Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario agit pour aider les femmes victimes de violence

Bulletin

L'Ontario agit pour aider les femmes victimes de violence

La province appuie des mesures visant à protéger les femmes âgées contre les mauvais traitements dans le cadre du Plan d’action de l’Ontario pour les personnes âgées

L'Ontario appuie des mesures qui protègeront les femmes contre les mauvais traitements et offriront un soutien aux personnes victimes de violence.

La Dre Helena Jaczek, ministre des Services sociaux et communautaires, a fait cette annonce hier matin lors d’une réception organisée à Toronto en l’honneur de l’Ontario Association of Interval and Transition Houses (OAITH). Le financement permettra à l’association de continuer à offrir des programmes de formation du personnel de première ligne dans le secteur de la lutte contre la violence faite aux femmes. Ces programmes aborderont une série de sujets divers.

L’OAITH offre, aux quatre coins de la province, des programmes de sensibilisation du public, de formation et de mobilisation pour que les maisons d’hébergement d’urgence, les programmes de maison de seconde étape et les organismes communautaires soient en mesure de satisfaire les besoins des femmes au sein de leurs collectivités.

La province octroiera également un financement pour appuyer une collaboration essentielle entre l’OAITH et divers partenaires provinciaux afin de fournir une formation spécialisée qui permettra d’identifier les mauvais traitements à l’égard des femmes âgées et de résoudre ce problème.

En tant que mesure supplémentaire pour protéger les personnes âgées, l’Ontario accordera un soutien à la Ligne d’assistance aux personnes âgées pour aider les personnes âgées victimes ou susceptibles de devenir des victimes de mauvais traitements.

Investir dans la sensibilisation du public et la formation du personnel de première ligne fait partie du plan de l’Ontario pour promouvoir l’équité et les chances de succès en cette période d’évolution rapide de l’économie. Notre plan comprend un salaire minimum plus élevé, l’amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d’étudiants, un meilleur accès à des services de garde d’enfants abordables, ainsi que les médicaments d’ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l’assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • La province accordera 130 000 dollars à l’OAITH pour que cet organisme puisse offrir des programmes de formation au secteur de la lutte contre la violence faite aux femmes, afin de continuer à renforcer l’expertise dans le secteur.
  • L’Ontario accorde 1 050 000 dollars sur quatre ans, par le biais de Vieillir en confiance : le Plan d'action de l'Ontario pour les personnes âgées, à l’Association of Interval and Transition Houses (OAITH). Ce financement favorisera la collaboration entre l’OAITH et différents partenaires provinciaux afin d’offrir une formation spécialisée au personnel de première ligne, pour qu’il puisse offrir des services qui permettront d’identifier les mauvais traitements infligés aux femmes et de résoudre ce problème.
  • En 2017-18 la province octroie aussi 100 000 dollars à la Ligne d’assistance aux personnes âgées, un service sans frais visant à aider les personnes âgées qui sont victimes ou qui risquent de devenir victimes de mauvais traitements. Voici le numéro de cette ligne : 1 866 299-1011. Cette ligne est gérée par la Assaulted Women’s Helpline, en collaboration avec Maltraitance des personnes âgées Ontario.
  • En 2016-2017, l’Ontario a investi 148 millions de dollars dans des services de lutte contre la violence faite aux femmes, soit une augmentation de 54 p. 100 depuis 2003.
  • Ces soutiens font partie de l’investissement global de la province s’élevant à 155 millions de dollars sur trois ans, par le biais du Plan d’action de l’Ontario pour les personnes âgées.

Ressources additionnelles

Citations

Dre Helena Jaczek

« Notre gouvernement estime que chaque femme en Ontario mérite de vivre sans craindre de devenir victime de violence et de mauvais traitements. Grâce à l’aide de nos partenaires, comme l’OAITH et la Assaulted Women’s Helpline, nous sommes déterminés à assurer un accès continu à une formation qui renforcera les connaissances et les compétences de nos travailleuses et travailleurs de première ligne, et qui accroîtra la sûreté et la sécurité des femmes de l’ensemble de la province. »

Dre Helena Jaczek

ministre des Services sociaux et communautaires

Dipika Damerla

« La maltraitance des personnes âgées ne doit pas être tolérée en Ontario. Les personnes âgées ont le droit de vivre en toute sécurité dans leur foyer et au sein de leur collectivité. Elles ont aussi le droit d’être traitées avec la dignité et le respect qu’elles méritent à juste titre. Grâce au Plan d’action de l’Ontario pour les personnes âgées : Vieillir en confiance, notre gouvernement crée de nouvelles initiatives visant à la fois à augmenter la prévention contre la maltraitance des personnes âgées et à renforcer notre capacité d’intervenir lorsqu’une personne âgée est à risque ou est victime de mauvais traitements. »

Dipika Damerla

ministre des Affaires des personnes âgées

« Je tiens à remercier la ministre Jaczek et son ministère de leurs soutien et engagement continus envers l’éradication de la violence faite aux femmes en Ontario. L’accès continu à la formation et aux ressources pour notre personnel de première ligne lui permet de se préparer à assurer une qualité de service optimale et à soutenir toutes les femmes en Ontario pour qu’elles puissent vivre sans violence et sans menaces de violence. »

Charlene Catchpole

présidente de l’OAITH, directrice générale, Leeds and Greenville Interval House

« La Assaulted Women’s Helpline est reconnaissance pour le soutien accordé par le gouvernement de l’Ontario. Il permettra d’offrir un appui fort apprécié aux personnes âgées qui sont victimes de mauvais traitements ou qui pourraient le devenir, grâce à la Ligne d’assistance aux personnes âgées. Ce service est disponible 24 heures par jour et sept jours par semaine. Il offre des services de counseling, un soutien émotionnel, des renseignements et un aiguillage dans plus de 200 langues. Notre engagement en faveur des femmes et des collectivités en Ontario n’a jamais été aussi fort. »

Huong Pham

directrice générale, Assaulted Women’s Helpline

Contacts Médias

Partager

Tags

Domicile et communauté Personnes ayant des déficiences