Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels et du procureur général

Déclaration

Déclaration de la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels et du procureur général

Marie-France Lalonde, ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, et Yasir Naqvi, procureur général, ont publié la déclaration suivante au sujet du Sommet ontarien sur l'application de la Loi après la légalisation du cannabis :

« Aujourd'hui, plus d'une centaine d'experts du secteur de l'application de la loi et de la santé publique, des quatre coins de la province, ainsi que des représentants des Premières Nations et du gouvernement fédéral, se sont réunis pour participer au Sommet ontarien sur l'application de la Loi après la légalisation du cannabis. Cet événement constitue l'une des nombreuses mesures prévues dans le cadre de l'approche sûre et judicieuse de la légalisation fédérale du cannabis que nous avons adoptée.

Hier, nous avons rencontré des partenaires des Premières Nations pour discuter de la situation particulière de l'application de la loi dans les communautés des Premières Nations.

L'application de la loi est un élément fondamental de l'approche de la légalisation du cannabis adoptée par l'Ontario, et nous sommes heureux d'accueillir un groupe si vaste de partenaires en vue de cerner les problèmes et d'élaborer des solutions convenables pour toute la province.

Le marché illégal du cannabis représente environ 7 milliards de dollars par an et des montants énormes sont aiguillés vers le crime organisé. Nous savons également que d'autres territoires de compétence qui ont légalisé le cannabis ont observé une augmentation abrupte des cas de conduite avec facultés affaiblies. C'est inacceptable. Notre objectif commun, pendant ce sommet et le dialogue qui suivra, est d'obtenir les renseignements nécessaires pour assurer que nos services de police disposent du soutien, des outils et des ressources dont ils ont besoin pour préserver la sécurité routière et la sécurité communautaire.

Nous sommes déterminés à collaborer avec nos partenaires pour assurer la fermeture, le plus rapidement possible, des magasins de vente au détail illégale de cannabis, comme des dispensaires.

Aujourd'hui, nous nous sommes fixés comme objectif d'établir les stratégies d'application de la loi existantes, les lacunes éventuelles, les possibilités de collaboration entre les gouvernements, le secteur de l'application de la loi et d'autres partenaires, ainsi que le soutien que notre gouvernement pourrait fournir dans ces domaines. Nous demandons à nos partenaires de nous faire part de leurs commentaires et recommandations en ce qui concerne l'application de la loi face à la conduite avec facultés affaiblies, la possession et la consommation publique de cannabis, les magasins illégaux et le marché illégal.

Les commentaires et les idées que nous recevons aujourd'hui nous aideront à élaborer une stratégie d'application de la loi coordonnée et multidisciplinaire, centrée sur la sécurité communautaire et mettant l'accent sur la prévention et la déjudiciarisation.

L'Ontario, les partenaires de la sécurité et les communautés des Premières Nations se réjouissent de travailler avec le gouvernement fédéral à la mise en place d'une transition sûre et judicieuse vers la légalisation du cannabis.

Nous tenons à remercier le gouvernement fédéral de sa participation aux discussions d'aujourd'hui. En maintenant un dialogue continu, l'Ontario souhaite obtenir davantage de renseignements sur l'allocation des ressources récemment annoncées pour l'application de la loi.

Nous continuons de demander instamment au gouvernement fédéral, qui est le gouvernement à l'origine du changement de politique en question, d'affecter des ressources suffisantes à l'appui de la légalisation du cannabis, y compris des fonds pour des ressources provinciales et municipales d'application de la loi.

L'Ontario attend avec impatience de recevoir des renseignements complémentaires sur la mise en circulation d'un appareil de détection approuvé par le gouvernement fédéral qui pourrait être utilisé par la police lors de contrôles routiers, ainsi que sur les initiatives législatives fédérales en matière de cannabis et de conduite avec facultés affaiblies, les activités de sensibilisation publique envisagées par le fédéral et l'enveloppe fédérale affectée à l'application de la loi en matière de légalisation et de réglementation du cannabis. 

L'Ontario continuera de consulter les partenaires sur les décisions qui s'imposeront au fur et à mesure de la mise en œuvre de la légalisation fédérale du cannabis, conformément à l'approche sûre et judicieuse adoptée par la province. »

Contacts Médias

Partager

Tags

Santé et bien-être Lois et sécurité