Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Examen du système d'aide sociale de l'Ontario

Document d'information archivé

Examen du système d'aide sociale de l'Ontario

À propos de l'examen

Dans sa Stratégie de réduction de la pauvreté de 2008, le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à procéder à un examen de l'aide sociale dans le but d'éliminer les obstacles à l'emploi et d'augmenter les possibilités.

En janvier 2010, le gouvernement a mis sur pied le Conseil consultatif d'examen de l'aide sociale, qu'il a chargé de formuler des conseils sur la portée de l'examen. Dans son rapport, présenté en juin 2010, le Conseil recommande un examen de l'ensemble du système de sécurité du revenu, y compris l'aide sociale, dont une évaluation détaillée des mécanismes de sécurité du revenu et d'aide à l'emploi ainsi que des services connexes destinés aux personnes en âge de travailler.

Conformément aux recommandations du Conseil, l'examen servira :

  • à recommander des moyens d'aider les gens à trouver et à conserver un emploi et de garantir la sécurité de ceux qui ne peuvent travailler;
  • à évaluer l'efficacité de l'aide sociale et son rôle par rapport aux autres éléments du système canadien de sécurité du revenu;
  • à définir la position de l'Ontario en ce qui a trait à la responsabilité du gouvernement fédéral à l'égard de la sécurité du revenu de la population ontarienne.

L'examen demandera environ 18 mois, soit de janvier 2011 à juin 2012. Les membres du public auront la possibilité de présenter leurs commentaires pendant cet examen; des détails à ce sujet seront publiés au début de 2011.

Objectifs

La commission chargée de l'examen élaborera un plan d'action concret en vue d'une réforme du système d'aide sociale de l'Ontario. Le nouveau système :

  • aidera les gens à retourner sur le marché du travail;
  • constituera un élément d'un système plus vaste de sécurité du revenu englobant des programmes municipaux, provinciaux et fédéraux;
  • se partagera la responsabilité de l'amélioration des résultats de la population ontarienne à faible revenu avec les gouvernements municipaux et fédéral, ainsi que les personnes qui dépendent de l'aide sociale;
  • sera simple et facile d'accès et fournira aux personnes dans le besoin un soutien du revenu de base équitable;
  • sera coordonné efficacement avec d'autres programmes municipaux, provinciaux et fédéraux en dehors de l'aide sociale -- notamment dans les domaines de l'éducation, de la formation, du logement, de la garde d'enfants et des prestations de soins de santé -- pour appuyer l'emploi;
  • respectera l'autonomie, la responsabilité et la dignité des bénéficiaires et reconnaîtra que ce sont eux qui sont les mieux placés pour décider de la façon dont ils utiliseront leur argent pour subvenir à leurs besoins;
  • reposera sur les principes de l'efficacité, de la viabilité financière et de la reddition de comptes envers les contribuables;
  • respectera sa vocation de système de dernier recours.

Les commissaires

L'honorable Frances Lankin, C.P., a passé sa vie au service de la collectivité et elle est une dirigeante réputée dans le secteur sans but lucratif. Elle est l'ancienne présidente et directrice générale de United Way Toronto, dont elle a tenu les commandes tout au long de sa transformation stratégique en un organisme voué au développement de la conscience communautaire dans la ville.

Mme Lankin a été la députée provinciale de la circonscription torontoise de Beaches-East York de 1990 à 2001 et a occupé les fonctions de ministre des Services gouvernementaux, de ministre de la Santé et de ministre du Développement économique et du Commerce au gouvernement provincial.

Elle a siégé au conseil d'administration de nombreux organismes sans but lucratif et caritatifs. En 2009, elle a été nommée au Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité -- un comité chargé d'assurer l'examen externe des activités du Service canadien du renseignement de sécurité -- par le premier ministre Harper.

Mme Lankin était un des membres du Task Force on Modernizing Income Security for Working‑Age Adults, qui a publié son rapport, intitulé Time for a Fair Deal, en 2006. En 2007, elle a remporté le Toronto Star Laurel Award pour le rapport Losing Ground, publié par Centraide sur la pauvreté des familles de Toronto. En 2008, le magazine More l'a sélectionnée parmi les 40 personnalités marquantes de plus de 40 ans dans la catégorie de la lutte pour l'égalité. Elle s'est récemment vue décerner un doctorat honorifique en droit par les universités Ryerson et Queen's.

Mme Lankin est actuellement membre du Employment Insurance Task Force du Mowat Centre, qui est sur le point d'amorcer des consultations en vue de la publication d'un rapport l'an prochain.

M. Munir Sheikh, économiste et universitaire, est l'ancien statisticien en chef du Canada.

Il détient un doctorat en économie de l'Université de Western Ontario ainsi qu'une maîtrise en économie de l'Université McMaster. Il a publié de nombreux articles dans des revues spécialisées dans les domaines de l'économie internationale, de la macroéconomie et des finances publiques. Il a en outre enseigné à l'Université Carleton et à l'Université d'Ottawa.

M. Sheikh a amorcé sa carrière dans la fonction publique au Conseil économique du Canada, où il a occupé un poste d'économiste de 1972 à 1976. Après avoir travaillé à l'Office national de l'énergie de 1976 à 1978, il a accepté un poste au ministère des Finances, où il a été nommé sous‑ministre adjoint principal en 2000.

Entre 2001 et 2006, M. Sheikh a occupé différents postes de niveau supérieur à Santé Canada, au Bureau du Conseil privé et à Ressources humaines et Développement social Canada. Il a été nommé statisticien en chef du Canada en 2008.  

À l'heure actuelle, M. Sheikh est associé de recherche distingué et professeur auxiliaire à l'Université Queen's.

Contacts Médias

Partager

Tags

Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Personnes ayant des déficiences