivités planifient ensemble et travaillent ensemble, elles atteignent de meilleurs résultats pour leurs résidents.

Ces principes doivent être concrétisés dans les communautés rurales, dans les réserves des Premières Nations et dans nos centres urbains - dans toutes nos communautés diversifiées de l'Ontario.

Par « communauté », nous renvoyons à la communauté des services policiers et aux communautés que nous desservons.

C'est pourquoi nous avons passé les dix dernières années à renforcer nos partenariats avec les services de police...

... en augmentant les financements ciblés pour des priorités locales et en investissant dans les secteurs qui importent le plus à nos familles.

Notre gouvernement a régulièrement augmenté son enveloppe budgétaire destinée aux municipalités et aux services de police des municipalités ces dix dernières années ...

...et il l'a augmentée encore cette année.

Nous avons constaté les résultats positifs de cette approche.

L'Ontario est maintenant l'un des territoires de compétence les plus sécuritaires d'Amérique du Nord.

Depuis 2003, le taux de criminalité de l'Ontario a chuté de 34 % et le taux de crimes violents de l'Ontario a baissé de 27 %.

En fait, l'Ontario a le taux de criminalité le plus bas de l'ensemble des provinces et territoires, chaque année, depuis 2005.

En entendant ces chiffres, vous devez sûrement vous poser la même question que moi.

Étant donné que les taux de criminalité baissent régulièrement dans tout le pays, pourquoi le coût de la prestation de ces services ne suit-il pas la même tendance?

Ce qui est sûr c'est que la nature du crime change et que nous essayons de régler des problèmes du 21e siècle avec un modèle de services policiers conçu au 19e siècle.

Je m'explique.

La Loi sur les services policiers a été rédigée en 1990 et elle n'a pratiquement pas changé depuis plus de 25 ans.

Réfléchissons quelques instants aux changements que le monde a subis pendant cette période.

Les problèmes auxquels les agents de police d'aujourd'hui sont confrontés sont plus complexes que ce que l'on pouvait imaginer lorsque les politiques et les cadres de travail actuels ont été élaborés.

Voici juste quelques exemples :

La complexité croissante et la nature internationale des actes criminels sur Internet, comme l'exploitation des enfants, la fraude financière et la cyberintimidation.

L'accélération rapide de la technologie et son utilisation possible dans les services policiers et la société.

et ...

... les interactions de plus en plus fréquentes entre la police et des personnes vulnérables, comme celles qui ont des troubles mentaux ou des problèmes de dépendance.

Par ailleurs, nous demandons de plus en plus souvent à nos policiers d'en faire davantage et de jouer un rôle plus étendu dans nos collectivités.

Un exemple ...les agents de la Police provinciale de l'Ontario ont répondu à plus de 24 000 appels pour des services de plus l'année passée qu'en 2009.

Un agent de police ne devrait pas avoir à porter plusieurs casquettes à la fois : celles de travailleur social, de conseiller de la jeunesse et de travailleur de la santé mentale.

Cependant, ce sont les rôles qu'ils sont souvent appelés à remplir.

Le chef Al Frederick de Windsor nous a récemment confié que 20 pour cent des appels auxquels répondent ses agents de police sont des urgences, alors que les 80 pour cent restants concernent des personnes ayant des troubles mentaux, de la violence familiale et d'autres problèmes sociaux.

Cette complexité croissante et les exigences de plus en plus lourdes qui pèsent sur nos agents de police signifient que nous devons ajuster notre approche actuelle pour qu'elle reflète ces réalités.

Le travail d'un agent de police est de protéger nos collectivités - d'instaurer un environnement sécuritaire pour que d'autres fournisseurs de services sociaux et professionnels puissent faire leur travail efficacement.

Cet ajustement aidera les agents de police à se concentrer sur ce qu'ils font le mieux - intervenir en cas d'urgence, élucider des crimes et maintenir la sécurité publique.

Avec la coopération de nos services de police, nous avons travaillé dur pour assurer la sécurité communautaire...

... maintenant nous devons travailler d'une façon plus INTELLIGENTE pour rendre nos collectivités PLUS SÛRES.

Je ne cesse d'être impressionné par le niveau de dévouement et de service dont font preuve nos agents de police au quotidien pour assurer notre sécurité.

En fait, la gratitude et la reconnaissance pour l'excellent travail de nos policiers et de nos services de police ont été mentionnées par les délégués dans presque toutes les réunions auxquelles j'ai assisté, ici, ces deux derniers jours.

Et je sais que fournir des services policiers efficaces dans vos collectivités et pour vos résidents est une priorité suprême pour vous, mais que ces services doivent aussi être durables.

Donc, après trois ans de travail avec le Comité consultatif pour l'avenir des services policiers...

... notre gouvernement s'apprête à suivre les recommandations de nos partenaires municipaux et des services policiers pour élaborer une nouvelle loi.

Notre nouvelle stratégie - qui représente la plus vaste réforme des services policiers en Ontario depuis 25 ans - est le modèle de notre gouvernement pour des services policiers communautaires, efficaces et durables en Ontario.

Notre vision vise à trouver des façons plus intelligentes et plus efficaces d'agir - et à utiliser des preuves et l'expérience pour améliorer les résultats.

J'aimerais remercier les membres du Comité consultatif pour l'avenir des services policiers :

  • La Police Association of Ontario
  • L'Association des chefs de police de l'Ontario
  • L'Association of Municipalities of Ontario
  • L'Ontario Association of Police Services Boards
  • Le service de police de Toronto
  • La Commission de services policiers de Toronto
  • La Toronto Police Association
  • La ville de Toronto
  • La Police provinciale de l'Ontario
  • L'Association de la Police provinciale de l'Ontario
  • L'Ontario Senior Officers Police Association

ainsi que les nombreux autres partenaires de leur travail, de leur dévouement et de leurs conseils qui nous ont aidés à créer notre modèle des services policiers pour le 21e siècle.

Notre stratégie repose sur des partenariats collaboratifs qui incluent une collaboration entre la police et d'autres partenaires, comme les secteurs de l'éducation, des soins de santé et des services sociaux, en vue de l'amélioration de la sécurité communautaire.

Cela signifie que si des programmes d'éducation obligatoires parviennent à réduire la criminalité d'une façon plus efficace que les peines minimales obligatoires, c'est donc sur cela que nous nous focaliserons.

Cette approche intégrée a été élaborée dans l'esprit que des partenariats proactifs et communautaires produisent de meilleurs résultats et à des coûts moindres pour les contribuables.

La pierre angulaire de notre nouvelle stratégie est des programmes de sécurité et de bien-être dans les collectivités, dans chaque région de la province - car nous croyons dans le concept que pour renforcer la sécurité d'une collectivité, il faut faire participer chaque membre de cette collectivité.

Des programmes de sécurité et de bien-être dans les collectivités seront mis en place à l'échelon local et se fonderont sur des priorités locales afin de répondre aux besoins diversifiés de chaque collectivité.

Ces programmes réduiront la demande d'une intervention d'urgence réactive et intensive, car ils établiront une approche collaborative et proactive où des partenaires communautaires partagent de l'information et travaillent avec la police à la mise en place de possibilités d'intervention précoce.

Nous serons ainsi en mesure de prévenir la criminalité et d'améliorer les résultats pour les résidents locaux et la collectivité, en veillant à ce qu'ils reçoivent l'intervention appropriée, au bon moment, et par les intervenants compétents.

C'est la même idée qui sous-tend le modèle de tables d'intervention et les initiatives de sécurité communautaire et de mieux-être qui sont en train d'apparaître à travers la province.

Ces projets visent à réunir la police et des fournisseurs de services sociaux pour qu'ils collaborent et mobilisent rapidement des services en vue de réduire les risques qui pourraient mener à la victimisation ou à des préjudices.

Nous surveillons l'élaboration des programmes de sécurité et de bien-être dans les collectivités et des tables d'intervention dans les grandes villes, dans les petites villes et dans les communautés de la province, du Nord au Sud.

Par exemple :

J'ai eu une excellente réunion, hier, avec la maire Bernice Jenkins de la ville de Bancroft, qui m'a présenté le programme de sécurité et de bien-être de sa ville.

Je tiens à remercier Lianne Sauter, la secrétaire municipale adjointe de Madame Bancroft, qui a dirigé l'élaboration du programme.

Lianne a rassemblé des organismes sociaux locaux pour cerner les priorités en matière de sécurité et créer des groupes de partenariats chargés de mettre au point des stratégies de développement social efficaces, durables et fondées sur des preuves.

Autre excellent exemple : ce que fait la ville de Brantford afin de fournir de meilleurs soutiens pour les personnes et les familles qui traversent une crise.

J'ai eu une rencontre très positive avec le maire Chris Friel au sujet de l'initiative Safe Brantford.

Il s'agit d'un programme remarquable qui montre que pour bâtir des communautés sécuritaires il faut aller au-delà d'un simple maintien de la paix. ...

...il faut se mettre au diapason d'autres initiatives, comme Smart Brantford et Healthy Brantford, en vue de mettre en place des interventions communautaires dans toute la gamme des services sociaux.

En septembre, cela fera six mois qu'existe l'équipe d'intervention communautaire et pendant cette période, ce modèle collaboratif a aidé plus de 170 personnes et familles, ce qui a instauré des changements positifs pour Brantford.

Nous savons que ces modèles de tables d'intervention fonctionnent.

Permettez-moi de partager avec vous les données que j'ai reçues de l'un des programmes pilotes les plus anciens, le Community Mobilization and Gateway Hub à North Bay.

North Bay est une ville du Nord de taille moyenne avec une population d'environ 65 000 habitants.

Le programme existe depuis un peu plus d'un an.

Au cours de cette période, plus de 200 cas ont été soumis au Gateway Hub, et il a apporté un soutien à plus de 290 personnes.

La plupart de ces cas ont été soumis à la table par la police.

Mais ce qu'il importe de souligner, c'est que d'autres organismes sociaux, comme la SAE et l'ACSM, étaient les intervenants principaux dans la majorité de ces cas.

De plus, un rapport récemment publié par le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a révélé que 93 % des organismes communautaires qui ont participé au Gateway Hub ont constaté que la collaboration entre les organismes s'était améliorée et 96 % d'entre eux estiment que leurs relations se sont également améliorées.

Ces modèles réduisent l'intervention à un stade plus avancé de la crise, qui, comme nous le savons, est très coûteuse, en créant des possibilités d'intervenir à un stade précoce pour aider à prévenir la criminalité et à améliorer les résultats pour les résidents locaux et la collectivité toute entière.

Cela signifie que les services de police feront partie intégrante d'un filet de sécurité social plus solide, au lieu d'être eux-mêmes le filet de sécurité.

Ainsi, des ressources seront libérées pour permettre de résoudre des crimes et de prévenir la perpétration d'actes criminels.

Ces interventions précoces et la capacité de mieux prévenir le crime entraîneront une baisse des coûts et produiront des services policiers durables et efficaces.

Elles réduiront le nombre d'appels pour des services et généreront des résultats positifs pour les particuliers à des coûts moindres pour les contribuables.

Autre élément clé de la stratégie : examiner de nouvelles approches pour renforcer la gouvernance et la surveillance pour la Police provinciale de l'Ontario et les services de police des municipalités.

L'OAPSB et l'AMO nous ont confirmé l'importance de cette question.

Nous travaillons avec ces organismes pour renforcer nos efforts d'amélioration de la gouvernance et de la surveillance en :

  • énonçant des fonctions et des obligations claires;
  • professionnalisant la composition du conseil et en renforçant les exigences de formation et de compétences pour les membres;
  • durcissant les exigences de rendement et les responsabilités des organes de surveillance et de leurs membres.

Les autres piliers de notre Stratégie pour une meilleure sécurité en Ontario sont notamment les suivants :

Améliorer les interactions entre la police et les Ontariens et Ontariennes vulnérables en améliorer l'intervention de première ligne en cas de crise et en trouvant une solution au nombre croissant d'appels concernant des problèmes mentaux que d'autres fournisseurs de services communautaires seraient mieux à même de régler.

Moderniser les responsabilités de base de la police pour assurer que nous disposons du personnel capable d'assurer l'intervention qui convient, au bon moment.

Renforcer les exigences de formation (y compris une formation sur l'impartialité) et dispenser une formation plus régulière pendant toute la carrière des agents de police, pour qu'ils disposent des outils et des renseignements nécessaires pour répondre aux besoins actuels et futurs de sécurité publique.

Élaborer une approche efficace et responsable de l'utilisation accrue de la technologie.

Je sais que c'est une priorité pour l'AMO et ses membres - et quelque chose qui a été mis en valeur dans son rapport sur la modernisation récemment publié.

Élaborer un cadre de travail provincial pour les services policiers des Premières Nations qui garantit des services policiers équitables et culturellement adaptés pour les communautés des Premières Nations;

Aller de l'avant avec des exigences de rendement fondées sur les résultats et des exigences de rapport afin de renforcer la transparence à l'égard du public; mettre à jour le système actuel des inspections provinciales pour assurer la conformité réglementaire.

Nous avons l'intention de consulter nos partenaires du CCASP et nos collectivités dans le cadre de consultations régionales, dès cet automne et pendant l'hiver. Je me réjouis de travailler avec vous tous à l'élaboration de notre nouvelle loi.

Notre nouvelle stratégie prévoit une approche proactive que l'on retrouve dans l'ensemble du gouvernement, notamment avec le Plan ontarien d'action jeunesse amélioré, la mise en place de carrefours communautaires, la Stratégie de réduction de la pauvreté et les initiatives de santé mentale dans le cadre du Plan d'action en matière de soins de santé.

Cet alignement sera très important pour nous aider à éliminer les vases clos et à étendre les liens existants avec d'autres ministères et organismes du secteur public afin de pouvoir planifier la sécurité et le bien-être communautaires.

Merci encore de m'avoir invité à cette conférence importante et de m'avoir permis de présenter la vision de notre gouvernement pour des collectivités plus sûres et plus fortes.

Notre Stratégie pour une meilleure sécurité en Ontario est ambitieuse et téméraire. Elle sera guidée par les preuves et sera axée sur l'objectif le plus important - bâtir des collectivités plus sûres.

Nous devons saisir cette occasion - il est temps de mettre le cap sur un modèle efficace, durable et communautaire des services policiers, adapté au 21e siècle.

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité