Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Subvention pour l'efficacité et la modernisation des services policiers

Document d'information archivé

Subvention pour l'efficacité et la modernisation des services policiers

Ministère du Solliciteur général

Les services policiers suivants ont reçu des fonds au titre de la subvention pour l'efficacité et la modernisation des services policiers de l'Ontario.

Commission de services policiers d'Amherstburg - environ 175 000 $ pour créer une équipe d'intervention et de soutien en santé mentale afin d'appuyer les interventions communautaires et policières auprès des personnes en situation de crise de santé mentale. Le but du programme est de diminuer les arrestations répétées associées à la santé mentale, de réduire les temps d'attente dans les hôpitaux et d'augmenter le niveau de service pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale.

Commission de services policiers de Brockville - 60 000 $ pour appuyer les initiatives de planification de la sécurité et du bien-être des collectivités locales, y compris la sensibilisation et l'engagement communautaire, ainsi qu'un projet pilote de système de gestion de l'information en santé mentale. Ce financement permettra de mieux relier les organisations et organismes sociaux, de santé et de justice.

Commission de services policiers de Chatham Kent - 740 000 $ pour appuyer leur stratégie de sécurité et de bien-être communautaires, en particulier la section de mobilisation communautaire. La stratégie favorise une approche holistique de la sécurité communautaire axée sur le crime, la pauvreté, la santé physique et mentale, la toxicomanie et d'autres risques. Le financement appuie deux agents généraux, un agent de la jeunesse, un agent de l'équipe d'intervention en cas de crise mobile et un agent d'information publique pour appuyer des initiatives communautaires proactives à Chatham Kent.

Commission de services policiers de Guelph - environ 920 000 $ pour une équipe mobile intégrée de services policiers et de crise pour améliorer la réponse de la police aux personnes ayant des problèmes de santé mentale. L'équipe jumelle des agents avec du personnel de santé mentale pour une réponse plus efficace aux appels de santé mentale et améliore l'efficacité en conservant les ressources policières pour répondre à d'autres appels. L'équipe travaillera également à offrir un soutien sur place aux personnes en situation de crise de santé mentale et à établir des liens avec d'autres services de santé.

Commission de services policiers régionaux de Halton - environ 2,5 millions de dollars pour trois projets.

Le premier projet porte sur la santé mentale et le bien-être dans la communauté. L'objectif est de fournir des soins efficaces et efficients aux personnes quand et où elles en ont besoin grâce à des équipes mobiles d'intervention rapide en cas de crise, à des équipes de soutien et de sensibilisation aux crises et à un intervenant en santé mentale.

Le deuxième projet étudiera les améliorations à apporter à la déclaration et à l'analyse des données du service pour permettre une prise de décision fondée sur des données et sur des données probantes. Il permettra également de rationaliser et de moderniser la participation du service au processus de documentation judiciaire.

Le troisième projet soutient le travail continu de la collectivité dans le domaine de la sécurité et du bien-être communautaires. Le financement appuiera le travail visant à coordonner l'engagement communautaire et à créer des partenariats qui atténuent les risques, préviennent le crime et favorisent le développement social.

Commission de services policiers de Hamilton - environ 2,4 millions de dollars pour trois projets.

Le premier projet est une unité d'intervention en cas de crise qui combine trois programmes existants pour aider les personnes vulnérables et les personnes en situation de crise de santé mentale. Le programme a réduit le nombre de personnes amenées aux services d'urgence par des agents de police et fournit des soins appropriés aux personnes.

Le deuxième projet est une unité d'application de la loi sur la sécurité routière qui permettra d'offrir une couverture 24 heures sur 24 et sept jours sur sept sur deux routes achalandées dans la région de Hamilton : la Lincoln Alexander Parkway et la Red Hill Valley Parkway. Cela améliorera la sécurité sur des routes considérées comme présentant un risque d'accident plus élevé.

Le troisième projet est une unité de préparation de dossiers pour aider les agents à préparer la documentation pour les dossiers de la Couronne afin qu'ils puissent retourner au travail plus rapidement. L'unité a développé une expertise dans le développement de dossiers de la Couronne, offrant plus de cohérence et réduisant les heures supplémentaires du personnel de première ligne.

Commission de services policiers de la ville de LaSalle - environ 240 000 $ pour trois projets.

Le premier projet soutient un nouvel agent de cybercriminalité pour enquêter sur la fraude en ligne. L'agent fournira une éducation publique pour aider les résidents à se protéger contre la cybercriminalité.

Le deuxième projet appuie un nouvel agent des ressources en matière de stupéfiants qui doit établir des initiatives de prévention du crime, gérer les enquêtes et participer à des programmes ciblant la violence armée et les drogues illicites. L'agent établira des partenariats avec d'autres commissions des services policiers et organismes d'application de la loi de l'Ontario et des États-Unis afin de recueillir, d'évaluer et de gérer des renseignements sur les drogues et les armes. L'agent travaillera avec des organismes à but non lucratif et des fournisseurs de soins de santé pour fournir des références pour soutenir les personnes ayant une dépendance et leurs familles. L'agent fournira également une éducation préventive et une sensibilisation aux écoles locales et aux forums communautaires afin de promouvoir des choix de vie sains et sécuritaires.

Le troisième projet appuiera la création d'une unité de mobilisation communautaire avec un agent de soutien en santé mentale à temps plein. Le projet, en partenariat avec d'autres services de police locaux et des fournisseurs de soins de santé, vise à améliorer les soins aux personnes en situation de crise.

Commission de services policiers de Midland - 35 000 $ pour soutenir des partenariats avec des organismes de soutien communautaire afin de résoudre ensemble les problèmes sociaux sous-jacents qui ont une incidence sur la sécurité et le bien-être des collectivités locales.

Commission de services policiers de la municipalité régionale de Niagara - environ 2,9 millions de dollars pour neuf projets.

Le premier projet concerne une unité de lutte contre la cybercriminalité, qui fournit un soutien numérique aux unités d'enquête du service. Ce projet répond à une augmentation des enquêtes liées à la cybercriminalité et contribuera à protéger l'intégrité de toutes les enquêtes policières.

Le deuxième projet améliorera la stratégie du service pour s'occuper des personnes en crise de santé mentale dans la région de Niagara. Il jumellera les agents de l'équipe mobile d'intervention rapide en cas de situation de crise avec des agents de santé mentale et soutiendra la collaboration entre les agents de l'équipe de sensibilisation et de soutien en cas de crise (COAST) et les agents de l'équipe mobile. De nouveaux logiciels permettant d'effectuer des analyses relatives aux personnes en crise seront également déployés. L'objectif est d'accroître la sensibilisation et le soutien aux résidents en situation de crise, d'interrompre le cycle de crise et de réduire le temps que les agents passent à l'hôpital avec les personnes en situation de crise.

Le troisième projet consiste en une équipe d'intervention en cas de crises relatives aux opioïdes qui travaillera avec des partenaires communautaires pour éduquer les intervenants d'urgence, les étudiants, les éducateurs et les professionnels de la santé sur les stratégies de réduction des méfaits et travailler en collaboration pour sauver des vies. L'initiative implique des tactiques pour cibler les fabricants et trafiquants de drogues illicites.

Le quatrième projet appuiera l'élaboration d'un modèle de gestion et d'assurance de la qualité des prisonniers qui réduit les risques et la responsabilité associés à l'arrestation, à la détention et à la gestion des prisonniers.

Le cinquième projet consiste à moderniser la prestation de services policiers grâce à un nouveau centre d'opérations en temps réel - un centre tactique axé sur le renseignement qui appuie et coordonne les ressources de première ligne et d'enquête.

Le sixième projet vise à appuyer le programme des agents de ressources scolaires du service; celui-ci fournit des services de police à la collectivité dans les écoles et aux alentours de celles-ci. Les agents de programme sont responsables de l'application de la loi dans les écoles ainsi que de l'éducation à la prévention du crime pour les élèves.

Le septième projet est un système structuré de prise d'appel et un programme d'assurance et d'amélioration de la qualité pour que le service 911 puisse répondre systématiquement selon le plus haut niveau de prestation de services publics.

Le huitième projet vise à renforcer les partenariats du service avec quatre partenaires clés des organismes communautaires : Victim Services Niagara, Kristen French Child Advocacy Centre Niagara, Crime Stoppers of Niagara et Niagara Safety Village. La relation avec ces organisations contribue de manière significative à la capacité du service à fournir des services de police adéquats et efficaces qui répondent aux besoins locaux de ses collectivités.

Le neuvième projet soutient un nouveau spécialiste des relations avec les médias pour développer des stratégies de communication internes et externes. Ce nouveau poste est conçu pour accroître l'engagement communautaire, influençant ainsi positivement la prestation de services.

Commission de services policiers d'Ottawa - environ 4,6 millions de dollars pour trois projets.

Le premier projet soutient l'Unité de lutte contre la traite des êtres humains, qui enquête et soutient les poursuites relatives aux infractions de traite de personnes. L'unité travaille avec des organisations partenaires pour enquêter sur les cas de traite de personnes et fournit une éducation et une formation aux organisations communautaires sur la reconnaissance des signes d'exploitation. L'unité forme également des services de police et des organismes d'application de la loi en Ontario et partout au Canada.

Le deuxième projet appuie l'unité de santé mentale du service, qui travaille en partenariat avec l'équipe de crise mobile de l'Hôpital d'Ottawa lorsque les personnes en crise ont besoin d'aide. Le Service de police d'Ottawa travaille en étroite collaboration avec le système hospitalier pour échanger de l'information afin d'améliorer le service et l'intervention.

Le troisième projet appuie le Centre des opérations stratégiques du Service de police d'Ottawa, qui améliore la sécurité du public et des agents, la connaissance de la situation et gère les ressources policières et d'intervention d'urgence. Le centre dirige et déclare le temps disponible pour les agents de patrouille pour des activités proactives en fonction des préoccupations de la communauté et des efforts coordonnés de résolution de problèmes. Le centre constitue une étape novatrice vers une stratégie de maintien de l'ordre fondée sur des données probantes.

Commission de services policiers de Perth - 60 000 $ seront versés à la table de situation du comté de Lanark, un partenariat de collaboration entre la PPO du comté de Lanark, le Service de police de Smiths Falls et 22 organismes communautaires de divers secteurs, notamment les services de police et de libération conditionnelle, conseils scolaires, la santé mentale, les toxicomanies, la santé, la violence familiale, les services à la famille et à l'enfance, les services sociaux et les services aux victimes. Le groupe fournit une aide immédiate et coordonnée aux personnes à risque élevé. Il est également conçu pour réduire les appels de service en orientant les individus vers des services plus appropriés.

Commission de services policiers de Sault Ste. Marie - 920 000 $ pour cinq projets.

Le premier projet appuie l'équipe d'intervention en cas de crise, qui travaille à élaborer et à mettre en œuvre une intervention policière et communautaire efficace pour répondre aux besoins des personnes ayant des problèmes de santé mentale en partenariat avec l'Hôpital régional de Sault, le Bureau de santé publique d'Algoma et Santé mentale canadienne. L'équipe travaille en collaboration avec les partenaires communautaires en tirant parti de leurs ressources, de leur expertise et de leurs connaissances. Les partenaires de l'équipe ont formé des policiers avec des travailleurs en intervention mobile de l'hôpital.

Le second projet soutient l'unité de mobilisation communautaire du service pour s'attaquer de manière proactive aux problèmes de criminalité, de désordre et de développement social. L'unité travaille en partenariat avec les organismes communautaires pour viser les causes profondes de la criminalité, échanger des renseignements, intervenir de façon précoce pour réduire la victimisation et renforcer les capacités communautaires. L'unité fournit une présence policière dans les écoles secondaires locales, du personnel pour l'équipe communautaire d'intervention en cas de crise et un agent pour le centre de ressources du quartier.

Le troisième projet appuie la table de situation d'intervention rapide, autour de laquelle se réunissent deux fois par semaine des représentants de la police et d'autres organismes locaux afin d'examiner les situations présentant un risque élevé pour les personnes, les familles ou la sécurité communautaire en général. Le groupe collabore pour développer et mettre en œuvre des solutions immédiates et en temps réel.

Le quatrième projet soutient les efforts de modernisation du service décrits dans son plan stratégique de changement transformationnel. Le plan désigne les possibilités d'améliorer la prestation de services et le rendement. La vision du plan est de passer d'un modèle de service réactif aux incidents à un modèle proactif qui traite les risques avant qu'ils ne deviennent des incidents.

Le cinquième projet appuie le centre de ressources du quartier, qui vise à accroître la sécurité et le bien-être de la collectivité en prévenant et en réduisant la criminalité grâce à un réseau de résidents du quartier et de partenaires communautaires.

Commission de services policiers du Grand Sudbury - environ 1,4 million de dollars pour onze projets.

Le premier projet vise la création d'une équipe intégrée de lutte contre le crime afin d'empêcher les groupes criminels organisés d'établir des réseaux de trafic de drogue et du commerce du sexe à Sudbury. Afin d'éviter la victimisation, l'équipe met en place des stratégies de prévention et d'intervention avec des partenaires communautaires.

Le deuxième projet soutient la stratégie communautaire antidrogue, qui appelle à la collaboration entre la police et les organisations partenaires sur les problèmes de toxicomanie. La stratégie favorise une approche holistique axée sur la prévention. La stratégie traite les activités liées aux drogues illicites comme un problème de santé communautaire et prévoit offrir des stratégies de traitement et de réduction des méfaits et accroître la sécurité des collectivités en mettant en œuvre des initiatives de prévention du crime fondées sur des données probantes.

Le troisième projet appuie la table de mobilisation rapide, une table d'intervention face aux risques qui rassemble les agences partenaires et intervient lorsque des individus, familles, groupes ou lieux sont menacés, dans des domaines tels que le crime, la victimisation, une crise physique ou mentale ou la perte de logement. L'agent responsable de la mobilisation communautaire participe à des tables de discussion et intervient dans le cadre de réponses dans des situations nécessitant l'intervention de la police.

Le quatrième projet appuie les efforts de modernisation du service au moyen d'un plan d'amélioration technologique visant à déployer la technologie mobile portative ainsi que d'une solution de gestion des documents et des preuves numériques. Le plan consiste à améliorer les pratiques de documentation, y compris celles exigées par les tribunaux, en réduisant le temps consacré par le personnel aux fonctions administratives. Dans le cadre de cette initiative, les agents recevront un appareil portatif capable de saisir et de transmettre des preuves numériques sur le terrain.

Le cinquième projet soutient les efforts du service pour optimiser la prestation de services et trouver des efficiences, en développant des experts en matière de gestion allégée, une méthodologie structurée et axée sur les données qui est couramment utilisée dans les entreprises pour améliorer les pratiques et les processus organisationnels. Avec ces nouveaux experts, le service rationalisera l'allocation des ressources, stimulera les innovations et examinera la question de savoir si le service répond aux besoins des citoyens aussi efficacement que possible.

Le sixième projet soutient les efforts du service pour renforcer sa présence sur les médias sociaux. Un nouveau technicien multimédia reliera plus étroitement le service à la collectivité en modernisant la plateforme de diffusion de médias actuelle, ce qui améliorera le professionnalisme, la responsabilité et la transparence.

Le septième projet soutient l'équipe du personnel de sécurité communautaire du service, qui se compose de membres du personnel civil qui exercent des fonctions autres que celles d'application de la loi qui étaient précédemment menées par le personnel assermenté. Ces fonctions, qui sont limitées aux incidents de faible priorité, comprennent celles-ci : parler avec les plaignants, obtenir des vidéos de surveillance et de la documentation à l'appui, et présenter des rapports de base. Le recours à des membres du personnel civil a permis de redéployer le personnel assermenté vers l'intervention de première ligne et, à ce titre, a accru l'efficacité de celle-ci.

Le huitième projet soutient les efforts du service pour accroître les capacités de recherche et d'analyse grâce à son initiative de développement et d'analyse de la recherche en investissant dans le personnel et la technologie. Cette initiative soutient les efforts de modernisation pour passer d'un modèle policier axé sur les incidents à un modèle plus proactif axé sur les risques, dans lequel l'analyse est essentielle pour cerner les problèmes et tendances émergents et prendre des décisions éclairées concernant les opérations et le déploiement des ressources.

Le neuvième projet appuie le nouveau coordonnateur de la jeunesse et de la diversité du service, qui sera responsable de desservir les communautés jeunes et diversifiées de la région de Sudbury. Le coordonnateur travaillera avec les organismes partenaires qui desservent les enfants et les jeunes de Sudbury. Cette initiative améliorera la compréhension et la sensibilisation du service à l'égard de la communauté diversifiée qu'il dessert et établira des programmes et des partenariats durables qui rehausseront l'engagement du service envers la communauté et son engagement envers les jeunes.

Le dixième projet appuie l'initiative d'engagement et de mobilisation des jeunes dans les écoles. Cette initiative appuiera la prévention du crime en mobilisant les membres du voisinage et de la collectivité grâce à des partenariats communautaires collaboratifs. Cette initiative reflète la vision du service en matière de sécurité et de bien-être communautaires, englobant l'intervention en matière de risque, la prévention et le développement social.

Le onzième projet appuie l'initiative d'engagement communautaire du personnel de sécurité communautaire du service, lequel identifiera les fonctions actuellement exercées par des agents assermentés et qui pourraient l'être par des membres civils. En affectant des membres civils à des tâches précédemment déléguées à un policier, comme le soutien aux écoles ou l'organisation de présentations sur la sécurité publique, le service a amélioré les interventions de première ligne, veillant à déployer des ressources appropriées pour faire face aux risques les plus élevés.

Commission de services policiers de Toronto - environ 18,9 millions de dollars pour neuf projets.

Le premier projet appuie la transformation des ressources humaines du service découlant des recommandations de son groupe de travail transformationnel visant à promouvoir un modèle policier modernisé. Ce groupe de travail fait partie d'un engagement plus large visant à moderniser et à transformer la prestation de services, et reconnaît que les ressources humaines sont la clé de cette transformation. Grâce à ce travail, on veut créer une unité plus stratégique qui fournirait des politiques et des programmes pour soutenir la modernisation.

Le deuxième projet soutient les efforts du service pour assurer une formation adaptée aux agents responsables de la modernisation du service. La formation requise pour ce personnel a été identifiée et catégorisée dans quatre domaines : formation en gestion du changement, formation en gestion de projet, formation en leadership et amélioration des processus.

Le troisième projet soutient la révision du modèle de formation des agents du service ainsi qu'un partenariat avec un établissement d'enseignement pour la mise en place d'un nouveau modèle. Ce projet devrait déboucher sur une nouvelle formation, de nouveaux modèles de prestation et la reconnaissance des titres de compétences des agents.

Le quatrième projet appuie l'initiative Connected Officer du service, qui vise à doter les agents de la technologie nécessaire pour améliorer l'accès des agents aux données sur le terrain, améliorant ainsi la prestation de services dans la collectivité.

Le cinquième projet appuie les efforts déployés par le service pour moderniser sa culture organisationnelle en menant un vaste processus d'évaluation des changements culturels et d'engagement du public, ce qui comprend un volet de consultation interne et publique.

Le sixième projet soutient les efforts du service pour renforcer les capacités grâce à une meilleure utilisation des données et à des analyses afin de mieux cerner les problèmes et les tendances émergents et d'éclairer les décisions concernant les opérations et le déploiement des ressources.

Le septième projet est l'achat et la mise en œuvre d'un système de reconnaissance faciale qui aidera à l'identification, l'appréhension et la condamnation des criminels.

Le huitième projet soutient la création, par le service, d'un modèle amélioré de police de quartier. Selon ce nouveau modèle, à chaque quartier de la ville de Toronto (140 au total) seront attribués des agents en uniforme assignés à long terme. Cette initiative a été élaborée en réponse aux appels de nombreux organismes, groupes et citoyens à avoir une présence policière plus visible et plus cohérente dans les collectivités. Ce projet fait partie de l'initiative de modernisation plus large du service.

Le neuvième projet consiste en une nouvelle équipe d'intervention de sécurité publique qui fournira un soutien de première ligne pour alléger les pressions sur les ressources, ainsi qu'un mécanisme de réponse immédiate pour les événements extrêmes et une équipe prête pour la recherche en cas de disparition de personnes.

Commission de services policiers de Windsor - environ 1,7 million de dollars pour trois projets.

Le premier projet est une initiative en deux volets qui appuie le modèle de mobilisation communautaire du service. Elle fournira une formation et un équipement actualisés aux agents de mobilisation communautaire et appuiera l'intégration de l'unité de police du centre-ville dans le modèle de mobilisation communautaire. En élargissant le rôle de cette unité, on créera des partenariats avec des membres et des groupes communautaires afin d'améliorer l'engagement communautaire et la prévention du crime.

Le deuxième projet est l'établissement d'une unité de soutien aux patrouilles  pour s'occuper des principales tâches administratives (p. ex. téléphone, comptoir de réception, rapports de suivi, missions de suivi de la circulation, etc.). L'objectif est de soulager la charge de travail non urgente des agents en patrouille. Le mandat de l'unité est d'améliorer la sécurité communautaire et d'améliorer la prestation de services en renforçant le déploiement des agents de première ligne.

Le troisième projet créera une table de situation à Windsor pour permettre aux fournisseurs de services de différents secteurs de travailler avec le Service de police de Windsor afin de fournir des réponses immédiates, coordonnées et intégrées aux situations dans lesquelles des personnes ou des familles sont exposées à un risque élevé. De plus, les données recueillies grâce à la table de situation aideront à déterminer les risques communs, les lacunes dans les services et les tendances pour améliorer la sécurité communautaire.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité