Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario finance la recherche sur la violence sexuelle à l'endroit des femmes autochtones

Communiqué archivé

L'Ontario finance la recherche sur la violence sexuelle à l'endroit des femmes autochtones

Projets visant à étudier les expériences vécues par les survivantes qui demandent de l’aide et font un signalement à la police

L'Ontario investit dans trois projets de recherche visant à favoriser une réponse plus compatissante, sensible et culturellement adaptée de la part des forces de l'ordre quand elles interviennent dans des incidents de violence et de harcèlement sexuels à l'endroit des femmes autochtones, ainsi qu'à encourager un plus grand nombre de survivantes à signaler les incidents de violence sexuelle. 

Au total, l'Ontario investit environ 250 000 $ dans des recherches portant sur :

  • les signalements à la police, les réponses, les services de soutien et les pratiques d'enquête chez les Premières Nations vivant dans les réserves
  • l'incidence de l'intervention de la police sur le recours par les femmes et les filles autochtones aux programmes ontariens de traitement pour les personnes victimes d'agressions sexuelles
  • la façon dont les femmes et les filles autochtones vivent les incidents de violence sexuelle, et la façon de rendre les pratiques en matière de réponse plus positives et mieux adaptées du point de vue culturel, de manière à obtenir de meilleurs résultats.

Ces recherches font partie de l'initiative Jamais acceptable, plan d'action innovateur de l'Ontario visant à mettre un terme à la violence et au harcèlement sexuels, et elles viennent appuyer la stratégie Pas à pas ensemble : La stratégie de l'Ontario contre la violence envers les femmes autochtones. Les résultats viendront éclairer les futurs programmes et politiques, dans le but d'offrir un meilleur soutien aux survivantes. Récemment, la province a fait paraître son rapport d'étape 2015-2016,  qui met en évidence les mesures sans précédent prises par l'Ontario dans la dernière année pour aider à contrer la violence et le harcèlement sexuels dans la province.

Investir dans la recherche afin de renforcer la sécurité, l'inclusion et l'équité à l'échelle de la province fait partie du plan du gouvernement visant à offrir aux femmes et aux collectivités autochtones plus de sécurité, plus de protection et plus de possibilités. 

Faits en bref

  • Au Canada, les femmes autochtones sont trois fois plus susceptibles que les femmes non autochtones d’être victimes de violence.
  • On estime à une sur trois la proportion de femmes canadiennes qui sont victimes d’agressions sexuelles.
  • Des recherches ont révélé que moins de 4 % des agressions sexuelles sont signalées à la police.
  • En trois ans, l’Ontario consacrera 41 millions de dollars à la mise en œuvre du Plan d’action pour mettre un terme à la violence et au harcèlement à caractère sexuel.
  • L’Ontario sera l’hôte du cinquième Sommet national des femmes autochtones, à l’automne 2016.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« La violence et le harcèlement sexuels ne sont jamais acceptables, et le gouvernement a un rôle crucial à jouer pour ce qui est d’assurer que les survivantes de la violence sexuelle se sentent en sécurité au moment de signaler leurs expériences et de réclamer justice. Les subventions aideront à cerner les lacunes et les pratiques exemplaires, ce qui nous permettra d’élaborer des instruments pour améliorer les réponses et les enquêtes des forces policières, cela dans le but d’aider les femmes autochtones dans l’ensemble de la province. Notre but est de nous assurer que les survivantes reçoivent une réponse empreinte de dignité et de compassion quand elles décident de signaler leur expérience et de réclamer justice. »

Yasir Naqvi

ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

« Les femmes autochtones sont affligées de taux de violence sensiblement supérieurs. Mettre un terme à cette violence et s’assurer que les survivantes bénéficient du soutien dont elles ont besoin pour se rétablir constituent une priorité urgente de notre gouvernement. Cet investissement est important parce qu’il nous permettra de combler des lacunes et de mettre au jour des pratiques exemplaires, ce qui assurera un soutien plus compatissant et mieux adapté du point de vue culturel pour les survivantes. »

Tracy MacCharles

ministre déléguée à la Condition féminine

« Nos partenaires autochtones nous ont dit qu’il a toujours existé des lacunes dans le système de justice. Des projets comme ceux-ci aideront à combler ces lacunes. Les femmes et les collectivités autochtones doivent pouvoir accéder à un système de justice qui soit équitable et qui apporte des soutiens adaptés du point de vue culturel. Notre gouvernement a à cœur de mettre un terme à la violence envers les femmes autochtones, et nous en trouvons le reflet dans ces subventions. »

David Zimmer

ministre des Affaires autochtones

« La violence et le harcèlement sexuels commis à l’endroit des femmes et des filles autochtones sont sous-déclarés en raison de l’absence de diverses mesures de soutien. Des recherches culturellement adaptées en ce domaine donneront une voix à celles qui en ont besoin tout en incitant le système à offrir une meilleure réponse. L’objectif est de créer des environnements sûrs et adaptés qui permettront aux femmes autochtones de prendre l’initiative de signaler les crimes sans crainte de subir le rejet, la honte ou l’indifférence. »

Sylvia Maracle

directrice générale, Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Lois et sécurité