Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario progresse vers une plus grande accessibilité

Communiqué archivé

L'Ontario progresse vers une plus grande accessibilité

Le gouvernement McGuinty divulgue une norme d’accessibilité aux fins d’examen public

L'Ontario s'est rapproché de l'objectif qu'il s'est fixé de rendre la province plus accessible pour les personnes handicapées en publiant la proposition de norme d'accessibilité de l'information et des communications qui fera l'objet d'un examen public. La norme a été élaborée par un comité composé de membres de la communauté des personnes handicapées et du milieu des affaires.

Les personnes handicapées font souvent face à des obstacles quand il s'agit d'obtenir l'information dont elles ont besoin, que cette information soit offerte sur papier, en ligne ou en personne. La proposition de norme d'accessibilité vise à faire en sorte que toutes les personnes, sans égard à leurs capacités, aient accès de façon égale à l'information.

Toutes les personnes intéressées, sans égard à leurs capacités, ont 60 jours pour faire connaître leur avis  sur la norme d'accessibilité de l'information et des communications qui s'appliquera aux entreprises et aux organisations de tout l'Ontario.

Faits en bref

  • Aux termes de sa loi en matière d’accessibilité, l’Ontario s’est fixé comme objectif de devenir accessible pour les personnes handicapées d’ici 2025 grâce à l’élaboration de normes. La première norme d’accessibilité de la province — la norme sur les services à la clientèle — a maintenant force de loi.
  • La moitié des membres du Comité d’élaboration des normes sont des personnes handicapées.
  • Chaque année, les personnes handicapées dépensent 25 milliards de dollars au Canada. En améliorant l’accessibilité, les entreprises peuvent augmenter leur clientèle.

Ressources additionnelles

Citations

« Le Comité a fait un travail fabuleux au cours de la dernière année pour aider à rendre l’information et les communications accessibles pour toute la population de la province d’ici 2025. L’examen public est un processus important qui permettra au Comité d’obtenir des commentaires sur divers aspects de la norme. »

Madeleine Meilleur

ministre des Services sociaux et communautaires

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi Lois et sécurité Consommateurs Personnes ayant des déficiences