Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Ouverture d'un établissement de garde destiné aux jeunes autochtones

Communiqué archivé

Ouverture d'un établissement de garde destiné aux jeunes autochtones

Le gouvernement McGuinty offre des programmes destinés spécifiquement aux jeunes autochtones

L'Ontario inaugure aujourd'hui le premier établissement canadien de garde en milieu fermé destiné aux jeunes autochtones, à Fort Frances.

Le Centre de jeunes Ge-Da-Gi-Binez aidera les jeunes autochtones ayant eu des démêlés avec la justice en leur proposant des programmes et des services culturellement appropriés.

Remettre les jeunes autochtones ayant eu des démêlés avec la justice en contact avec leurs patrimoine et traditions pourra les aider à se réinsérer dans leur collectivité et à être mieux préparés à faire les bons choix. Le nouvel établissement offre des enseignements traditionnels, des cours d'histoire autochtone, des cérémonies culturelles, de même que des programmes d'éducation, de maîtrise de la colère et de dynamique de la vie.

Géré par Pwi-Di-Goo-Zing Ne-Yaa-Zhing Advisory Services, le nouvel établissement sert les jeunes autochtones âgés de 12 à 17 ans qui ont besoin de services de garde et de détention en milieu fermé dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

Le gouvernement de l'Ontario transfère les jeunes qui se trouvent dans des établissements correctionnels pour adultes dans des établissements de garde distincts pour les jeunes afin d'offrir à ces derniers des programmes plus efficaces et de meilleures chances de réadaptation, aussi près que possible de leur foyer.

Faits en bref

  • Ge-Da-Gi Binez signifie "aigle criard" en ojibway. Il représente la jeunesse et le savoir.
  • L'établissement a des quartiers séparés pour les jeunes garçons et filles, soit huit lits pour les garçons et quatre lits pour les filles.
  • Création d'environ 40 nouveaux emplois pour l'administration du centre et de plus de 200 emplois liés aux travaux de construction durant la phase de construction de l'établissement.
  • La province a ouvert un nouveau centre de jeunes à Sault Ste. Marie, a agrandi un centre à Ottawa, et construit de nouveaux centres à Brampton, et Thunder Bay.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Les jeunes autochtones sont confrontés à des défis particuliers. Les jeunes autochtones ayant eu des démêlés avec la justice ne devront plus partager un établissement avec des contrevenants adultes. Ils assumeront non seulement la responsabilité de leurs actes, mais ils auront aussi accès à des programmes pour jeunes culturellement appropriés qui permettront de réduire de façon significative leur risque de récidive. »

Deb Matthews

ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

« Le Centre de jeunes Ge-Da-Gi-Binez témoigne l'engagement de notre gouvernement de trouver et de mettre en oeuvre des solutions novatrices visant à améliorer la vie des jeunes autochtones en Ontario. Le centre permettra aux jeunes autochtones d'acquérir les connaissances de base nécessaires pour accroître leurs opportunités en tant qu'adultes et ce, dans un cadre spécial, respectueux de leur culture. »

Brad Duguid

ministre des Affaires autochtones

« Nous sommes fiers d'exploiter le premier établissement canadien destiné aux jeunes autochtones. Un des objectifs premiers de la réadaptation des jeunes consiste à tenir compte de la culture et non pas à l'ignorer. En tant que Premières nations, nous comprenons les conditions sociales et économiques de notre clientèle. Notre approche permettra d'aider les jeunes à se remettre sur le droit chemin et à contribuer de façon positive à notre société. »

Chef Chuck McPherson

président de Pwi-Di-Goo-Zing Ne-Yaa-Zhing Advisory Services

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité Autochtones