Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Révision du Plan provincial d'intervention en cas d'urgence nucléaire

Communiqué

Révision du Plan provincial d'intervention en cas d'urgence nucléaire

Consultation publique concernant les modifications proposées

Le gouvernement de l'Ontario invite le public à commenter les modifications proposées à son Plan provincial d'intervention en cas d'urgence nucléaire (PPIUN).

Il s'agit d'un plan détaillé des interventions prévues en cas d'incident nucléaire ou radiologique. Ce plan est régulièrement révisé et mis à l'essai dans le cadre d'un solide partenariat entre les intervenants fédéraux, provinciaux et municipaux. Les directions et le personnel des installations nucléaires de l'Ontario sont également des acteurs-clés dans l'élaboration et la révision du PPIUN. Celui-ci sera consultable sur les sites du Registre de la réglementation et du Registre environnemental pendant 60 jours à compter d'aujourd'hui, afin que les parties intéressées puissent le consulter et le commenter.

Les modifications proposées sont fondées sur les nouvelles pratiques recommandées à l'international, sur les normes de l'Association canadienne de normalisation, sur les leçons tirées d'incidents survenus à l'étranger, et sur les résultats d'exercices d'urgence et de scénarios modélisés dirigés par les autorités provinciales.

L'Ontario est sur le point de former un nouveau groupe consultatif, composé de spécialistes canadiens et étrangers en sécurité nucléaire et en gestion des situations d'urgence, qui étudiera l'ensemble des commentaires reçus et formulera des recommandations sur l'intégration optimale de ces commentaires à la nouvelle version du PPIUN.

Faits en bref

  • L’Ontario coordonne la planification des interventions en cas d’urgence pour cinq installations nucléaires. Les municipalités désignées où se trouvent ces installations sont responsables des détails de la planification : région de Durham et Toronto (centrale nucléaire de Pickering), région de Durham (centrale nucléaire de Darlington), Kincardine (Bruce Power), Laurentian Hills/Deep River (laboratoires de Chalk River), Amherstburg (FERMI 2).
  • Les réacteurs nucléaires CANDU sont réputés pour leur sécurité exceptionnelle. Ils comportent plusieurs dispositifs de sécurité qui limiteraient les dommages s’il survenait une catastrophe naturelle. La Commission canadienne de sûreté nucléaire inspecte régulièrement tous les réacteurs, et c’est elle qui en délivre les permis d’exploitation.
  • Le gouvernement provincial est responsable des interventions d’urgence en périphérie (le territoire environnant situé en dehors du terrain d’une installation nucléaire). Sur le site même, la sécurité relève du gouvernement fédéral et de la direction de la centrale.
  • Le dernier exercice d’intervention en cas d’urgence nucléaire de l’Ontario, intitulé « Huron Resolve », s’est déroulé en octobre 2016. Plus de 30 organismes d’intervention en situation d’urgence ont exécuté avec succès leurs plans et procédures d’intervention lors d’une défaillance simulée du site de Bruce Power.

Ressources additionnelles

Citations

Marie-France Lalonde

« La sécurité et la sûreté en Ontario sont la priorité numéro un de notre gouvernement, et c’est pourquoi nous nous sommes dotés d’un solide plan d’intervention en cas d’urgence nucléaire. Avant d’y mettre la dernière main, nous invitons les citoyens, les experts et les chercheurs à nous faire part de leurs commentaires, afin que ce plan tienne compte de leurs préoccupations et priorités, et qu’il protège efficacement nos familles et nos collectivités. »

Marie-France Lalonde

ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

« Garder notre plan d’intervention en cas d’urgence actuel et à jour aide le gouvernement provincial à remplir ses responsabilités de planification, afin que nous soyons prêts à intervenir quelle que soit l’urgence, y compris en cas d’accident nucléaire. Les révisions proposées harmoniseront notre plan d’intervention avec les plans et politiques connexes et refléteront l’état actuel des connaissances en matière de préparation en cas d’incident nucléaire. Nous allons poursuivre notre collaboration avec les directions d’installations et les autorités municipales, régionales et fédérales afin de garantir un plan d’intervention parfaitement coordonné. »

Ross Nichols

commissaire des incendies de l’Ontario

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Lois et sécurité